Turlupiner

J’aime bien ce verbe « turlipiner » et souvent je me dis « y a que’que chose qui me turlupine ».

Le verbe turlupiner est d’un usage familier et populaire ; c’est comme ça on ne peut renier ses origines et je n’en ai nulle envie : j’ai utilisé au mieux l’ascenseur social qu’était l’école.

Turlupiner signifie :
– agacer, tourmenter,
– préoccuper, tracasser,
– (à la forme pronominale) : se tourmenter, se faire du souci.
« Silence, tas de gouapes ! Oui, vous vous fichez de moi. C’est pour me turlupiner que vous buvez et que vous braillez là-dedans avec vos traînées (Émile Zola, L’Assommoir)

Ce verbe viendrait du mot turlupin, utilisé le plus souvent au pluriel, pour désigner les membres d’une secte qui se répandit au XIVsiècle en France, en Allemagne et aux Pays-Bas, secte qui soutenait qu’on ne doit avoir honte de rien de ce qui est naturel.

Au singulier, le turlupin est un comédien médiocre, un bouffon ou encore une personne dont les écrits ou les paroles sont de mauvais goût, quelqu’un qui fait des plaisanteries grossières (Jean-Marie Bigard, par exemple) par allusion à Turlupin, le surnom de l’auteur de farces Henry Legrand.

Wikipédia : Henri Legrand, dit Belleville dans les pièces sérieuses et Turlupin (dans les farces), né à Belleville  en 1587 et à décédé à Paris (en 1637) est un comédien français jouant d’abord sur le Pont-neuf qui fut considéré, en son temps comme excellent farceur mais aussi bon comédien

Je reviens à turlupiner. Le truc qui me turlupine en ce moment est un histoire de sous. N’oubliez pas que j’étais comptable avant d’être professeur d’économie-gestion. Oui je m’inquiète pour nous tous. Ça commence par le prélèvement des impôts à la source qui ne change pas grand chose, surtout si on payait par mensualités mais ça change beaucoup dans les comportements, il me semble que cela déresponsabilise un peu plus les citoyens. aujourd’hui, on vous dit : « il vous reste tant par mois à dépenser à votre guise ».

À votre guise ?

Ben non ! Ce n’est pas tout à fait vrai si on réfléchit bien.

Avant, quand on gérait son budget, on faisait des enveloppes, en tous cas, c’est ce que ma mère faisait comme sa mère le lui avait appris. Moi j’ai dit à mes filles et à mon fils qu’un petit carnet pour suivre les dépenses était une idée intéressante mais ils ont fait comme bon leur semblait, leur argent étant à la banque, ils ont utilisé des chèques puis une carte bancaire et ils ont toujours fait attention paraissant peut-être trop économes quelquefois. Ils ne sont pas radins, ils dépensent mais pas sans compter, ils connaissent la valeur de l’argent.

Même si après une longue période de rejet (pour de multiples raisons, on m’a traité de parano), j’ai fait comme tout le monde, j’ai utilisé une carte bancaire, je persiste à dire que les espèces (pas forcément sonnantes et trébuchantes), que la monnaie est la garantie de notre liberté de pouvoir dépenser ce que nous avons légitimement acquis comme et quand bon nous semble. Le quand pouvant être lointain, c’est le principe des économies. Cette liberté est un droit fondamental qui ne dépend pas des droits nationaux et qui garantit notre propriété et surtout notre liberté.

Je suis turlupinée par l’idée évoquée par les autorités qui consisterait à rendre les espèces illégales. Tous vos revenus et vos économies seraient  parqués dans le système bancaire,  prêts à être ponctionnés par l’État ou les banques et toutes vos dépenses seraient traquées.

L’État prétend ainsi lutter contre les activités illégales, « tu parles Charles » aurait dit ma grand-mère, comme si les les maffieux en tous genres allaient cesser leurs activités faute de liquide. En réalité, ce qui est voulu n’est pas la fin des activités illégales ou contraires à la morale (en haut lieu, on s’arrangera toujours), ce qui est voulu, c’est qu’aucune activité ne puisse échapper à la taxation.

Attention aux dérives multiples et aux petits (ou gros) malins; Ça commence avec les monnaies locales qui ont le vent en poupe et les bitcoins qui se plantent, je crois.

Plus de réalité, rien que du virtuel !

 

Share

3 réflexions sur « Turlupiner »

  1. oui comme toi, je commence à me preoccuper du prelevement à la source, qui est nettement plus élevé que ce que je payais mensuellement ? on m’a fait un remboursement courant janvier au titre du credit d’impot, mais je n’ai pas trop confiance !! oui supprimer les espèces ne me convient pas trop bon non plus, en Suède ils en sont là, par contre en Allemagne, ils utilisent beaucoup les espèces, je n’utilise plus que ma carte bancaire, pas trop les espèes, mais les supprimer ne me semble pas non plus une bonne mesure , bonne fin de semaine, amities et bises

  2. J’aime bien ce mot et, en étant vulgaire (comme ça m’arrive), il me fait penser à deux mots : turlutte et piner … J’ai honte.
    Bon, je redeviens sérieuse, moi, je préfère les espèces : je retire toujours tout pour qu’il ne me reste que ce qui est pris en prélèvements + le gaz oil, obligés de faire des cartes.
    Comme ça, j’ai ma cagnotte que je gère, à la semaine.
    Je limite ainsi mes dépenses et ça me permet de monter une autre cagnotte qui, elle, sera pour les imprévus ou pour les loisirs.
    Je sais, ça peut sembler ridicule car je ne fais de carte que pour le gaz oil mais toutes mes courses au quotidien en espèces.
    J’emmène juste la somme que je peux dépenser et, toute fière quand il en reste, le transfère dans LA cagnotte !
    C’est très motivant et me force à faire des économies.
    Bon, c’est souvent mon chéri qui fait les courses, mais il a bien appris la leçon et est toujours tout fier quand il me montre ce qu’il lui reste après avoir acheté la liste des courses que j’avais notées et évaluées (comme un jeu).
    Je sais, je peux sembler ridicule, mais avec le peu que nous gagnons (1650 euros à deux !) on est obligés de tout compter si on veut se faire quelques petits plaisirs …
    Et on y arrive !
    Bien sûr, on a la chance d’avoir un potager et un verger et nous sommes locavores mais avec du boulot pour faire tout ça, on parvient presque à s’auto suffire pour l’alimentation principale.
    Lapins, poulets et cochon dans les fermes voisines ainsi que fromages et lait de chèvres.
    Pour les produits d’entretien : savon de marseille, bicarbonate de soude, eau de javel et vinaigre blanc !!!
    Et voilà !
    Je suis hors sujet mais j’avais envie de le dire, na !

  3. il me parait évident que c’ est bien l’ intention cachée des politiques que de pouvoir nous fliquer lorsque nous utilisons la carte de crédit !
    Aujourd’ hui, si nous avons une rentrée d’ argent plus conséquente que d’ habitude, ou que nous voulons retirer une grosse somme d’ argent, la banque nous demande un justificatif !
    Autrement dit, nous ne disposons plus de notre argent comme nous l’ entendons et comprenons alors pourquoi on veut supprimer les espèces !
    Pareil pour les compteurs linky, le but est bien de surveiller notre consommation et éventuellement de pouvoir la stopper !
    Passe une bonne journée Françoise
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.