Pensée… pas de moi

Pensée… pas de moi mais d’une écologiste, anarchiste : Janet Biehl, née en 1953, « états-unienne », collègue puis compagne (si j’ai bien compris) du théoricien anarcho-communiste écologiste Murray Bookchin. Murray Bookchin et Janet Biehl ont décrit un système politique dans lequel des institutions libertaires, composées d’assemblées de citoyens volontaires, remplaceraient l’Etat-nation par une confédération de communes libres. Il s’agit de faire vivre véritablement la démocratie directe. L’idéal. Plus juste ? Plus simple ? Plus épanouissante ? Plus utopiste, sans doute. Quoi qu’il en soit, moins coûteuse, c’est sûr : participation directe des citoyens. Il y aurait moins de fonctionnaires et surtout il n’y aurait plus les doublons des emplois des fonctionnaires territoriaux qui exercent dans les régions, les départements, communautés de communes ou d’agglomérations, les communes, ainsi que dans leurs établissements publics, offices publics de l’habitat, de l’eau…

Les gaspillages de deniers publics pour rémunérer à la fois les agents départementaux et régionaux sont flagrants dans les petites régions comme l’île de la Réunion, région constituée d’un seul petit département. Bien sûr, ce sont des emplois qui sont ainsi créés et ce n’est pas négligeable en période de crise ; mais par qui sont occupés ces emplois ? (Les effectifs des fonctionnaires territoriaux ne cessent d’augmenter avec le transfert des compétences. Ils étaient près de deux millions début 2011.) Comment sont recrutés la plupart d’entre eux ? Pas sur concours comme les fonctionnaires d’Etat. Non. Le népotisme fonctionne, oui. Nous sommes loin du « à chacun selon son mérite » de l’idéal républicain ; là, c’est le piston. Pour moi, le mérite, c’est l’effort, pour simplifier au maximum. C’est encore un autre sujet.

J’en reviens enfin à la pensée qui a retenu mon attention aujourd’hui :

« La grande majorité des gens sont obligés de travailler pour gagner leur vie, et une large proportion d’entre eux sont des travailleurs productifs. Mais énormément de travailleurs sont improductifs. Ils opèrent complètement à l’intérieur du cadre et des circonstances créés par le système capitaliste, comme de manipuler des factures, des contrats, des notes de crédit, des polices d’assurance, etc. Neuf travailleurs sur dix n’auraient pas de travail dans une société rationnelle où il n’y aurait nul besoin d’assurance ni d’aucune autre transaction commerciale. « 
Janet Biehl

Pour Marx, est productif le travail qui crée de la plus-value et improductif celui qui en vit.

Ah bas le capitalisme ! Oui mais, sans patron, pas d’emploi non plus… Il faut attaquer les « bons » coupables : banquiers et décideurs  divers. Moi, je suis offusquée par l’opulence affichée sans retenue par certains (footeux en particulier, grands patrons, politiciens) alors que d’autres (citoyens lambda) tirent le diable par la queue. Je suis choquée, plus encore, par ceux qui nous demandent de faire des efforts et de nous serrer la ceinture alors qu’ils  se gavent à  nos dépens ; ils bénéficient d’avantages énormes (vacances gratuites : logement et transport), de salaires et d’indemnités diverses gigantesques et se protègent, s’arrangent les uns avec les autres.

– Notre ex-ministre de la santé, Roselyne Bachelot a fait travailler le laboratoire des ses copains qui nous ont fourgué des doses (inutilisées) de vaccin contre la grippe.

– Un autre a décidé d’imposer des éthylotests dans nos voitures… Je passe sous silence l’inutilité quand on est buveur d’eau ou de cola quelconque… la durée de vie de ces éthylotests… la spéculation sur ces dispositifs introuvables à un moment… l’inadaptation à la réalité car ils ne sont plus efficaces lorsque la température est négative ou supérieure à 30°. Quid pendant l’hiver, l’été et surtout les DOM ? Et tout le monde se tait ? Pourquoi acceptons-nous tout sans rechigner ?

Nos nouveaux ministres s’attaquent aux niches fiscales : salaires versés aux personnels à domicile par exemple, investissements dans les PME… Pourquoi toujours pas de taxation sur les œuvres d’art ?  Le Code général des impôts indique que « les objets d’antiquité, d’art ou de collection ne sont pas compris dans les bases d’imposition à l’ISF ». Sous conditions, cette règle est étendue aux œuvres détenues par l’intermédiaire de sociétés civiles propriétaires d’un monument historique. Faut-il suspecter d' »arrangements » des ministres comme Fabius  (qui a hérité des tableaux de son père) ? Ceci dit, il n’est pas le seul mais il est le plus connu pour ça.

Savez-vous qu’une œuvre d’art peut aussi se transformer en moyen de paiement ? Un dispositif légal autorise un contribuable à régler des droits de succession ou l’ISF en livrant un objet d’art de valeur marchande équivalente aux sommes dues. Cette opération s’appelle la dation en paiement. En pratique, le débiteur fait une offre à l’administration fiscale en indiquant l’évaluation des biens proposés en paiement. Après une procédure administrative qui peut durer trois ans maximum, l’œuvre est présentée à la commission d’agrément des dations, qui donne ou non son accord.

L’avantage est donc triple :

  • 1 – se servir d’un bien officiellement sans valeur,
  • 2 – pour régler son impôt sans puiser dans ses liquidités,
  • 3 – et bénéficier d’un délai non négligeable, compte tenu de la longueur de la procédure pour se libérer de ses obligations fiscales.

Ne vous a-t-on jamais réclamé 10% supplémentaires, à vous, pour un paiement de taxe hors délai ? J’en ai vu de bien « bonnes » à ce sujet.

Selon que vous serez puissant ou misérable,
Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir. Jean de La Fontaine

7 réflexions au sujet de « Pensée… pas de moi »

  1. Il y a tellement de choses incroyables à dénoncer , mais je n’aime pas m’enfermer dans des doctrines dont les dogmes sont mal définis
    Douce journée, Françoise

    Bisous

    timilo

  2. il suffit de voir l’ acharnement des politiques pour obtenir la place, et de considérer la façon dont ils y parviennent !
    C’ est ce qui me fait dire que le pire d’ entre eux, est celui qui a la première place.
    Je ne crois pas qu’ un système vaille mieux que l’ autre !
    Toujours la bonne volonté du début, se transforme lentement, et les puissants, faiseurs de lois, se protègent et s’ enrichissent !
    Nul doute qu’ en occident aussi, la révolution finira par exploser !
    bisous

  3. merci pour ton mot ça fait plaisir de te lire…ne t’énerve pas…ce n’est pas bon pour la santé

  4. Ping : Le scandale des éthylotests | FrancoiseGomarin.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *