Il reviendra…

Il reviendra…Oui il reviendra le temps des cerises. Le joli mois de mai… Je vous avoue que j’ai la larme à l’œil en pensant à ce qui peut se passer, à ce qui s’est déjà passé durant ce mois. Le mois de mai n’est pas toujours joli malgré les cerises qui, comme les coquelicots, sont parfois des taches de sang. Lire la suite

Share

Attention, arnaque !

Dès le 15 janvier, la plateforme numérique du grand débat national permet à tous les citoyens, élus, organisations à but lucratif ou non lucratif souhaitant organiser des réunions locales de s’enregistrer et de recevoir le kit d’accompagnement des réunions et toutes les informations nécessaires pour la bonne tenue des débats. « Il ne doit pas y avoir de tabou » dit le « roi » mais il ne faut pas parler de l’ISF par exemple. Lire la suite

Share

Changer le monde

Nous sommes capables d’arriver à changer de mode de penser et à changer le monde à condition de le vouloir vraiment mais je crois que le changement effraie trop de gens encore. Nous Français, nous ne réagissons véritablement que lorsqu’il est trop tard, il nous faut avoir les pieds dans la m…. comme notre emblème : le Coq. Je ne sais plus où j’ai entendu « Le Français est comme les pavés, on marche dessus longtemps, mais quand il se réveille et vous tombe sur la tête, il vous assomme ». Sommes-nous aujourd’hui en phase de réveil ? Attention, ça va bouger. Lire la suite

Share

Lettre ouverte au Président

Monsieur le Président,

Vous n’avez pas eu ma voix en mai 2017 mais je suis une bonne citoyenne, républicaine et j’ai accepté le résultat démocratique ; pourtant le nombre de voix que vous avez obtenues ne représente pas la majorité de nos concitoyens. J’ai accepté le résultat des urnes mais je vous avoue que je suis allée assister au dépouillement des bulletins pour être convaincue qu’il n’y avait pas de magouilles. Lire la suite

Share

Gilets jaunes

Lire la suite

Share

1789, 1968, 2018 ou 2019 ?

Une nouvelle révolution est-elle en marche ? Je pense que oui car tout prête aujourd’hui à croire que nous vivons, en France, une situation identique à celle qui avait exaspéré les Français des années 1780. Les gilets jaunes sont là et leurs raisons de se manifester sont nombreuses et justes. La montée de la contestation populaire est liée au sentiment d’injustice croissante. Injustice devant la loi, inégalités fiscales et salariales, décalage entre les niveaux de vie des citoyens et de la classe dominante qui s’accroche à ses privilèges, voire même les augmente. On enlève cinq euros par mois à des familles modestes, un ministre parle de repas à deux cents euros et le couple présidentiel change le décor de l’Élysée, de la moquette pour trois-cent-mille euros, après la piscine pour l’été, les frais d’avion, etc. Lire la suite

Share

Monde violent et aseptisé

Aseptisé : débarrassé de toute impureté. Faut-il redéfinir violent ? Qui est brutal, impulsif, agressif, qui utilise la force pour s’accomplir. Notre monde est vraiment bizarre, il se veut quasi aseptisé et rassurant avec ses nombreuses règles, ses assurances, son « principe de précaution » et dans le même temps on ne peut que constater des violences en tous genres, ça commence sur la route, dans les rues et ça se termine à l’intérieur des maisons. Je n’aime guère notre époque. Lire la suite

Share

Légitimité

L’abstention et le vote blanc (a fortiori cumulés) posent la question de la légitimité du pouvoir politique élu. Savez-vous que le vote blanc est totalement exclu, au même titre que les votes nuls, depuis Louis-Napoléon Bonaparte. En effet, celui qui s’est fait nommer président à vie, Napoléon Le Petit pour Victor Hugo, Badinguet pour d’autres, finalement Napoléon III, a voulu effacer tous les moyens de contestation. Par le décret du 2 février 1852, il a scellé l’exclusion du vote blanc des résultats électoraux. Nous en sommes restés là. Lire la suite

Share