La dictée de Mérimée

Si la dictée orthographique me convenait, il n’en allait pas de même avec la dictée musicale. Je me souviens avoir eu de violents maux de ventre la veille du cours de musique tant j’avais peur de ce qui m’attendait. Quand il fallait chanter, ça allait encore mais si on me demandait un solo, là c’était déjà moins bien, le comble de l’angoisse était atteint quand on évoquait le dictée musicale. La simple idée de cette épreuve me rendait malade dès la veille du cours. Lire la suite

Share

Sardou polémique

De l’école, je suis passée à Sardou et j’y suis restée. Critiqué, apprécié, détesté ou aimé, Michel Sardou ne laisse pas insensible. Je dois dire que même si j’aime beaucoup ce chanteur je ne fais pas partie des fans fous (fan, ça me fait penser à fanatique et la passion qui anime quelques fans est folie sans doute.) J’aime ses chansons et apprécie souvent ses choix. Lire la suite

Share

Toujours des mots

La polysémie est la caractéristique d’un mot ou d’une expression qui a plusieurs sens ou significations différentes. J’en ai déjà parlé à plusieurs reprises, le mot le plus surprenant à mes yeux étant le mot HÔTE qui désigne selon le contexte celui qui reçoit ou celui qui est reçu. Il y a encore beaucoup d’autres exemples: Lire la suite

Share

La dictée

La dictée était un exercice utilisé dans les classes pour enseigner aux élèves l’orthographe et/ou en vérifier la connaissance. Il me semble qu’à l’époque où j’étais à l’école primaire (pardon, élémentaire), mes camarades de classe et moi y avions droit tous les matins. Exercice oublié tout comme celui d’écriture qui m’a fait tant souffrir avec cette fichue plume qui ornait, de temps en temps, de pâtés impossibles à effacer les pages les plus soignées. Lire la suite

Share

16 août

Il fut un temps où c’était le vingt-neuvième jour du mois de thermidor dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé « jour du coton ». Le 16 août, c’est la fin des vacances pour de nombreux Français et la rentrée s’approche. Autrefois la rentrée des classes se faisait en octobre, maintenant c’est le première semaine de septembre. Lire la suite

Share

Rien ne sert…

« Rien ne sert de courir, il faut partir à point ». Avouez que vous vous attendiez à lire une fable de La Fontaine. Non, ce n’est pas de ce fabuliste dont je vais vous parler, pas plus que de Bigard ou de Coluche (« Rien ne sert de courir, non ça sert à rien« ), ni même d’Archimède (pas celui d' »Eureka », l’autre celui qui chante).  Lire la suite

Share

Mauvais endroit

Je viens de recevoir dans ma boîte-mail un document dans lequel on a oublié Mayotte. C’est une liste des départements, villes et quartiers sensibles en France. « Quartier sensible », encore un euphémisme ! Un quartier sensible, qu’est-ce que c’est au juste ? Un autre façon de dire un quartier pourri ? Que faut-il penser de la situation de ces endroits où les problèmes sont concentrés mais où rien ne semble fait réellement pour les résoudre. J’avoue que je ne sais plus que penser. Je constate que la loi n’est plus respectée et que dans l’état actuel ça ne peut pas s’arranger entre le laxisme et la peur ; c’est la loi de la jungle.

Lire la suite

Share

En chansons…

Ne vous arrive-t-il pas d’avoir des souvenirs qui reviennent en mémoire, comme ça, sans raison ? Quelquefois, ce ne sont que de vieilles chansons qui affluent. Ce matin, c’était le cas, j’ai pensé aux petits ennuis qui se succèdent en me disant « dur, dur » et voilà un air qui revient. Vous souvenez-vous de ça ? Lire la suite

Share

Métro

Métro… Nom de famille à La Réunion (il y en aurait eu 714 entre 1891 et 1990 contre  les PAYET : 28 978, c’est le nom le plus courant sur l’île). Métro c’est aussi un nom commun utilisé à la place du vocable « zorey » (zoreille) pour les personnes originaires de métropole : la France (« cité-mère » par rapport aux colonies qui dépendent d’elle). Métro c’est enfin le nom d’un grossiste alimentaire et équipements pour professionnels (commerce, café, restaurant, hôtel, entreprise…), un moyen de transport en commun (apocope de métropolitain, pour « chemin de fer métropolitain ») souterrain le plus souvent qui a fait ses débuts à Londres puis à Paris et s’est répandu à travers le monde dans les grandes métropoles. Lire la suite

Share