Sinsemilia, de Grenoble

Un deuxième article fait en quatrième vitesse ce mercredi suite à l’invitation de la Vieille Marmotte », une autre Françoise. Elle fait partie d’une communauté « Musique à coeur…ouvert » et m’a proposé de participer sur le thème de la semaine « Honneur et honte » et une chanson à faire écouter aux autres membres de sa communauté.

Après avoir pensé à « Shame on you » dont je ne connais pas le titre exact ni le nom du chanteur, je me suis dit « Réfléchis donc en français ». Alors bien sûr, Brassens est arrivé en tête avec une de ses chansons interprétée par Maxime Leforestier « Honte à qui peut chanter », puis je me suis dit, Brassens, tout le monde va le proposer : « La légion d’honneur », « La mauvaise réputation », « Les trompettes de la renommée »… sûr, elles et ils y auront pensé. Léo Ferré « Il n’y a plus rien » ; pas assez de honte la dedans. Et là, hip, hop, boum, un éclair, je suis grenobloise et un peu écorchée, révoltée, indignée, alors j’ai trouvé :

Les Grenoblois de SINSEMILIA : J’ai honte.

Cliquez sur le titre pour écouter. J’ai choisi une version avec un montage photos plutôt que les vidéos en concert où le son était moins bon.

Paroles de la chanson :

Les charters vers l’Afrique ont repris leur envol
On arrête même des mômes à la sortie de l’école
Au pays des droits d’l’Homme on récompense la délation
On ouvre la chasse à l’homme
On s’félicite des quotas d’expulsion
Ce dont le borgne rêvait devient le quotidien
On voit cette flamme immonde portée par d’autres mains
Brûlant les cœurs bien secs elle propage son feu
La lumière est trop forte tant détournent les yeux

J’ai honte pour ma France
J’ai mal pour ma France
J’ai honte pour ma France
Feu celle de mon enfance.

Regarde, on enterre le vieux sage
L’abbé s’en va sous le dernier hommage
De ces hommes, les mêmes qui au pouvoir
Ont choisi de ne pas voir
L’urgence de son combat
Reste un constat
Le même qu’en 54
En France en 2009 on meurt encore de froid
4 millions de personnes sous le seuil de pauvreté
La France aussi a son tiers-monde
Mais il est bien caché
Méprisé humilié comment dit-on déjà ?
Ah oui… ouvrier

J’ai honte pour ma France
J’ai honte pour ma France
J’ai mal pour ma France
J’ai honte pour ma France
Feu celle de mon enfance

On avait la monarchie on a pire
Et le petit empereur prostitue son empire
Tapis rouge et honneurs pour tant de dictateurs
L’argent n’a pas d’odeur, le sang non plus d’ailleurs
Mais il tâche à jamais nos valeurs, notre honneur
Des gens sont morts pour ces idées
Liberté égalité fraternité
Vous exploitez l’image des sacrifiés
Messieurs, un peu de dignité
Là j’ai comme l’impression immonde
De vous voir cracher sur leur tombe

J’ai honte pour ma France
J’ai honte pour ma France
J’ai mal pour ma France
J’ai honte pour ma France
Feu celle de mon enfance

Donne-moi la France d’un Coluche
De Lucie Aubrac, d’un Abbé Pierre
Donne-moi une France dont je puisse être fier
Donne-moi la France d’Aimé Césaire
De Jean-Jaurès, de Jean Moulin
Donne-moi une France qui me laisse croire en demain

Ils sacrifient l’école, sur l’autel du profit
Ils assassinent la terre, sur l’autel du profit
Poursuivent la France-Afrique, sur l’autel du profit
Des milliers de vies se brisent sur l’autel du profit

Sur l’autel du profit x6

De dirigeants qui pavanent affichant l’opulence
Vulgaires, tant forte est l’indécence
Comme un goût de mépris pour tous ceux en souffrance
Comme un goût rance de non-assistance
Et puisque plus rien n’a de sens
Ceux qui devraient crier vengeance
Pour leur petit confort ont choisi l’allégeance
Laissant à TF1 leurs cerveaux en gérance
Et puisque somnolent les consciences
A l’esprit de résistance, je présente nos condoléances

J’ai honte pour ma France
J’ai honte pour ma France
J’ai mal pour ma France
J’ai honte pour ma France

17 réflexions au sujet de « Sinsemilia, de Grenoble »

  1. Ce qui est dit ici est bien dit, et on ne peut que partager cette honte, étant français…
    Je ne sais pas pourquoi je suis partie sur « gloire », il y avait plus utile avec « honte ».
    Une bonne note pour toi !

  2. Bonjour Françoise,
    Je ne connaissais pas ce groupe.
    Tout est dit dans les paroles.
    Pour les topinambours c’est au printemps qu’on les plante.
    Je plante des topinambours de ma cueillette précédente qui en refont des nouveaux et ainsi de suite.
    Bon mercredi
    Amitié

  3. Merci Françoise à Françoise de t’avoir fait sortir de l’anonymat de la blogosphere!! Je ne connaissais pas ce groupe…je vais le decouvrir à travers d’autres titres.
    A bientot

  4. Bravo Sinsimilia !
    Je suis belge , mais ce sujet est en grande partie valable pour nous aussi !
    Tout y est dit et bien dit .
    Ce n’est pas pour rien que des « indignés  » se font jour un peu partout .
    Merci à Françoise de t’avoir mise à l’honneur .
    Bien amicalement .
    Francine Clio.

  5. à cela je réponds qu’ il est plus facile de se dire honteux que d’ agir !
    et que si c’ était si simple, il y aurait bien eu un pays avec la solution !
    et je parie qu’ ils ne chantent pas bénévolement !
    Alors je me méfie ! il y en a tant qui s’ enrichissent en dénonçant la misère !
    bonne soirée
    bisous

  6. Bonjour Françoise
    Je viens de chez L’autre Françoise pour découvrir ta belle participation
    Les paroles sont criantes de vérités
    et nous avons honte aussi en voyant nos enfants revenir
    comme des colis et sombrer dans la dépression parce qu’ils ont trop …Honte
    Bonne soirée
    Frieda

  7. Je ne t’ai pas laissé de commentaire lors de mon dernier passage ? suis au-dessous de tout alors !
    Donc te redis : Bravo ! ce choix est très beau et Malheureusement d’ actualité .
    Un groupe dont je fais la connaissance ici !
    Donc, comme convenu . Dis-moi quand tu publies et je mets le lien vers toi le mercredi au moment de ma publication .
    A bientôt . Bisous
    D’autres de la Communauté m’ont dit être passées chez toi !

  8. oui je connais Simsemilia « je te souhaite tout le bonheur du monde » !

    et ton texte là est sympa pour cette participation à Musique à Coeur Ouvert !

  9. ô que non ! je n’ai rien perdu de ce que j’ai appris au temps de ma rencontre puis ma vie avec Jacques dans les îles…Dommage que je ne sois pas fan de ce genre de musique car les paroles reflètent plus que bien ce qui se passe actuellement. Mais où va-t-on ? Triste …

  10. bravo…contente de voir que tu veux participer à notre communauté …. ça fait plaisir de nouvelles participantes…. et c’est avec joie que je dis OUIIIIIIIIIIIIIIIIIII sois des nôtres!!!! allez on trinque pour fêter ça???
    bises et bonne soirée

  11. Oui, j’ai honte aussi, mon coeur saigne pour ma France, que je n’oserai bientôt plus écrire avec un « F » majuscule.
    Il y aurait tant à dire…………
    Nous devons tous continuer de tous les cotés, par tous les moyens, tous azimuts, à dénoncer ce qui nous fait honte, ceux qui nous font honte.
    Et si par malheur, ceux qui prendront les places en 2012 nous font honte aussi, alors, il faudra continuer à se battre, encore et encore. Et si la gauche nous déçois, à nouveau, alors là, oui, il faudra se révolter grave et « couper des têtes ».
    Merci d’avoir publié ce texte car les paroles sont difficiles à comprendre tant la musique est forte.
    Réveille toi, peuple de France.

  12. Sujet terriblement d’actualité… Une chanson qui dénonce et fait réfléchir. Merci pour ce choix !

  13. Ah oui trinquer, Véro, je veux bien, je suis loin. Un petit rhum arrangé pour fêter mon arrivée, ça te va ?
    Bonne soirée.

  14. Bonsoir Françoise
    je connais Sinsemilis pour l’avoir écouté l’une ou l’autre fois, mais sur des textes moins engagés.
    De toute manière ce qui compte ce n’est de dire je suis d’accord ou pas avec le contenu de la chanson mais le fait que le chanteur propose des sujets sur lequels réflechir. Comme tu le rappelais dans l’article sur Zappa il convient de bien connaître la règle pour pouvoir la modifier ou transgresser et le débat devrait apporter cette connaissance.
    Puis nous savons tous que l’on ne peut donner que ce que l’on a et que la quantité disponible n’est forcément suffisante pour tout le monde.
    Bonne nuit
    Antonio

  15. Un grand merci, Françoise, pour m’avoir fait connaître ce groupe. Ce texte est une compilation des maux que nous rencontrons chaque jour, tellement véridique que je vais l’apprendre (mais pas le chanter) comme une récitation. Dans le même contexte, connaissez- vous Hk et les Saltimbanks ? Si le temps vous le permet, écoutez le titre « On lâche rien » et « les indignés ». J’ai connu ce groupe sur les pavés parisens. Remarquable. Amicalement. Pimprenelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *