Rhubarbe, etc.

Je viens de lire dans un magazine de jardinage un article sur la rhubarbe dans lequel on évoquait la consommation des feuilles comme légumes, en Grande-Bretagne au XIXe siècle mais on n’évoquait pas la toxicité de cette verdure. Si les pétioles (tiges) sont bonnes à manger, il n’en va pas de même des limbes (la partie verte), véritable poison. Puis j’ai pensé à cette expression « passez-moi la rhubarbe, je vous passerai le séné » que l’on trouve dans une chanson de Brassens que j’avais présentée LÀ. Lire la suite

Share

Parent 1, 2

L’ami trublion me fait remarquer dans son dernier commentaire que je ne suis « ni progressiste, ni moderne, voyons on en est à supprimer la mademoiselle, et à parler de parent 1 et parent 2″  aussitôt me vient l’idée d’un nouveau billet au sujet des parents. Lire la suite

Share

Faucher, fauché

Ce verbe n’est pas de saison mais pourtant je pense à faucher ou plutôt fauché. Voilà encore un mot aux sens multiples. On n’est pas fauché avec ce gouvernement qui nous laisse fauchés comme les blés. Alors, une explication de texte ? C’est toujours le prof qui ressort., forte de ses origines populaires, paysannes aussi. Lire la suite

Share

Coucher dehors…

Dans mon dernier billet, j’ai suggéré l’idée que l’on pouvait « coucher dehors avec un billet de logement« . Je m’explique : le billet de logement est un acte administratif, délivré par le maire d’une commune ou un responsable militaire, qui enjoint un habitant de loger des militaires de passage et parfois même leurs chevaux qu’il doit nourrir et entretenir.

Lire la suite

Share

Aller à vau-l’eau

Hier j’ai écrit « tout va à vau-l’eau », non pas pour faire mon intéressante comme notre président qui veut toujours montrer qu’il nous est bien supérieur, mais parce que les expressions de ma grand-mère me reviennent toujours et que de plus en plus j’ai envie de les transmettre pour être sûre qu’elles continueront à vivre. Effet de l’âge ? Besoin de laisser une trace ? Goût de transmettre.

Lire la suite

Share

Les mots lui manquent ?

« Si j’étais né avec une petite cuillère… » Ha ha ha ! Il s’énerve Manu ? Au point d’en perdre ses mots ou ses expressions ? Lui qui est si sûr d’être le plus cultivé, le plus savant, le meilleur… Ce n’est pas sa première erreur, je ne parle pas de ses manques en géographie mais sa langue a fourché ce soir encore, je l’ai entendu sur France2 au journal télévisé de 20 heures. Lire la suite

Share

Sacré numéro

En 2014, j’ai écrit un billet sur lequel je viens de retomber par hasard (à cause d’un commentaire curieux, un « indésirable » surprenant que je viens d’effacer de la liste (depuis hier, il se passe des trucs étranges sur mon blog). Ce billet « jamais deux sans trois » se terminait par ces mots « drôles de numéros » et « sacrés numéros », après la photo d’une 203 de Peugeot. Je me souvenais de publicités de la marque. Il y en a eu de très originales ;  la 205 fut un sacré numéro.

Lire la suite

Share

Bas clergé

Dans un de mes derniers billets, je me demandais pourquoi on disait  « comme la misère sur le bas clergé » et je me posais encore plus de questions sur les précisions apportées quelquefois « bas clergé espagnol » ou « bas clergé breton ». C’était véritablement une question que je me posais et que je vous posais. Comme Trublion attend une explication, je dois dire que je n’ai rien trouvé, je me contente donc de faire des suppositions. Lire la suite

Share