La loi du Talion

La loi du Talion ne s’applique plus. Fini «Oeil pour oeil» à l’origine de guerres sans fin. Il est même clairement établi, dans notre société dite civilisée, qu’il est interdit de se faire justice soi-même, mais quand le Destin fait des farces ou des clins d’oeil ?

Voilà une drôle d’histoire tirée de «Rumeurs et légendes urbaines».

Pourquoi ai-je envie de vous raconter cela aujourd’hui ? Peut-être parce que mes nuits d’insomnie sont liées à l’organisation sociale. Comment va-t-on se sortir des problèmes si l’honnêteté et le bon sens n’ont plus cours ? Quel monde vais-je laisser à mes petits-enfants ? Pourquoi la loi ne protège-t-elle plus correctement les citoyens qui la trouvent lourde et inique ? Pot de terre contre pot de fer… Et je n’ai rien fait véritablement pour que ça change. Problème de solitude ? Sans doute. Je me suis révoltée, j’ai combattu, et face à la force d’inertie qui s’oppose, j’ai fait comme beaucoup d’ autres, j’ai baissé les bras…  Je sais depuis longtemps que l’union fait la force mais aussi qu’il faut atteindre un certain niveau d’insupportable pour que la révolte gronde. Dommage ! La colère mène à trop d’excès. La Révolution Française n’est pas une jolie histoire. Bains de sang, règlements de compte, hypocrisie aussi. J’aime, comme tous les Français, cette idée de révolution, de conquête de la liberté mais je ne peux oublier les horreurs et les terreurs.

J’en reviens à mon histoire du jour qui n’est pas de l’Histoire. La délinquance et  la piraterie se développent partout dans le monde. Certains pays semblent moins sûrs que d’autres comme les Etats-Unis, l’Afrique du Sud, quelques états d’Amérique Latine,  d’Asie ou du Moyen-Orient. Quelle est la part de vérité dans ce qui se raconte ? Les journalistes aiment bien dramatiser les événements ; internet permet la diffusion d’informations plus ou moins véritables et les écrivains mêlent de plus en plus événements réels et imagination.

Albert Jack nous raconte que «la piraterie routière est devenue un réel problème dans certains pays, notamment en Afrique du Sud et de nombreux automobilistes vivant ou circulant en zone rurale ont dû s’armer ou tout au moins accroître leur vigilance.» (En ce qui me concerne, j’étais plus inquiète dans certains quartiers de Johannesbourg que dans la campagne sud africaine, mais peut-être suis-je inconsciente ? ).

Voilà donc l’histoire.
«Un jour, une mère raccompagnait ses petits chez elle quand elle tomba sur un homme blessé en travers de la route, près de sa moto. Il semblait avoir été victime d’un accident et appelait à l’aide. La femme ralentit mais, vu tout ce qu’on entendait sur les pirates de la route, elle décida de ne pas s’arrêter. Suivant son instinct, elle se déporta sur le bord du fossé qui longeait la voie et roulant à toute vitesse sur le terrain accidenté (elle devait avoir un 4×4), elle se précipita au commissariat le plus proche. Les policiers accoururent sur les lieux mais ne trouvèrent aucun motard blessé. En revanche, ils remarquèrent les traces de pneus que la mère avait laissées dans l’herbe. En se rapprochant, les policiers découvrirent les corps de quatre hommes armés qui avaient été écrasés. Ils en ont déduit que les pirates s’étaient tapis sur le bas-côté en attendant de sauter sur leur victime ; sans le savoir, la jeune femme les avait tués en allant chercher de l’aide.»

 Vérité ou légende urbaine ? Allez savoir… Il semble que ce soit vraiment vrai.

Alors : homicide involontaire par imprudence ? Y a-t-il eu des poursuites juridiques en Afrique du Sud ? En France, sans aucun doute la conductrice aurait-elle eu des ennuis, et probablement plus qu’un assassin de la route, aviné et/ou drogué.

C’est ainsi que le sentiment d’injustice peut apparaître… Ce qui me ramène au début de mon article, à mes angoisses : drôle de monde, surtout drôle de pays qui clame au frontispice de ses bâtiments officiels « LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ » mais qui laisse mourir de faim, de froid aussi, ses propres enfants et dépense pour se battre chez les autres. Drôle de pays où  le ridicule ne tue pas, un pays qui voit le délitement de sa cohésion sociale, où le peuple accepte les justifications de comportements intolérables sans broncher, où la gauche n’est plus proche du peuple et de ses réelles préoccupations, mais  est devenue la « gauche-caviar », une gauche de bobos, de nantis qui est celle de la Gay Pride, du Vélib ou des produits bio et plus du tout celle des prolos partant au turbin en se caillant les miches (je suis de Grenoble Berriat, quartier populaire, cliquez LA pour en savoir plus). N’est-ce pas elle aussi qui joue les offusqués en vouant aux gémonies Claude Guéant  qui déclare  à propos de civilisation : « Celles qui défendent l’humanité nous paraissent plus avancées que celles qui la nient. Celles qui défendent la liberté, l’égalité et la fraternité nous paraissent supérieures à celles qui acceptent la tyrannie, la minorité des femmes, la haine sociale ou ethnique » ? Quel que soit votre couleur politique, reconnaissez que ces mots-là n’ont rien de scandaleux, bien au contraire, il s’agit de défendre des valeurs républicaines : liberté et laïcité.

Ce n’est pourtant pas nouveau, Chamfort (pas Alain, l’autre : Sébastien-Roch Nicolas), au XVIII° siècle écrivait déjà : « En France, on laisse en repos ceux qui mettent le feu et on persécute ceux qui sonnent le tocsin. » Cela semble toujours vrai, non ?

14 réflexions au sujet de « La loi du Talion »

  1. Cette polémique n’est en somme qu’un écran de fumée , pour que le deux grands partis ne parlent d’autres sujets plus terre à terre , là où ils ne proposent que peu de solutions
    Je conçois que certains soient blessés par de tels propos , mais face à la misère qui s’installe , leur donner tant d’ampleur devient paradoxal

    Douce journée Françoise

    Bisous

    timilo

  2. Bonjour Françoise,
    On a ce qu’on mérite, je pense !
    Qui a laissé s’installer tout ce que tu dis dans notre société ? nous ! par faiblesse, lâcheté parfois, confort personnel…etc. et on est tous coupables d’avoir laissé le fric prendre le pas dans nos vies.
    Moi aussi, j’ai fait des articles sur les 3 mots de notre république pour savoir ce qu’ils signifiaient encore, eh bien pas grand-chose à mon avis !
    On a du boulot pour remonter la pente !
    Bises et bonne journée.

  3. jadis les chemins étaient coupe gorge mais c’était moins relaté..

  4. j’ en reviens toujours à mai 68, où des Cohn Bendit ont fait croire que la rue avait gagné, que tous les patrons étaient des pourris ! que l’ amour était une friandise !
    Résultat, la morale a disparu !
    mais personne pour souligner que les gueulards de l’ époque, occupent les places qu’ ils honnissaient !
    la mauvaise foi est aussi de rigueur, ainsi le président s’ est il vu le jour de son élection, reprocher un souper au Fouquet’ s pourtant fréquenté par la gauche caviar !
    ainsi se gargarise t ‘on avec la soit disante augmentation qu’ il s’ est octroyé, alors, que pour la première fois, il a demandé à ce que l’ assemblée détermine son salaire, au même niveau que celui du premier ministre !
    Et que dire quand on trouve 21000 euros mensuels exagérés, et qu’ on ne dit rien quand des footeux gagnent ça par jour !
    Quand à la délinquance, je me dis que la justice protège ceux qui la font vivre;
    Pour les victimes par contre , rien !
    c’ est bien le monde à l’ envers !
    et je ne doute pas qu’ il y aura révolte !
    bonne journée
    bisous

  5. LIBERTE EGALITE FRATERNITE…. Trois mots qui sont si beaux …pris séparément. Mais voilà, comme disait mon frère, avant la guerre…. »As-tu remarqué, il y a écrit Liberté. Egalité. Fraternité. C’est ce « point » qui est gênant « ! Point, pas….Déjà en 1939, il y avait problème….Et ça ne s’est pas arrangé ! (vous avez mis une virgule entre chacun de ces mots…mais il y avait bien un « point » jadis ! Maintenant, je ne sais pas…..)

  6. Bonjour
    Oui la révolution française a été une misère et des douleurs….
    Et le pire c’est que nous la glorifions !!! (pauvre français) mais cette mentalité demeure encore chez nous… je me demande parfois pourquoi mes ancêtres sont venus vivre ici !!!
    Un beau frère a vécu en Afrique du sud…
    sur la route il a eu p la peur de sa vie !!!!
    Amitiés
    Jean

  7. Bonjour Françoise,
    J’ai lu ton récit avec attention.
    Cette pauvre femme l’a échappé belle !
    Mon Dieu, dans quel monde vivons nous.
    Tu as raison, les journalistes prennent un malin plaisir à tout exagérer, c’est du sensationnel, ce n’est plus la vraie information.Nous vivons dans un monde où c’est presque chacun pour soi.
    Bien sûr il reste de braves gens à l’écoute de la misère du monde.
    Ce sont les grands de ce monde qui devraient nous montrer l’exemple.
    Quand tu vois que la pauvreté s’étale comme une traînée de poudre, cela fait froid dans le dos.
    Je suis d’accord avec toi, que font les soldats français dans ces pays ?
    Ils feraient mieux avant de régler les conflits ailleurs de régler les problèmes chez nous, il y en a en pagaille.
    Il est grand temps de faire notre examen de conscience et d’arrêter de suivre le troupeau de malfaiteurs.
    Stop, cela devient trop grave.
    On vit dans une société qui fait peur, ce n’est pas normal.
    Bonne journée et merci pour tes articles toujours pertinents.
    Je t’embrasse

  8. Merci de ton passage chez moi .
    Je te souhaite une belle journée certe froide mais radieuse ici en ce moment .
    A bientôt

  9. La loi du Talion ne reste pas morale, elle est le vestige d’un instinct primitif.
    Il y a plus de grandeur à pardonner… C’est beau, la théorie, n’est-ce pas ?
    Ce qui m’amène est plus disons… « primesautier » (j’adore ce mot!)

    T’as pas de bol: tu viens de gagner à la tombola sans aucune obligation d’achat que j’ai organisée sur mon blog…
    Pourquoi toi ? C’est le hasard, jte dis !
    Si tu le veux et que tu as le temps, tu peux venir réclamer ton lot ici ;
    Désolée…

    Bisous !

  10. Que tout ceci est bien dit…de toutes manières au temps d’aujourd’hui quoi qu’on dise il y a risque …et c’est bien triste car plus de liberté…enfin sur un autre plan sois heureuse de pouvoir câliner petite Alice…félicitations aux parents…rien ne sert de s’énerver il faut profiter de chaque moment de bonheur

  11. Je te comprends , je suis d’accord avec toi. Nous sommes ligotés par des informations erronées, une justice à l’emporte pièce, une mentalité de trouillard. C’est décevant et inquiétant. Et quand tu élèves tes enfants correctement , ils en bavent dans cette société actuelle qui démissionne. Et avec ce sentiment d’injustice , je crains une révolte sans retenue. Bonne soirée Françoise

  12. Maintenant il n’y a plus de justice, et faire sa justice soi même et bien ça nous retombe sur le dos, alors quoi faire !!!! Bisous bonne fin de semaine Françoise

  13. Bien sur Françoise que l loi du talion sera bientôt de retour! Et la révolte commencera par cela, parce que ce sera la plus facile des révolte, parce que chacun a dans son environnement quelqu’un qui a été maltraité par la justice et humilié par le coupable! Ensuite il ne faut pas oublier qu’il y a maintenant en France des habitants originaires de pays dans lesquels la loi du talion est largement tolérée, même si officiellement interdite: c’est ce que l’on appelait autrefois la vendetta que l’on voit resurgir dans les quartiers dits défavorisés.
    Les vrais changements se sont produits en France toujours par la violence, à ma connaissance, le modèle consensuel n’étant pas trop dans la mentalité.
    Et, une fois le mouvement enclenché, tout y passera car la cocotte boue depuis trop longtemps!
    Bonne journée
    Antonio

  14. Ping : Barbares ! | FrancoiseGomarin.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *