Nuits…

Nuits… J’aurais pu parler de Nuits-Saint-Georges, commune française située dans le département de la Côte-d’Or en région Bourgogne-Franche-Comté dont les habitants sont appelés les Nuitons, Nuitonnes et où l’on peut visiter le Cassissium (je l’ai fait en juin dernier) ou encore vous chanter au choix :

    • la cultissime et curieuse « La nuit, je mens » d’Alain Baschung
    • « Mes nuits sans Kim Wilde » de Laurent Voulzy

      • nuit, tu me fais peur, « T’en vas pas » d’Elsa

      • « Nuit de folie » de Tenue de soirée

    • « Nuit et brouillard » de Jean Ferrat

    • -« Un samedi soir sur la Terre » de Francis Cabrel

ou essayer de me souvenir de cette parodie de « La nuit, je mens« ,

mais je préfère vous dire que j’ai depuis toujours très peu dormi et que ces derniers jours mes nuits sont vraiment très très courtes. Trop fatiguée pour dormir, le comble !

Pourquoi Morphée me tourne-t-il le dos au moment où j’ai besoin de ses bras ? Je baille mais je n’arrive pas à dormir. Curieux ! Comme si mon cerveau avait du mal à trouver le bouton off.

Sans doute que le on a été activé de façon trop  intense ces derniers jours : le printemps arrive, le soleil est là, le jardin m’attend, mes quatre petits-enfants sont à la maison à plein temps pour les vacances et je veux bien les nourrir et les voir s’occuper au mieux (déguisements, peinture, coloriage, jeux en autonomie… bruyants souvent mais plus inquiétants encore quand le silence s’installe).

Et puis il y a le reste, les soucis divers : l’entretien de la maison (pas la vaisselle ou la lessive, non, le toit, les conséquences de la sécheresse ou des grêlons, les radiateurs…) et puis l’environnement, pas seulement la pollution, les abeilles ou le réchauffement climatique mais la tension palpable au sein de la société. La révolte des Gilets jaunes exprime un profond mal-être que certains refusent de comprendre. En haut, on entend du bruit mais on ne l’écoute pas attentivement.

Ils sont bien trop occupés nos « dirigeants » à monopoliser les postes les plus importants, à s’arranger entre eux, à cumuler les privilèges et à faire de l’argent leur principale préoccupation, pas l’argent à dépenser pour le bien commun mais du fric à gaspiller pour leur confort et leur paraître. Ils font voter des lois sur mesure pour leur bon plaisir, continuent de nous gouverner avec un mélange d’incompétence, d’hypocrisie et de lâcheté, sans vouloir rien changer malgré des échecs répétés.Tu parles d’un renouveau !

Que nous réserve encore Manu ?

 

Share

3 réflexions sur « Nuits… »

  1. J’adore la chanson de bashung …
    Je dors aussi très très peu et rarement d’un sommeil réparateur car je me réveille souvent en nage, bien que dormant « à poils » …
    Sans doute des mauvais pressentiments dus aux évènement ???
    En tous cas, suis vraiment pas « en forme » …

  2. je dois être trop exigeant en matière de chansons , il me faut des textes , et une belle voix, Jean Ferrat allie les deux !
    Je sais bien qu’ une maison , un jardin, des petits enfants, tout est source de soucis !
    J’ ai dans l’ idée que ce n’ était pas le cas il y a 50 ans !
    J’ en arrive parfois à dire que si c’ était à refaire, je n’ aurais plus d’ enfants , tant l’ avenir me fait peur pour eux !
    J’ ai aussi le sommeil agité, et si je me lève à 4h30, je suis réveillé à 3h

  3. …au vu des reflexions de mes amis, je peux considerer que je dors bien, 23h/ 6h d’une traite , ce qui ne m’empeche pas d’être préoccupé comme vous tous par la direction que prend notre France ! j’aime bien Bashung et Jean Ferrat…bon weekend bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.