Joli mois de mai

Joli mois de mai. « En mai, fais ce qu’il te plait« . Mais vous, vous souvenez-vous de Bourvil et de ces paroles-là ?

Il faut que je sois content,
C’est la fête du printemps.


Pour moi le joli mois de mai reste quand même celui de mai 1968. Il faisait beau et… chaud. Ça fait un peu ancien combattant mais c’était une autre époque. C’est vrai. J’étais bien jeune mais j’ai consacré quelques billets à cette période. Vous pouvez les retrouver en cliquant sur les titres suivants :

Mai 68 :  « On ne peut plus dormir tranquille lorsqu’on a une fois ouvert les yeux. »

Mai 68 : les causes, l’esprit

Mai 68 : troisième épisode

Mai 68 (1968)… Mai 2013. Le monde a changé, la France a changé. Nous avons bien changé. De mode de vie, d’idées aussi.

En mai 68, la jeunesse a contesté, critiqué la société de consommation, revendiqué le droit à la liberté… Cette génération avait de la chance : croissance économique, augmentation du niveau de vie, accès à la santé, à l’enseignement supérieur, elle vivait la période des «Trente glorieuses», loin des privations de la guerre, du krach de 1929 ; elle n’imaginait pas non plus la crise des années 2000. Les jeunes de cette époque, ceux qui voulaient renverser la société bourgeoise et capitaliste, ont, depuis, retourné leur veste : d’agitateurs révolutionnaires, certains se sont convertis en ministres, managers.

Sous couvert de préservation des libertés individuelles, ils ont favorisé l’évolution des mœurs, participé à l’éclatement de la famille et à la déstabilisation de la société (le président Hollande en est un exemple : quatre enfants, pas de mariage).

Maintenant vieillis et embourgeoisés, ils sont devenus, pour la plupart, des profiteurs comme ceux qu’ils dénigraient. Éternel recommencement.

«On leur montrait notre cul et nos bonnes manières

De jeunes peigne-culs nous montrent leur derrière»

*****

Peut-on garder l’espoir  ? Je crois que oui quand on sait que Socrate (-470 à -399 avant J.C., oui Jésus, pas Jérôme Cahuzac) : « Notre jeunesse aime le luxe, elle est mal élevée, elle se moque de l’autorité et n’a aucune espèce de respect pour les anciens. Nos enfants d’aujourd’hui ne se lèvent pas quand un vieillard entre dans une pièce, ils répondent à leurs parents et bavardent au lieu de travailler. Ils sont tout simplement mauvais. »

Non, au fond, rien ne change.

14 réflexions au sujet de « Joli mois de mai »

  1. J’ai aussi vécu activement mai 68 et, en effet, rien n’a vraiment changé …
    Bon mardi Françoise
    Bisoux

  2. J’étais encore collégien en 68 et je me souviens d’interminables Vacances
    Douce journée Françoise
    Bisous
    timilo

  3. c’est à chacun de changer comme il peut. un travail très solitaire et individuel

  4. J’ai entendu avec plaisir Bourvil et le grand Jacques.
    Est-il vraiment possible d’ oublier avoir un jour montré son derrière et s’ offusquer qu’ un autre le fasse à son tour ?
    Si on n’ arrive pas à retenir les leçons de la vie, il ne faut pas s’ étonner d’ oublier celles de l’ Histoire…
    Un éternel recommencement, quoi que l’ on veuille. Tout est cycle dans la nature !

  5. Bonjour
    Et oui éternel recommencement, faut toujours se battre pour arriver souvent à rien.
    Nous avons tous été jeune et n’avons nous pas réagit de la même façon que les jeunes d’aujourd’hui, car beaucoup critiqué par les parents.
    Bonne journée bisous

  6. il suffit de regarder Cohn Bendit avant, et maintenant, sans même parler du scandale de pédophilie qui le rattrape.
    Quand tout va bien, on veut obtenir toujours plus d’ avantages, mais dès que ça va mal, ces mêmes avantages obtenus, nous bloquent face au marché mondial !
    Difficile d’ appliquer le  » in médio stat virtus  » !
    bonne journée
    bisous

  7. Bonjour
    Oui, « rien de nouveau sous le soleil »… l’homme e restera l’éternel insatisfait et jamais heureux, car il a dans son cœur un vide qui a la forme de Dieu… et tant que ce vide n’est pas comblé… Il ne trouvera rien ici-bas qui pourra le satisfaire…
    Amicalement
    Jean

  8. Bonjour Françoise je profite d’une courte pause pour venir poster, mais tout est au ralenti…

    Mardi joli nous y voici.
    Je passe te souhaiter une très belle journée et aussi t’offrir
    le traditionnel café qui réchauffe le coeur.

    Je pense bien à toi qui lis ce petit message et je te remercie de prendre du temps pour cela.

    J’espère que tu as du soleil et que tu vas profiter de la chaleur.

    Merci pour tes messages passés, présents ou à venir.

    Pour ma part je file, prends soin de toi.
    Pendant ce long week end qui s’annonce il se peut que je sois partiellement absente, d’ailleurs je te souhaite de bien en profiter.

    Lolli

  9. Un vrai plaisir de parcourir ton blog : de bons et agréables articles …
    Mai 68 : pour moi de très bons souvenirs …
    Merci pour ta visite et pour ton aimable commentaire
    Cordiales amitiés & à +

  10. Bonjour Françoise
    ton billet est très juste, voici la grande différence entre occident et Asie.
    et c’est du vécu, ici un jeune se lève pour donné sa place dans le bus, il étudie dur, respecte ses parents….etc
    ceci explique peut-être cela..crise, chômage…etc
    Je te souhaite un très bon mercredi
    Nos amitiés bises
    Qing&René

  11. Bonjour Françoise, j’ai bien vécu mai 68, sur les boulevards de Paris, au quartier latin, chassé par la police, quelle époque…et Bourvil j’ai adoré, bien entendu…quand à Gaspard, il va très bien, s’habille en 3 mois le bougre et est très sage super…bise et bonne journée.

  12. Mai 1968 était censé apporter du bon ? alors, c’est raté….On ne peut être libre sans se soucier des autres, ce que font souvent les jeunes actuellement ! Plus de barrières, plus de respect, plus rien ! même plus de travail…Et si le mal venait de là, de ce manque de travail ?
    Les mœurs ont été « libérés » ?? peut-être même un peu trop….Plus aucune retenue…Un Président exhibe sa maîtresse en la proclamant (ou presque) 1ère dame de France, et en laissant ses 4 enfants eus « hors mariage ». Il est vrai qu’il se rattrape, puisqu’il instaure le « mariage pour tous « …sauf pour lui ! Voilons-nous la face et…montrons le reste !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *