Loi relative à la sécurité globale

Je ne pouvais pas taire ce que je sais à propos du vote de cette loi de sécurité globale que le gouvernement veut bien revoir aujourd’hui, compte tenu des images incontestables de l’agression d’un homme dans le XVII° arrondissement de Paris. Qu’est-ce qu’on nous prépare en haut lieu ? Pour qui roulent les députés ? Pas pour le peuple, sauf quelques-uns, des irréductibles défenseurs d’une certaine forme de liberté. Je crains le pire : plus de protection de la police, moins de protection du peuple aujourd’hui. je suis d’accord avec ce slogan : “Police partout, justice nulle part !“. Continuer la lecture

Share

Pourriel sirupeux.

Les mails qui circulent sur internet ne sont pas tous de bon goût, certains sont même franchement répugnants, il y en a beaucoup qui ne sont que des attaques plus ou moins racistes, antisémites et  il y a les chaînes de Sainte Thérèse, Sainte Rita, Saint… Machin, Chose… Quel mélange : ratatouille, zembrocal, salmigondis… Continuer la lecture

Share

La méchanceté

Je ne suis pas aigrie grâce à la sagesse qui vient avec les années mais je suis lucide et capable de dire, mieux qu’avant, ce que j’ai compris. Nous sommes malheureusement souvent victimes de méchants qui se gardent bien de le montrer et cherchent même à se faire passer pour des gentils. Je sais de quoi je parle, j’en ai connus mais ma naïveté m’empêchait de le voir et de le croire. Aujourd’hui, que dire ? Continuer la lecture

Share

Noël, joyeux Noël ?

Ce Noël 2020 sera extraordinaire sans doute. Les pauvres se sentiront plus pauvres encore et les personnes isolées encore plus seules. Quant aux grand-mères et grand-pères, dit papi et mamie par un charlot de plus (Rémi Salomon), on les confinera dans la cuisine avec les restes (de ce qu’ils auront peut-être même préparé). Pour la bûche : «On coupe la bûche de Noël en deux et papi et mamie mangent dans la cuisine.» il a osé le dire. Ben voyons ! Continuer la lecture

Share

Outrage

“Elle eut soin de peindre et d’orner son visage. Pour réparer des ans l’irréparable outrage. ”

Racine, Athalie (Acte II, scène 5)

Non, je ne pensais pas à Brigitte Macron (même si…) quand j’ai songé à l’outrage mais à Gégé, le petit Darmanin.  Je m’explique.

Continuer la lecture

Share

Montagnes russes

En juin 2019, j’avais évoqué les montagnes russes dans un billet intitulé “Yoyo” pour des raisons bien différentes : la météo avait induit mon écrit d’alors, aujourd’hui si j’évoque ces fameux “accidents de terrain” c’est parce que mon moral a des hauts et des bas en raison de la pénible conjoncture. Comment en est-on arrivé là ? Continuer la lecture

Share

Silence !

Silence ! Non je ne tourne pas, même pas en rond, j’ai bien trop à faire ; je ne suis pas partie en goguette non plus à cause du re-confinement (absurde, mais nous sommes au pays d’Ubu, c’est sûr aujourd’hui), silence parce que… je ne sais pas… je ne sais plus quoi dire face à la situation dans laquelle nous sommes. Quelle année cette année-là ! Continuer la lecture

Share