Parler vrai, juste.

A plusieurs reprises déjà, je vous ai répété que j’aime appeler les choses par leur nom et appeler un chat un chat. C’est ça être franc et direct. Pas toujours bien vu, pas très confortable mais c’est un choix de vie. A notre époque où le politiquement correct impose des circonvolutions parfois difficiles à comprendre, il me parait nécessaire, voire même indispensable d’être clair, net et précis. Un bon coup, ça vous remet les pendules à l’heure. Il faut ouvrir les yeux sur la réalité. Lire la suite

La crise

En 2012, c’est la crise, une crise dont on nous rabat les oreilles, la crise, « notre » crise. Même si nous ne l’avons pas créée directement, en tous cas, c’est nous qui la payons, nous le peuple, à travers le monde, que nous soyons travailleurs, chômeurs ou retraités. Nous nous faisons plumer surtout quand nous faisons partie de la classe moyenne. A croire que nous sommes voués à disparaître, destinés à devenir pauvres. Lire la suite

Musellement

Que pensez-vous de cette société qui nous stresse et nous démoralise ? Allons-nous accepter ce qui se passe, sans rien dire, longtemps encore ? Que sont devenus les Indignés ? Désespérés à leur tour ? Muselés ? Et nous, que faisons-nous ? Pas grand chose à part râler et nous plaindre, un peu, pas trop fort. Lire la suite

28 août

28 août. 28 août 1963. La date est moins marquante que celle du 22 novembre de la même année. Quelle année, cette année-là ! Ce fameux 28 août 1963, après la marche contre les discriminations raciales, pour l’égalité des droits civiques, le pasteur noir américain Martin Luther King, au pied du mémorial Lincoln à Washington, devant 250 000 personnes, prononce son célèbre discours « I have a dream ». Son rêve est de voir à l’avenir les Noirs et les Blancs coexister en harmonie et vivre égaux. Devenu Prix Nobel de la Paix en 1964, Martin Luther King a été assassiné en 1968. Lire la suite

Sourd(e)

Je vous faisais part, il y a quelques jours de mon énervement lorsque j’entendais des mots inappropriés ou plutôt ces euphémismes qui me hérissent, comme mal-entendants, ou personne de couleur ou encore croissance négative. Celle-là, je trouve que c’est bien la meilleure ; croissance nulle : surprenant ! Si c’est nul, c’est zéro, rien, nada, que dalle… Lire la suite

Esotériques modes d’emploi

Les appareils high-tech sont de plus en plus sophistiqués, en plus ils sont souvent très beaux. On en voudrait bien. On en veut. On en a finalement. Pour faire comme les autres ou pour faire des envieux. Pourtant mais peu de gens s’en servent correctement, c’est-à-dire en utilisant leurs capacités ou leurs fonctionnalités au mieux. Pourquoi ? Parce que personne ne comprend les modes d’emploi. Lire la suite

5 août 1962 : Marylin

Pendant ma période de silence, je n’ai pensé qu’à ma famille ; j’étais heureuse d’avoir réuni sous le même toit mes trois enfants, mes deux gendres et mes trois petits-enfants. Je jouais enfin la matriarche, l’aïeule respectable, paisible entourée d’une nombreuse famille, enfin… pas si nombreuse que ça la tribu et pas si paisible non plus l’ancêtre… Ce furent d’excellentes journées, trop courtes bien sûr. Le ciel s’était mis de la partie, il a fait beau et pas trop chaud : du pur bonheur ! Lire la suite