Dictionnaire du Diable

J’ai déjà utilisé dans mes billets « Le Dictionnaire du Diable » publié en 1911 dont l’auteur est Ambrose Bierce. Vous pouvez le retrouver ou  ou encore . Aujourd’hui j’ai envie de partager avec vous d’autres citations d’Ambrose Bierce. Ci-après, des mots classés dans l’ordre alphabétique avec des définitions qui nous ramènent à notre quotidien.

« Alliance : En politique internationale, union de deux voleurs qui ont leurs mains si profondément enfoncées dans les poches l’un de l’autre qu’il leur est difficile de s’en prendre séparément à un troisième. » Rien de plus à ajouter. Nous voyons bien des alliances dont certaines sont immorales. Ah le fric, toujours le fric !

« Bravos : Monnaie avec laquelle la populace paie ceux qui la flattent et la dévorent. » Je me pose souvent une question « Pourquoi les candidats des jeux télévisés s’applaudissent-ils eux-mêmes ? » Ça ne vous choque pas vous ? Moi si. Alors voilà quelques réponses possibles :

1 – Ils se chauffent ainsi les mains pour appuyer plus efficacement sur le champignon,

2 – ils ont envie, peut-être, de gifler l’animateur,

3 – il y a un grand panneau clignotant qui ordonne « Applaudissez ! » alors ils le font parce qu’ils cherchent à faire plaisir au gentil animateur,

4 – ils ne savent pas que ça ne se fait pas… (Oui, il y a beaucoup à faire dans l’éducation.)

« Canon : Instrument utilisé dans la rectification des frontières nationales. » Il existe des canons musicaux dont le très populaire « Canon de Pachelbel », morceau qui a été vulgarisé et arrangé pour les instruments les plus divers et dans les styles les plus variés. Il y a aussi le canon à boire : le canon, ancienne mesure de capacité des vins et spiritueux (Sympa d’aller boire un canon de rouge avec son pote au bistrot du coin).

« Dictateur : Chef d’une nation qui préfère la pestilence du despotisme à la plaie de l’anarchie. » Titre d’un film américain, de type satirique, réalisé en 1940 par Charlie Chaplin. Ce film, conçu avant l’entrée en guerre des États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale. Le Dictateur présente le nazisme comme un danger mortel pour les communautés juives d’Europe, pour l’humanité entière et pour la démocratie.

« Diplomatie : L’art patriotique de mentir pour son pays. » À rapprocher de l’expression « politiquement correct ». Pour moi, c’est de l’hypocrisie. Mais ça n’engage que moi.

« Epitaphe : Inscription sur une tombe, montrant que les vertus acquises par le trépas ont un effet rétroactif. » C’est  bien connu « ce sont les meilleurs qui partent les premiers. » Encore une hypocrisie que je déteste. Je me souviens d’avoir écrit un billet exprimant bien mon point de vue : « Éloge funèbre« .

« Expérience : Lucidité qui nous permet de reconnaître comme une fâcheuse vieille connaissance la folie que nous venons de commettre. » 

« Paix : Dans les affaires internationales, période de duperie entre deux périodes de combats. » Le temps de refaire l’armement, de se consacrer au progrès technique et de produire de la chair à canons (voir plus haut).

« Un plébiscite est un vote populaire destiné à bien établir l’autorité du souverain. » De toutes façons, on en revient toujours au même point : « La dictature, c’est ferme ta gueule et la démocratie, c’est cause toujours. »

« Reconsidérer : Chercher une justification pour une décision déjà prise.« 

« Religion : fille de l’Espoir et de la Crainte qui enseigne à l’Ignorance la nature de l’Inconnaissable. » La religion est souvent synonyme d’obscurantisme.

« Travail : l’un des processus par lesquels A accroît la propriété de B. » Plus court encore : marché de dupes (marché, contrat où quelqu’un est trompé). On a même reconnu l’existence de métier de dupe : une activité où l’on est trompé et sauf à être grand patron accueilli par un « golden hello » de deux millions, les salaires sont de plus en plus souvent des aumônes indécentes.

Je vous laisse pour aujourd’hui avec mes remarques dérangeantes mais je suis une cynique, relisez mon billet « cynique » ou lisez cette dernière définition :

.« Cynique : Grossier personnage dont la vision déformée voit les choses comme elles sont, et non comme elles devraient être. De là l’ancienne coutume scythe d’arracher les yeux d’un cynique pour améliorer sa perspective. »

Share

4 réflexions sur « Dictionnaire du Diable »

  1. de la clairvoyance pour Bierce, mais on voit que bien qu’ on sache, rien ne bouge !
    Peut être aussi est ce dû au fait que dès que le citoyen accède aux postes élus, il en adopte les attitudes.
    Bonne journée Françoise
    Bisous

  2. Comment aimer un mot ou une définition alors que j’ai déjà souvent du mal à l’écrire

  3. Ping : Semaine de la fancophonie | FrancoiseGomarin.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.