Utile

Utile : voilà un adjectif souvent utilisé et régulièrement mis en opposition à beau. J’en parlais hier à propos des vases à fleurs et des vases de nuit, ces derniers pouvant se parer d’ornements pour devenir plus beaux. Soudain m’est revenu en mémoire une chanson «Utile» d’Etienne Roda-Gil. Comment une chanson peut-elle être ou devenir utile ?

Mais que signifie utile ?
Selon le dictionnaire :
A – En parlant d’une chose : dont l’usage, la pratique est ou peut être avantageux pour quelqu’un ; qui satisfait un besoin, répond à une demande sociale. Un conseil utile, par exemple (même si les conseilleurs… blabla…)
Il existe une locution : À toutes fins utiles. Pour servir le cas échéant et de toute façon.

L’adjectif peut être utilisé avec un complément
− Utile à + infinitif : livre utile à lire, par exemple.
− Utile de + infinitif : il est donc utile d’avoir une théorie sur la vie, par exemple.
− Utile que + subjonctif : il serait bien utile que vous alliez prévenir papa.

On peut aussi plus simplement « Voter utile », de telle manière que le vote soit efficace, que la voix ne soit pas perdue (éventuellement sans tenir compte de ses convictions politiques profondes).

2. Technologie :  effectivement utilisable. Puissance, travail utile d’un moteur.

B. − En parlant d’un être animé :
1. En parlant d’une personne dont le travail, l’activité, les compétences sont ou peuvent être profitables aux autres, à la société.
− Utile à quelqu’un/à quelque chose.
− Utile dans quelque chose. Exemple : se rendre utile dans la ferme.
2. En parlant d’animaux,et  par opposition à nuisible : qui sert à l’homme.

Je reviens à la chanson. Une chanson utile serait une chanson engagée, présentée comme la volonté d’être utile à ceux qu’on aime.

Dans n’importe quel quartier
D’une lune perdue,
Même si les maitres parlent
Et qu’on ne m’entend plus,
Même si c’est moi qui chante
A n’importe quel coin de rue,
Je veux être utile
A vivre et à rêver.

Ah, ces paroles d’Etienne Roda-Gil pour Julien Clerc…

Ces dernières années ont vu apparaître un véritable renouveau de la chanson militante. On peut s’interroger sur les raisons d’un tel engouement. L’engagement des chanteurs a toujours été étroitement lié au contexte politique du moment, pensez à Aristide Bruant.

L’arrivée de la gauche au pouvoir en France dans les années 80 et l’effondrement de l’Union soviétique peu après ont entraîné une véritable remise en question de artistes engagés. Ils se sont donc de plus en plus tournés vers l’humanitaire et l’antiracisme, comme Maxime Le Forestier avec sa chanson « Né quelque part« 

ou les chansons de « groupes » contre la famine ou dans la même veine la tournée des Enfoirés et leur chanson-fétiche, vous connaissez les paroles : « aujourd’hui on n’a plus le droit d’avoir faim ni d’avoir froid, dépassé le chacun pour soi… » Ça date de 1985.

La montée en puissance du front national, à partir de 1988, a amené un nouveau combat partagé par des groupes de rock réputés, comme Noir Désir avec « Un jour en France. »

Dents blanches et carnassiers
Mais a la première occasion
Chacun deviendrait le larron
De la foire au pognon oui qui se trame ici)

Maintenant, le destin de la musique engagée est nettement liée à l’altermondialisme (un mouvement de la société civile qui conteste le modèle libéral de la mondialisation et revendique un mode de développement plus soucieux de l’homme et de l’environnement). Cette lutte mondiale pour un autre monde, plus juste, est logiquement partagée par la nouvelle génération de chanteurs politisés. Le chef de fil de cette chanson engagée pourrait être Manu Chao, régulièrement présent aux grandes manifestations altermondialistes. On peut également citer Damien Saez qui fait passer à travers sa musique des messages forts comme on a pu le constater avec des titres tels que Jeune et con, Menacés mais libres ou Massoud.

Laisser crever, c´est pas un crime
Quand on est économiste

Nous pouvons citer aussi Renaud dont les propos virulents contre la police et la société ont eu un grand impact sur la jeunesse dans les années 1970, contribuant en partie à son succès.

Je reviens à Utile de Roda-Gil et Julien Clerc et vous propose d’écouter la chanson en entier.


J’aime ce disque : l’album de ses retrouvailles avec le parolier que j’adore. Tristes retrouvailles puisqu’elles ont eu lieu,  après une dizaine d’années de désaccords, lors des funérailles de la femme de Roda-Gil.

Le résultat de la collaboration m’a rendu heureuse, je ne peux nier ce plaisir.

Share

10 réflexions au sujet de « Utile »

  1. Ces chansons sont autant de bouteilles à la mer livrées à un océan d’indifférence et de haine véhiculé par le Fn… lorsque toute cette haine sera balayée elles resteront comme autant de témoignages d’humanité…

  2. J’attends mon aide pour aller en courses…Je reviendrai un peu plus tard… »ça me sera bien utile d’aller en courses si je veux manger ! »
    Bises Françoise.

  3. Oui « utile » ou indispensable ?
    Combien il nous manque parfois des choses utiles,
    Mais combien de fois nous avons des choses que nous croyons utiles et qui finalement ne le sont pas…

  4. je vous mets au défi de me donner une seule chose qui soit « utile » aujourd’hui, je dis chose pour exclure l’homme mais surtout D.ieu

  5. Ces précisions sont-elles utiles ? Pour certains sans doute… reste qu’offrir du « beau » sera toujours utile à l’âme…. Car l’utilité est ce qui « profite », et si ce qui profite au corps s’oppose à la conception courante de l’art, ce dernier par contre « profite » à notre être spirituel…

  6. Me mettre au défi ? Comment refuser ? C’est si rare et je crois que j’aime ça.
    Le problème c’est la définition de « chose » qui nous renvoie au dictionnaire. Je retiendrai la notion philosophiaue : chose, ce qui existe en soi, indépendamment de l’esprit qui l’appréhende.
    Alors j’ai envie de vous répondre un couteau qui sert à la fois d’outil et d’arme. Ça fait peut-être « violent » mais c’est utile à la survie, pour couper des plantes par exemple.
    Vous avez dit une chose alors, voilà ma réponse, loin du livre, des vêtements, du téléphone, de l’ordinateur ou de la voiture ou… de tant d’autres choses qui semblent être indispensables et ne sont souvent que des « parasites ».
    Ma réponse vous convient-elle ?
    En tous cas, c’est ma riposte à votre défi.

  7. Très belle chanson. J’aime ce chanteur, car sa voix me berce, m’attendrit, édulcore le joug quotidien. L’utilité de cette chanson est peut-être celle-ci. Dans tous écrits, livres, chansons, poésies, ect… l’auteur est un émetteur de pensées qui trouve des âmes réceptrices. A chacun d’en faire ce que bon lui semble. Il me reste en mémoire un verset biblique qui dit : « que la langue est un petit feu, qui peut enflammer une grande forêt ». Voilà une bonne raison, de surveiller, d’espionner, de faire taire les opposants d’un régime ou autres. Bon week-end. Chez moi, il fait froid. Je vais me couvrir, comme « la dame aux bas nylon ». Amicalement. Pimprenelle.

  8. il est utile en tous cas de se poser des questions !
    à suivre les discours de Marine et ceux de Mélenchon, à mon avis, la haine est plutôt du côté de la gauche, et pourtant, c’ est de s’ allier avec le Fn qui fait peur !
    Les paroles peuvent avoir beaucoup d’ influence, et de les chanter avec un accompagnement musical peut les magnifier !
    Encore faut il que le chanteur ait du charisme, et de la voix !
    c’ est le cas pour julien Clerc

  9. votre réponse me convient parfaitement Françoise! Mais comment vivez-vous le paradoxe que vous évoquez: l’ordinateur est un parasite que vous utilisez si souvent. Mon objectif n’est pas de vous ennuyez. J’essaie juste de vous faire remarquer que de nombreuses personnes trouvent l’ordinateur au contraire très utile, soit pour faire des « affaires » soit pour se couper des affaires du monde, internet est un dangereux refuge… je vois déjà quelques loups rôder dans votre bergerie… Prenez soin de vous Françoise, de vous et de vos proches, au sens géographique, en premier lieu.

  10. Utile …?… le dictionnaire !!! si souvent référence…
    Mais utile aussi tant de « choses »… les yeux pour voir les fleurs, utiles à mon bonheur, les oreilles pour entendre chanter des mots, des poésies, utiles à mon évasion..,des mains pour caresser l’enfant, l’ami, le chat, parce-que ça fait du bien …
    Chaque « chose » est utile à celui qui s’en sert……………!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *