Ponts de Paris (5)

Le pont de Bercy fut construit à l’emplacement d’un autre pont.

Au départ, il y a eu un pont suspendu, inauguré en 1832 pour supplanter le bac qui permettait la traversée du fleuve à cet endroit. Entre 1863 et 1864, il fut remplacé par un ouvrage en maçonnerie plus solide. En 1904, le pont fut élargi de 5,50 m afin de pouvoir lui superposer le viaduc de la ligne de métro n°6. En 1986, la décision d’élargir le pont afin de créer trois voies supplémentaires fut prise ;  on doubla l’édifice en lui accolant un pont parfaitement symétrique, identique en tous points à l’original, tant au niveau des piles que des travées.

Le nouveau pont est construit en béton armé, recouvert de pierre.

Les travaux débutèrent en 1989 et le pont fut livré en 1992, après avoir gagné 16 m de large. Ses dimensions actuelles sont : en  longueur, 175 m, et en largeur totale, 35 m.

Ceci dit, je veux vous parler du quartier de Bercy, il y a Trinidad (déjà évoquée) avec laquelle je bavarde, Bercy Village où il fait bon passer un moment, et le Ministère que nous préférons (enfin, c’est celui que je préfère, moi) : le Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie, celui qui  décide combien on va nous prélever d’argent pour faire fonctionner le pays au mieux. Prélèvements qui permettent des largesses à nos élus et nos dirigeants, soit pour eux, soit pour des pays amis. J’aimerais pouvoir leur rappeler qu' »il faut être juste avant d’être généreux« . Cliquez sur cette maxime de Nicolas de Chamfort pour relire mon article du 20 avril 2011.

Je vais m’éloigner un peu des ponts ; mon cerveau fait ça très souvent : il part en vadrouille (j’ai du mal à le retenir). Je vous fais donc part d’une remarque qui me vient à l’esprit chaque fois que je séjourne à Paris et que je vois ce « monument » de Bercy . Qui a eu l’idée de faire construire un tel bâtiment qui transgresse toutes les lois du Feng-Shui ?

En 1982. Euh, Tonton ? Mitterrand ? Pour laisser des traces de son passage comme la pyramide du Louvre, la Grande Arche, les colonnes de Buren, la Grande Bibliothèque… Qui paie ces réalisations, au fait ? Vous, moi, nous. D’accord, il faut maintenir un pays en état de vie culturelle, mais il faut savoir choisir ses priorités : l’intérêt du pays et des citoyens ou sa propre notoriété, qui devient , selon le grade du « décideur », simple intérêt financier personnel.

Pour en revenir au feng-shui, comme nous ne sommes pas en Asie, il est normal que ne faisions pas, au moment de la création d’un site, référence à cette méthode un peu ésotérique pour les Occidentaux, Il faut relever que cet édifice (remarquable architecture contemporaine) a la particularité d’être, comme la Grande Arche, un « vide », un chas d’aiguille… On circule sous la construction qui est supportée par deux arches, dont l’une plonge dans la Seine et l’autre enjambe la rue de Bercy. C’est du manque de sérieux pour ce ministère d’être construit sur un trou ; il devrait être « terre à terre », bien ancré dans les réalités matérielles, dans la terre. Enraciné en quelque sorte. Stable.

Construire sur l’eau, un pont soit, mais un tel bâtiment…

Sans faire un cours de Feng-Shui, je ne peux pas, je ne suis pas une spécialiste, j’ai retenu quelques éléments : une habitation sur pilotis a souvent une mauvaise énergie, il faut être ancré dans le sol pour être solide, ne jamais y installer un local commercial, ne pas mettre d’eau vive (rivière) près d’un endroit où l’on veut garder son argent… Là, c’est tout faux !

Je ne remercie donc pas les deux architectes, créatifs, oui, mais à quel(s) prix ? Paul Chemetov et Borja Huidobro sont responsables en partie des difficultés de notre économie. « Responsables mais pas coupables ? » pour reprendre une phrase désormais célèbre.

Ce sont des artistes.

Nous, des cochons payants.

Vous ne trouvez pas, vous ?

14 réflexions au sujet de « Ponts de Paris (5) »

  1. Bonjour Françoise,
    Mon fils est architecte et maître en Feng-Shui, donc je pense qu’il aurait effectivement construit autrement !
    Je trouve moi aussi ce bâtiment étrange et ce n’est pas celui que je préfère, loin de là !
    tu sais que c’est le ministère pour lequel on ne sait pas combien il y a au juste d’employés ? C’est fou, ça !
    Malgré tout ça, je te souhaite une belle journée. Bisous

  2. beaucoup de démesure.. l’homme construit pour réussir à penser qu’il est immortel.

  3. « Tonton » avait beaucoup d’idées…pour sa plus grande gloire ! Je n’en dis pas plus « à l’extérieur », mais qu’est-ce que je pense !!!!
    Chacun veut laisser sa marque…de quelque bord qu’il soit !

  4. c’ est peut être en voyant ces ouvrages que tant se sont suicidés sous le règne du rusé Sycophante.
    je trouve que sous prétexte d’ innover, on détruit l’ art, et personne au monde ne pourra me persuader que Picasso est un maître !
    bonne journée
    bises

  5. je suis d’accord avec toi ! Ce bâtiment est une horreur qui gâche la perspective et ne fait pas sérieux !
    Bisous

  6. Alors là, Clara, tu m’en apprends une bien belle : « ne pas savoir combien on a d’employés ». Ca me paraît impensable. Ne sont-ils pas payés ? Payés par d’autres et lâchés dans la nature ? Curieux…
    Je savais qu’au service du Ministère de l’Education Nationale, il y a autant (sinon plus) de personnels divers que d’enseignants et surtout bon nombre d’employés dans les locaux du Ministère, 110 rue de Grenelle à Paris.

    Merci de confirmer ce que je pensais : pas Feng-Shui le bâtiment des Impôts de Bercy.
    Une chanson disait « Au fil de l’eau, point de serment ! ». Nous pourrions chanter « Au fil de l’eau part notre argent ! » Pas rassurant.

  7. Je ris… mais je ne devrais pas, parce que ce que tu dis est seulement de bon sens…

    Mais en avons-nous, ou plutôt nos dirigeants en ont-ils quand il est question d’économie ?

    Quand j’ai découvert ce bâtiment, je me suis dit la même chose que lorsque je vois les sièges des banques ou des compagnies d’assurance… ils ont de la chance de vivre grâce à nous, nous sommes leurs prisonniers. Devant un public « captif », ils peuvent faire n’importe quoi.

    Ce n’est pas notre cas…

    Non, pas rassurant du tout.

  8. Bonsoir Françoise, c’est vrai qu’il y a des constructions modernes qui sont vraiment moches ! à quoi servent les colonnes de Buren ? pour ne pas parquer les voitures, pour moi, c’est de l’argent de perdu mais ce n’est que mon avis.
    Construire moderne ne veut pas dire construire des horreurs comme la fameuse bibliothèque avec ces gros tuyaux !
    Suis en retard, une bonne soirée, bisous.

  9. cc francoise, merci pour ton passage; j’avoue que depuis que j’ai perdu…égaré mon chat, je ne vis plus que pour lui…
    je viendrai prendre un moment pour te lire car je pars toutes les 20 minutes appeler Chako en espérant qu’il revienne
    j’adore tes articles mais là, vraiment pas le temps de prendre ce temps
    simplement ton coucou m’a fait du bien
    gros bisous

  10. Tu dis qu’il ne faut pas mettre de rivière près d’un endroit où on garde de l’argent… Ce n’est plus grave puisque les caisses sont vides !… 🙂 Bonne soirée.

  11. Quand l’état ou les collectivités se lance dans des grands travaux , c’est toujours la démesure .
    Comme s’il fallait à tout prix marquer de son empreinte , une période donnée.
    Chez moi , c’est un théâtre qui détonne dans le paysage , même si son architecte , jean Nouvel est mondialement connu , Son oeuvre ne nous laisse pas indifférent .
    Mais avec le temps peut-être qu’on s’y habituera .
    Douce journée
    Bisous
    timilo

  12. Bon mercredi Françoise, j’espère que tu vas bien !

    Il est certain que ça ne vaut pas le pont d’Avignon…
    Bisous un peu gris vu le temps 😉

  13. Tu m’as beaucoup fait rire avec ton ministère de l’économie construit sur un trou !!!
    Je pense revenir souvent voire m’inscrire chez toi, j’ai passé un agréable moment mais il est l’heure d’aller dormir !
    Amitiés

  14. Ping : Feng shui | FrancoiseGomarin.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *