Information surprenante

Information surprenante sur laquelle je suis tombée par hasard, ce n’est pas une nouvelle fraiche mais elle m’a fait sourire, peut-être aura-t-elle le même effet sur vous ?

L’information : Coca-Cola, Pepsi et d’autres sodas ont-ils une action spermicide ?

Tel était le sujet de re­cherche scientifique qui, parmi bien d’autres tout aussi farfelus, a été récompensé lors de la remise du prix Ig Nobel 2008 (prononcé Ignobel, car nommé ainsi par jeu de mots entre « prix Nobel » et l’adjectif « ignoble » en anglais). Cette récompense, dont la remise est organisée à l’université Harvard par la revue scientifique humoristique Annals of Improbable Research (“Annales de la recherche improbable”), distingue les découvertes “qui font rire – avant de faire réfléchir”. 

Deborah Anderson, du laboratoire du contrôle des naissances à la faculté de médecine de Harvard, a demandé dans les années 1980 à l’étudiante en médecine Sharee Umpierre la méthode de contraception utilisée par cette dernière lorsqu’elle était pensionnaire d’un internat catholique pour jeunes filles à Porto Rico. “Toilette intime au Coca-Cola”, a répondu la jeune femme. “Les ablutions intimes avec du Coca faisaient partie du folklore contraceptif des années 1950 et 1960, car à l’époque il était difficile de se procurer d’autres moyens de contraception, se souvient Mme Anderson. On pensait alors que l’acide carbonique contenu dans cette boisson [comme dans toutes les boissons gazeuses] tuait les spermatozoïdes. On prenait soin de bien agiter avant de se servir de l’applicateur fourni” – c’est-à-dire la bouteille elle-même.

Pour vérifier l’efficacité de la technique, Mmes Anderson et Umpierre, ainsi qu’un confrère médecin gynécologue, Joe Hill, ont mélangé dans des éprouvettes quatre variétés différentes de Coca avec du sperme. Au bout d’une minute, tous les spermatozoïdes ont été tués dans le Diet Coke [appelé Coca-Cola Light en Europe], mais 41 % d’entre eux nageaient encore dans le New Coke, une nouvelle déclinaison du soda de Coca-Cola.

J’ai donc cherché sur internet grâce à Wikipedia, je n’ai pas trouvé la trace du Coca-Cola spermicide mais j’ai découvert cela, pour 2008 :

  • Biologie : Marie-Christine Cadiergues, Christel Joubert et Michel Franc de l’École nationale vétérinaire de Toulouse pour avoir découvert que les puces qui vivent sur un chien peuvent sauter plus haut que les puces qui vivent sur un chat.
  • Médecine : Dan Ariely (université Duke) qui a démontré qu’un placebo au tarif très élevé était plus efficace qu’un placebo au prix peu élevé.

Vous pouvez aller voir seuls, là sur Wikipedia (clic): je n’ai donc pas trouvé les effets du Coca-Cola dans le domaine de la contraception mais des tas d’autres idées farfelues, plus ou moins drôles d’ailleurs.

Je me répète : il est préférable de trouver des raisons de sourire plutôt que des raisons de râler. Bonne journée.

Share

2 réflexions sur « Information surprenante »

  1. et bien, on peut dire qu’il y a des propositions plus que farfelues, on peut se demander pourquoi perdre ainsi son temps dans des démonstrations abracadabrantesques comme aurait dit chichi !
    Tiens j’ ai lu qu ‘un placébo marche mieux si son prix est élevé, et pourtant le coca ne vaut pas une fortune !
    Merci pour ces sourires Françoise
    Passe une bonne journée
    Bisous

  2. Il y en a qui n’ont vraiment rien à faire pour faire des recherches aussi farfelues !
    Quoiqu’au moins, ça nous fait marrer …
    Je ne regarderais plus les bouteilles de coca de la même façon !
    Bizzz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.