Frère Antoine du Rocher

Connaissez-vous frère Antoine du Rocher ? Je viens de le découvrir. C’est un sage, disent certains, un nonagénaire qui vit à demeure dans une grotte du Var où son quotidien est fait de méditations mais il reste rarement seul car des passants dorment régulièrement dans des cavités voisines (ils doivent être discrets et surtout ne pas faire de feu car dormir dans ce massif protégé est illégal). Vous pouvez en apprendre plus ou . Comme beaucoup d’originaux, il est critiqué mais je pense que chacun a le droit de vivre comme bon lui semble s’il ne nuit pas à autrui. Lire la suite

Justice ?

Fiona. On vient de juger l’affaire Fiona : 5 ans de prison pour la mère, 20 ans pour le « beau-père ». Cinq ans pour une mère qui a laissé son amant frapper à mort sa fillette, une mère qui a menti sans vergogne devant les caméras, une mère qui a oublié où est enterré son enfant… Pour essayer de sourire encore malgré cette affaire pourrie, je vous propose la chanson de Boris Vian. Lire la suite

Malheurs de femmes

Jusque dans les années 1970, le viol relevait du tabou, du silence. Les victimes étaient considérées comme étant plus ou moins consentantes et les violeurs, non pas comme des criminels mais comme de simples délinquants, en quelque sorte des voleurs de poules ; le viol n’était pas un crime mais un délit. Toutefois, durant l’été 1974 , une affaire « d’agression sexuelle en réunion » va changer le regard de la société. Malheureusement aujourd’hui encore rien n’est gagné, en France et encore moins dans le monde : les femmes violées l’ont, sans doute, bien cherché. Lire la suite

25 novembre

Le 25 novembre, c’est la Sainte Catherine et c’était l’anniversaire de ma grand-mère adorée. (Plus que trente-six jours et nous serons en 2017 !) C’était le cinquième jour du mois de Frimaire dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé le jour du cochon. Oui, vous avez bien lu, c’était le jour du cochon. C‘est aussi maintenant la date choisie par les Nations Unies pour célébrer la Journée Internationale pour l’Elimination de la Violence contre les Femmes. Lire la suite

Sauvage

Sauvage. Un mot, un adjectif aux sens multiples. Est sauvage ce qui n’a pas subi l’action de l’homme. Je pourrai écrire que sauvage, c’est être conforme à l’état de nature antérieur aux formes de civilisations dites évoluées. Je ne peux m’empêcher de penser à Jean-Jacques Rousseau qui parlait du « bon sauvage » et proclamait « l’homme naît bon, c’est la société qui le corrompt ». Avait-il raison ? C’est un long débat car nous pouvons aussi penser que le sauvage est violent par son côté animal. Lire la suite

Blanc (2)

Le blanc est une teinte caractérisée par une impression de forte luminosité sans aucune teinte dominante. Le blanc est opposé au noir et aux autres couleurs. Dans la culture occidentale il est associé à de nombreux concepts positifs du domaine du sacré : il est symbole de pureté et s’oppose à la souillure quelle qu’en soit la nature, matérielle ou morale. J’en ai à dire des choses sur le blanc. Lire la suite

Polars

J’avais toujours considéré les polars comme une sous-littérature juste bonne à faire passer le temps dans les trains. Je croyais que les San Antonio n’étaient que des ramassis de grossièretés et que tous ces « Fleuve Noir » de la prose de bas étage. Or, un jour, dans la librairie à côté du lycée où je travaillais, comme je parlais d’Australie, un pays où j’aimais partir en vacances, la responsable du magasin me conseilla de lire Arthur Upfield et c’est là que j’ai découvert Napoléon Bonaparte dit Bony, un inspecteur australien, à moitié aborigène. Lire la suite

Le musée d’art moderne de Céret

Bon, depuis quelques temps, j’ai bien du mal à me connecter, non seulement je ne dispose pas d’internet en permanence mais il y a des jours où les connexions auxquelles je peux accéder ne fonctionnent pas du tout. Comme mon téléphone portable est hors réseau… Nada ! Oui il y a de larges zones blanches dans notre France du XXI° siècle. À Paris, on s’octroie des avantages dont la province n’est pas près de disposer. Certaines régions étant plus mal loties que d’autres. J’ai envie de crier comme dans les années 1960-70 : « Vive l’Occitane libre ! Lire la suite