Changement ?

“Des lois d’intimidation sont venues supprimer les libertés, … rien n’a remué ; on a usé de l’arbitraire ; on a égorgé dans la rue Transnonain, mitraillé à Lyon, intenté de nombreux procès de presse ; on a arrêté des citoyens, on les a retenus des mois et des années en prison par mesure préventive, et l’on a applaudi. Le pays usé, qui n’entend plus rien, a tout souffert. Il est à peine un homme qu’on ne puisse opposer à lui-même. D’années en années, de mois en mois, nous avons écrit, dit et fait tout le contraire de ce que nous avions écrit, dit et fait. À force d’avoir à rougir, nous ne rougissons plus ; nos contradictions échappent à notre mémoire, tant elles sont multipliées. Pour en finir, nous prenons le parti d’affirmer que nous n’avons jamais varié, ou que nous n’avons varié que par la transformation progressive de nos idées et par notre compréhension éclairée des temps. Les événements si rapides nous ont si promptement vieillis, que quand on nous rappelle nos gestes d’une époque passée, il nous semble que l’on nous parle d’un autre homme que de nous : et puis, avoir varié, c’est avoir fait comme tout le monde.”

Chateaubriand, “Mémoires d’outre-tombe”, 1837

Chateaubriand c’est un écrivain ou un morceau de viande, une tranche épaisse de filet de bœuf grillée, d’origine française garantie, pièce prestigieuse qui fait du chateaubriand le morceau le plus tendre du bœuf, servi avec des pommes de terre soufflées et une sauce, soit béarnaise, soit Chateabriand.

Quant à l’auteur des “Mémoires d’outre-tombe”, il s’agit de François-René, vicomte de Chateaubriand, né à Saint-Malo le mort à Paris le . Il fut écrivain et homme politique français, Tour à tour, Ministre de l’Intérieur, Pair de France et Ministre d’État, ambassadeur, en 1822, Ministre des Affaires Étrangères ; il démissionna alors pour désaccord avec le pouvoir et quitta la politique.

Il est considéré comme l’un des précurseurs du romantisme français et l’un des plus grands noms de la littérature française, pas vraiment simple à lire mais facile à apprécier.

Share

2 réflexions sur « Changement ? »

  1. Je pensais avoir avec Mitterrand vu le sommet de la magouille, mais force est de constater que nous avons un freluquet qui fait pire encore, et impose par la menace !
    Bonne journée Françoise
    Bisous

  2. bonjour chere Françoise, j’espère que tout va bien pour toi et les tiens, evidemment on peut faire des comparaisons avec le regime actuel et celui évoqué par ce grand ecrivain, sous la royauté , dans son oeuvre de 1837 ! pas tres à l’honneur de notre Président ! bonne semaine amities et bises

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *