Âne

Vous connaissez ma capacité à faire des pirouettes qui font « passer du coq à l’âne » ou peu s’en faut. Je ne pense pas tenir des propos totalement incohérents, ni dans mes écrits passer brutalement d’un sujet à un autre sans transition mais j’avoue que mes enchainements  d’idées peuvent surprendre ; c’est un problème, ça n’arrête pas de s’agiter dans ma tête : il y a toujours foisonnement. Pagaille ? Non, j’arrive à classer mais ça bouillonne. Continuer la lecture

Share