Le diable est aux vaches

C’est une expression québécoise. J’aime bien nos cousins d’Outre-Atlantique, les Canadiens, les francophones surtout, de plus en plus isolés dans une société de moins en moins bilingue. Lorsque les Québécois disent que le diable est aux vaches, ce n’est pas pour dire que leur bétail est possédé par le démon mais…que la discorde est là, que le chaos s’instaure, bref que le temps se gâte. C’est ce qui se passe en France en ce moment : le diable est aux vaches et ça dure depuis un an sans que rien ne change. Les choses n’évoluent pas bien. Ce qui est plus inquiétant c’est que cette atmosphère de révolte latente est mondiale. La fin d’un monde est-elle imminente comme je le crains ?

Je reviens à cette expression qui trouve son origine dans le monde rural ; elle était utilisée lorsqu’un fermier voyait son troupeau s’agiter et ses bêtes particulièrement nerveuses, généralement par temps d’orage ou avant une tempête. L’agitation des vaches dans l’étable était causée par le mauvais temps imminent mais aussi, longtemps l’avait-on cru, par le Diable.

Le peuple n’est plus englué dans d’archaïques croyances (encore que entre certains citoyens de l’Oncle Sam et un grand nombre d’intégristes de tous poils soient obscurantistes) et les paysans ont déserté les campagnes un peu partout dans le monde. L’expression est maintenant utilisée à l’intérieur des maisons lorsque l’ambiance est tendue en famille ou entre amis.

Quand la tension est palpable, on peut dire : « Le diable est aux vaches !« 

Share

2 réflexions sur « Le diable est aux vaches »

  1. ah oui tout à fait l’expression, qui convient à notre période , la revolte est là, mais ne se concretise pas ! de nombreux pays sont touchés, avec des issues inconnues ? nous vivons des moments difficiles, et les repressions sont terribles ! que penses tu de la manif d’hier place d’Italie, manif autorisée, une fois que les gens sont là, on ferme les issues, on arrose de gaz lacrymogenes, on interdit la manif, et on s’etonne qu’il y ait des violences de gens fermés dans une nasse ! avec des blackblocs qu’on n’arrete jamais ?? je souhaite une convergence le 5 dec !! amities et bises chere Françoise

  2. je ne connaissais pas cette expression, mais si on se dit que le diable incarne le mal, on y est !
    Oui, ça bouge dans le monde entier, le peuple en a marre de se faire exploiter, et la France ne fait pas exception !
    D’ utiliser la répression, n’ arrangera à mon avis pas les choses !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *