Latin et caetera

En songeant à Monsieur Cambadelis et ses faux diplômes (encore une drôle d’histoire de copinage), j’ai  pensé au latin, le latin qui n’est plus une matière scolaire appréciée ni enseignée comme jadis. Dire que j’en ai « fait » de la sixième à la terminale. J’ai vu la différence entre ce que je devais étudier et ce qu’ont appris mes enfants. Continuer la lecture

Share