Parler pour ne rien dire…

Était-ce mieux avant ? Au moins ceux que l’on entendait parler avaient le goût et surtout le sens des mots. Des mots pour réfléchir et surtout des mots réfléchis.

Parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler sont les deux principes majeurs et rigoureux de tous ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l’ouvrir.

Pierre Dac

Continuer la lecture

Share

C’est pas la joie !

Je n’arrive plus à écrire sur mon blog. Je suis partagée entre la colère et le désespoir. À dire vrai les mots colère et désespoir ne sont pas vraiment adaptés mais bon, comme on le dit, je vais faire vite avec. Par contre, un souvenir de chanson est revenu dans ma mémoire. Et vous, vous la connaissez celle-là ? Continuer la lecture

Share

Creux et larmes…

Il y a tant de raisons de verser des larmes en ce moment. J’essaie de ne pas penser au pire mais « J’ai les yeux qui saignent », dirait ma fille alors que moi, j’ai envie de pleurer quand j’entends et je vois les fautes qui se succèdent à l’oral comme à l’écrit. Continuer la lecture

Share

Relecture

Parce qu’une personne a complété, aujourd’hui, un billet que j’avais écrit en 2011, je suis allée relire ma prose et il me semble bon de la re-publier (faute de temps pour écrire). Société de consommation était le titre de ce billet, la précision du jour :

La citation «La société de consommation porte mal son nom, car un con ne fait généralement pas de sommation avant de dire une connerie en société.» est de Marc Escayrol, extraite de son dictionnaire humoristique Mots et Grumots (2003) 

Continuer la lecture

Share

Gisèle Halimi

Depuis un bon moment, j’ai délaissé mon blog et ce, pour plusieurs raisons : les occupations multiples de (grand-)mère de famille mais aussi et surtout parce que je n’arrive plus à écrire, à dire le dégoût qui a pris la place de la colère face aux événements du monde et en particulier dans notre pays. Tout le monde se tait et un petit prétentieux fait ce que bon lui semble à la tête de l’État. Nous ne sommes plus en république puisque Manu se comporte comme un roi. Le reste du monde ne va pas mieux. Je désespère de temps en temps. Continuer la lecture

Share

Clarté

La clarté, c’est la lumière des jours d’été, c’est aussi la transparence (clarté du verre ou de l’eau) mais c’est aussi la qualité des idées, du discours, du style qui les rend propres à être facilement compris. Un certain Nicolas Boileau avait écrit « Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement » , mots que j’ai repris, à peu près, à la fin de mon précédent billet.

Continuer la lecture

Share

Avec des si…

Avec des SI, on mettrait Paris en bouteilles, disait ma grand-mère, une sage dans bien des domaines (mais, pas toujours !). Avec des si, on se raconte des histoires. Ah si j’étais riche… (lapsus calami, j’avais tapé roche ; à une lettre près…). Une seule lettre, ça change tout. Continuer la lecture

Share