Coriandre

Coriandre, pourquoi parler de cette herbe aromatique aujourd’hui ? Tout simplement parce que je n’arrive pas à quitter les punaises ; coriandre et punaise, c’est un souvenir parfumé, identique. Je trouvais, avant, que la coriandre, persil arabe ou persil chinois selon les régions, sentait la punaise. Je ne supportais pas cette odeur.

J’avais des hauts-le-cœur chaque fois  que je la sentais, or mes beaux-parents chinois  d’origine utilisaient cette plante dans leur cuisine. Imaginez la situation pour moi qui grimaçais à la simple évocation de son nom. À La Réunion, on l’appelait  le cotomili et il y en avait souvent sur la table, même dans le rougail tomates. Une horreur !

«Des goûts et des couleurs, on ne discute pas», dit un proverbe ; un autre proclame : »il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis » alors je dois reconnaître qu’après plus de quarante ans de vie commune avec mon Chinois, j’apprécie maintenant la coriandre. Des goûts qui évoluent. L’habitude peut-être. Bref, aujourd’hui j’aime bien cette plante au point que je vais en semer sans doute cette année dans mon jardin et dans un pot pour en avoir sous la main dans la cuisine.

Pourquoi certaines personnes éprouvent-elles ce dégoût de la coriandre ? Ce serait un problème génétique : cette plante contient des aldéhydes, un composant détesté par les personnes qui ont un gène OR6A2 très actif.  21 % des Asiatiques du Nord, 17 % des Européens et 14 % des Africains n’aimeraient pas le persil arabe, lui trouvant une odeur et un  goût de vomi, de moisi ou, le plus souvent, de savon ou de liquide vaisselle. Moi je trouve que la coriandre sent la punaise et ce n’est pas folie de ma part, d’autres ont le même ressenti. Ceci étant, le mot français CORIANDRE vient du latin classique coriandrum, lui-même issu du grec koríandron  L’étymologie courante précise que kori signifie «punaise et andros »mâle , par allusion à l’odeur désagréable des feuilles et des graines fraîches qui rappellent celle de la punaise mâle. (Je ne dois écraser que des mâles car chaque fois que j’en occis une, ça pue.)

Les amateurs de coriandre seraient ceux chez qui elle est incontournable : seulement 7 % des Sud-Asiatiques, 4 % des Hispanophones et 3 % des habitants du Moyen-Orient disent ne pas l’aimer, il faut noter aussi que toutes les coriandres (il en existe plusieurs variétés) n’ont pas la même saveur.

Bien que détestée plus que toutes les autres herbes aromatiques, on ne l’a jamais autant utilisée que ces dernières années car elle est présente dans les cuisines étrangères appréciées : mexicaine, vietnamienne, thaïlandaise, chinoise, arabe…

Comme quoi, la chance tourne, même pour les plantes.
(Je souris en pensant à Franck Ribéry et à sa routourne)

Moucateuse un jour, moucateuse toujours !

Moucater (ou moukater) est un « sport » réunionnais ; le verbe moucater signifie railler, se moquer de quelqu’un, voire même critiquer ; il dérive probablement du français moquer ou peut-être même de l’anglais mock. (Les marins parlaient souvent anglais et La Réunion a été occupée un temps – de 1810 à 1815 – par les British.)

Bon, je mets un point final pour les punaises. Bonne journée.

Share

3 réflexions sur « Coriandre »

  1. je ne mets pas les pieds dans la cuisine, mais je sais que mon épouse se contentait du poivre, du sel, du laurier du thym et du persil !
    C’ est moi qui lui avait parlé du curry, après avoir mangé un poulet au curry chez des martiniquais, et c’est une malgache qui m’ a fait découvrir le gingembre !
    Je ne connais pas la coriandre, mais je vais vérifier sur les étals des grandes surfaces !
    Passe une bonne journée Françoise
    Bisous

  2. J’adore la coriandre et j’en mets partout !
    Hier, salade de PDT tièdes et harengs fumés avec une bonne vinaigrette à la moutarde, échalotes, persil et … plein de graines de coriandre qui croquent délicieusement sous les dents !
    Je crois que je suis un peu moucateuse, moi aussi, mais ça fait tellement de bien, de temps en temps … Lolll
    Comme pour ce pauvre ribery dont tout le monde se moque toujours : pas bien ça, … mais j’adore !
    Bonne fin de semaine … grise.
    Et bon début de mois !
    Bisoux parfumés à la coriandre, ma françoise ♥

  3. coriandre … j’adore ! j’ai connu ça à Maurice, où on la nomme aussi « cotomili », j’ignorais qu’elle pouvait provoquer de pareilles repulsions ! franchement j’adore ce gout ! aucun rapport avec l’odeur affreuse de la punaise !! mais je ne me permettrai pas de te « moucater » pour autant !! bonne fin de semaine chere Françoise, bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.