Lumières

Savez-vous pourquoi la France est appelée “Pays des Lumières” ? Pour la même raison que l’on parle du “Siècle des Lumières“.

Le siècle des Lumières est un mouvement philosophique, littéraire et culturel commun à l’Europe du XVIIIe siècle (de 1715 à 1789) et qui veut dépasser l’obscurantisme (superstition, intolérance, abus de pouvoir des États (monarchies) et des Églises…) et promouvoir les connaissances.

La France est appelée “Pays des Lumières parce que les philosophes qui ont posé les bases de la Révolution de 1789, étaient français, bien que grandement inspirés par les penseurs anglais qui, un siècle avant les Français, avaient révolutionné la pensée dans le domaine de la science, la philosophie et l’économie.

N’oublions jamais que la déclaration d’indépendance des États-Unis, tout comme la Constitution américaine (1787)  tirent leurs bases et le principe de séparation des pouvoirs de “L’Esprit des lois” de Montesquieu.

Au XVIIIe siècle, en France, dans les salons et les cafés littéraires, hommes et femmes lettrées discutaient arts, sciences, philosophie et politique. faisant germer l’idée des droits de l’Homme. Diderot et d’Alembert lancèrent alors un chantier majeur symbolisant, à lui seul, le siècle des Lumières : l’Encyclopédie, une synthèse des savoirs de l’époque et, en même temps (dirait Manu), une œuvre politique reflétant l’esprit de progrès et de tolérance à développer. Si le public (pas grand, à cette époque) adore l’œuvre, l’Église la condamne (le pape demandera même aux catholiques, sous peine d’excommunication, de brûler les exemplaires en leur possession.) Voilà qui confirmerait l’idée de Karl Marx : “la religion est l’opium du peuple”, un bon gros narcotique administré au peuple par les puissants pour qu’il supporte sa misère. La méthode n’a guère changé, le pape, un peu oublié comme bon nombre de religions, a été remplacé par des médias tout-puissants qui endorment le peuple.

L’obscurantisme revient, en France et dans le monde, de différentes manières, je n’insisterai pas aujourd’hui sur ce point mais je pense qu’il est grand temps de s’en inquiéter et de rire encore un peu en moucatant (se moquant, en créole de La Réunion) :

“La France, pays des Lumières, mais qui donc a éteint en sortant ?”
Sibeth ?

Nous pouvons, nous devons rallumer car il me semble que plusieurs France cohabitent, s’ignorent comme si aucune n’avait besoin de l’autre or, la force de notre pays, c’était sa capacité d’intégrer des individus qui en avaient la volonté. En 2021, il faudrait réveiller la curiosité des savoirs communs obligatoires et la curiosité de l’autre, des autres et de leur culture car s’intéresser à la culture de l’autre, ce n’est pas renier la sienne mais l’enrichir par de nouveaux apports comme la cuisine française a pu s’étoffer avec les recettes d’ailleurs adaptées à notre goût de Français : le couscous et la pizza côtoient la purée de pommes de terre, la choucroute, la paëlla et les frites ou même le riz cantonais.. Il faut donc adapter, innover, vulgariser la diffusion des savoirs constamment, chaque jour un peu et non par des règles imposées au coup par coup par des technocrates ou des roitelets qui méprisent le peuple et se moquent de lui.

Si nous partons perdants d’avance, nous serons responsables de ces échecs. Nous sommes nombreux à désirer partager et comprendre : il faut donc s’unir, dialoguer vraiment, franchement. Il ne faut jamais se laisser imposer, de manière systématique – comme certains s’en arrogent le droit – des règles inadaptées sorties d’esprits formatés et dénués de ce bon sens, qualité dont les plus âgés sont généralement pourvus..

De la discussion jaillit la Lumière” (Nicolas Boileau, 1636-1711).

Share

1 réflexion sur « Lumières »

  1. Je pense que sous prétexte de modernisme, on est tombé dans la facilité et le n’importe quoi !
    Où sont les grands écrivains, où sont les grands peintres, où sont les grands compositeurs ?
    Pour moi, parler d’ art moderne est une insulte au bon sens, et prôner les minorités une promotion à l’ obscurantisme !
    Passe une bonne fin de semaine Françoise
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *