Le poids des mots

« Autant le mot est léger pour celui qui le jette, autant il est lourd pour celui qui le reçoit. » Proverbe espagnol qui semble contredire « les paroles s’envolent, les écrits restent », traduction directe du latin « Verba volant, scripta manent ». Il est vrai que les mots dits pèsent, blessent et nous laissent quelquefois cloués à terre tant ils peuvent être « lourds de sens » qu’ils soient prononcés sous le coup de la colère ou bien pesés avant d’être lancés.

« La poésie est une arme chargée du futur », un texte chanté par Paco Ibanez clame que les mots sont des armes chargées qui tirent en silence  et qui ne tirent que sur nous. On croit quelquefois avoir du pouvoir sur les mots mais à peine les a-t-on prononcés qu’il est déjà trop tard : leur silencieux poison se diffuse et nous voici blessés par la bouche, la langue. Ça me rappelle une histoire que vous connaissez peut-être : « Iadmon, un citoyen grec demanda un jour à son esclave, Esope (qui était laid, sage, philosophe et qui est par ailleurs aujourd’hui connu pour ses fables), de lui préparer le meilleur des repas. Esope lui servit une langue (de quel animal ? L’histoire ne le dit pas). « Avec la langue, on peut rendre heureux, on peut adoucir la douleur, soulager le désespoir, relever les abattus, inspirer les découragés, aider son semblable. » dit Esope en servant le plat. Le  maître dit ensuite : « Maintenant, sers-moi la plus mauvaise des choses » Illico, Esope lui servit une autre langue en disant : « Avec la langue, on peut maudire et briser le cœur, on peut détruire des réputations, amener la discorde, la guerre au sein des familles, des communautés et des nations. »

Remarquez que le mot langue a plusieurs sens : 1 – Organe musculeux, mobile, généralement allongé, situé dans la cavité buccale ; 2 – Partie inférieure, de forme allongée, d’un glacier ; on peut parler aussi de langue de terre, de feu… 3 – Organe de la parole ; 4 – Système de signes vocaux et/ou graphiques, conventionnels, utilisé par un groupe d’individus pour la communication…

La langue parlée est un ensemble de mots qui permet de sérier les individus. Les mots sont des vecteurs du ma-être social, de la lutte des classes. Des mots deviennent pesants selon le contexte. Assistance par exemple. Assistance publique : mauvais souvenir pour certains. Assisté fait penser à la solidarité dans un premier temps mais exaspère ensuite tant nous sommes tant sollicités, plus ou moins « gentiment », en permanence, nous avons l’impression alors que l’assistance n’est plus secours, aide, mais devient assistanat. Il est le reflet d’une société qui perd ses repères, sa morale : les assistés ne sont plus seulement des malheureux qu’il faut impérativement secourir mais de plus en plus souvent des fainéants gavés d’allocations, des petits malins, fraudeurs qui profitent du système, de vous, de votre travail. Ce sont des voyous qui roulent en BMW alors que vous peinez à vous payer une Dacia neuve après le « passage » des impôts et les prélèvements de toutes les charges dont vous ne pouvez pas être exonérés.

Et pendant ce temps-là, certains continuent à prononcer de paroles, non pas mielleuses mais trompeuses, menteuses. Ah que de promesses sont faites et ne sont jamais tenues !

N’oubliez jamais qu’il faut peser ses mots avant de parler, ils sont trop lourds de conséquences.

4 réflexions au sujet de « Le poids des mots »

  1. voila donc un article qui complète celui d’ hier !
    et qui explique, pourquoi il faut tourner 7 fois la langue dans sa bouche avant de s’ exprimer !
    En ces temps moroses, nous avons la démonstration que les promesses ne sont faites que pour ceux qui y croient, et qu’ il est facile, quand on tient le rênes, non seulement d’ y renoncer, mais de faire le contraire !
    bonne journée Françoise
    bisous

  2. C’est vrai, on n’est pas toujours conscient du poids des mots, de leur impact, de leur violence sourde. Avec leur air inoffensif, ils peuvent caresser ou gravement blesser, louer ou humilier…Pour autant, il n’est pas toujours facile de les utiliser avec parcimonie.

  3. Notre langue qui prononce des mots peuvent parfois embraser toute une forêt mais juste avec un mot…
    Et tu connais la phrase choc, « le poids des mots le chocs des photos »…

  4. Bonjour Françoise

    Vendredi gris souris, mais je souris !
    Pour moi un peu de repos et j’en profite, car ça ne dure pas
    autant que les impôts lol !

    j’espère que tu as bien dormi et que tu es en forme pour
    affronter la journée.
    Je t’offre un café ou ce que tu as l’habitude de boire.
    J’ai fait une petite réserve de plein de chose pour mes amis,
    car vous buvez tous des choses différentes lol !

    Je suis bien contente d’être en ta compagnie, et j’apprécie
    que tu te sentes bien au cœur de Lolli.
    Merci !

    Je dépose deux nouveaux liens amis et bonne visite :

    Une adorable amie, qui aime la franchise et l’amitié vraie, partagez
    avec elle, sa passion pour la musique, le jardinage, l’informatique.
    Attention si vous être du genre hypocrite, elle déteste ça lol ! Bonne
    visite.
    http://violette70.eklablog.com/

    Je n’ai jamais vu autant de choses sur un blog, mais c’est formidable,
    son côté artistique m’a séduit. Je vous souhaite bien du plaisir
    à visiter ses univers.
    http://cerise-deco-blog.eklablog.com/

    On reste de bonne humeur, et comme dirait notre amie Mousse,
    restons zen.
    Prends soin de toi.

    Lolli

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *