Nature morte

Ce n’est pas parce que l’automne approche que j’évoque la nature morte, moi je trouve l’automne vivant et riche en couleurs. Certes le brouillard et les chasseurs ne rendent pas la saison très joyeuse mais malgré tout c’est une belle saison. En parlant de nature morte, je pensais à la peinture : une nature morte est un genre artistique, principalement pictural ,qui représente des éléments inanimés (aliments, gibiers, fruits, fleurs, objets divers…) organisés selon l’idée que se fait l’auteur de la beauté.  Continuer la lecture

Share

Le rouge dans la nature

Le rouge est une des trois couleurs primaires.

Le rouge est fréquent dans la nature.

Il y a des fruits d’abord.

Les fruits rouges les plus connus sont la tomate, la cerise, la framboise, la fraise, la groseille.

Vous les reconnaissez, non ?

Certains fruits dont tout rouges, d’autres fruits n’ont que l’intérieur rouge : pastèque, grenade (certaines grenades sont cependant très rouges de peau)

Une pastèque ou plutôt deux pastèques

 

Une grenade

 

 

 

Connaissez-vous les pitayas ?

Et les pitayas sanguins ?

 

Le pitaya est plus connu sous le nom de fruit du dragon.

 

Il y a aussi des légumes rouges : poivron rouge,  piment, radis, salade rouge ou Trévise,  betterave rouge mais qui tend vers le violet plutôt que le rouge et le chou rouge qui, lui, est franchement violet.

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous reconnaissez, j’en suis sûre, de haut en bas et de gauche à droite :

– des radis rouges

– une salade trévise

– des betteraves rouges

– un chou rouge.

 

Les raisins rouges (dits aussi raisins noirs) donnent du vin rouge que l’on retrouve dans des expressions comme « boire du rouge », « bon gros rouge qui tache »… ce dernier n’étant pas de la meilleure qualité.Il existe de bons vins rouges en France et ailleurs : les Beaujolais, Bordeaux, Bourgogne, les Côtes du Rhône…

Il y a parmi les végétaux, un champignon magnifique rouge, pas comestible mais très très beau, particulièrement décoratif (quand il est en plastique) sur les bûches de Noël et sur les sapins. C’est l ‘Amanite tue-mouches (Amanita muscaria) ou fausse oronge.

Mais le rouge, c’est la couleur du sang et plus précisément du sang des mammifères et de la majorité des animaux vertébrés. (Certaines espèces de grenouilles ont le sang bleu ; et  bien, moi aussi parce que ça se voit dans mes veines qui sont du plus beau bleu. Je dois avoir du sang noble ; le sang bleu, c’est bien connu, c’est du noble ! )

De nombreuses fleurs rouges populaires  sont rouges : les roses rouges (les plus belles car elles sont déclaration d’amour ; mais, moi j’aime bien les roses roses), le coquelicot, certaines pivoines (mais là aussi je préfère les pivoines roses) et les amaryllis (là, les plus beaux, pour moi, sont les rouges).

Bien sûr quelques animaux rouges sont très populaires : coccinelle, poisson rouge, rouge-gorge, oiseau « cardinal », rouget, vivaneau… Leur destination n’est pas la même, quelquefois, c’est votre assiette.Vous la reconnaissez la bête à Bon Dieu, oui ?

Des minéraux sont rouges avec des utilisations bien différentes : cinabre, rubis, grenat… ils peuvent donner naissance à des pigments colorés comme l’ocre par exemple. Il y a encore de quoi raconter… Je m’arrêterai cependant, aujourd’hui, avec un peu de géographie :

La Mer Rouge : et pourquoi rouge ? Une des hypothèses avancées est que, même si la couleur de la mer Rouge est d’un intense bleu-vert, il arrive qu’occasionnellement, ses eaux soient peuplées d’une espèce d’algues qui, lorsqu’elles meurent, donnent à l’eau une couleur rougeâtre en raison d’un pigment interne rouge. Les Hébreux la nommaient déjà « mer d’Edom, edom signifiant « rouge » en hébreu.  Cependant, il est bien plus probable que son nom provienne de la désignation universelle du point cardinal sud qui est rouge, depuis la plus haute antiquité selon un code géo-chromatique. L’écrivain latin Quinte-Curce, lui, parle de la Mer Rouge en expliquant: « Son nom lui vient du roi Erythrus, c’est pourquoi les ignares croient que ces eaux sont rouges » ; selon lui, le nom de la mer provient du roi des contrées avoisinantes, car en latin le terme « erythrus » signifie rouge.

Les Aiguilles rouges sont un massif montagneux des Alpes françaises du nord. Le qualificatif de rouge est justifié par la teinte caractéristique des roches granitiques, qui rougeoient à la lumière du matin.

Anything else ? Pour ce soir, je m’arrête.

Share