Journée de la femme

En dehors de la France, la situation des femmes dans le monde reste encore aujourd’hui  inquiétante. En France, c’est mieux qu’ailleurs, parait-il ; je veux bien le croire mais mieux, ce n’est pas « bien ». En France, peu de femmes en politique, salaires plus faibles, emplois plus précaires…

Il est vrai que dans certains pays, les femmes n’ont toujours pas le droit de conduire, dans d’autres elles se battent pour ne pas être mariées de force, pour avoir le droit de vote ou pour pouvoir avoir le droit de disposer de leur corps, simplement… Les femmes sont encore plus victimes pendant les guerres (enlevées, violées, tuées…).

En France, je vous le répète, c’est mieux mais il y a beaucoup à faire pour que leur situation soit plus confortable. Les femmes travaillent à l’extérieur, ont des emplois salariés (moins payés à travail égal, des emplois souvent plus difficiles, des promotions moins « hautes »…) et elles continuent à assumer l’essentiel des tâches ménagères à la maison, elles n’ont que peu d’aides pour garder les enfants : les congés maternité sont courts (six semaines avant et dix semaines après l’accouchement) et  les crèches en nombre insuffisant…

Par ailleurs, savez-vous qu’en France nous n’avons donné le droit de vote aux femmes qu’après la deuxième Guerre Mondiale ? Nous étions loin d’être les premiers en Europe. L’ordonnance du 21 Avril 1944 accorde le droit de vote aux femmes françaises, droit qu’elles exerceront pour la première fois le 20 avril 1945 pour les élections municipales. Le droit à être élue est par contre très symbolique et la loi sur la parité dans les listes loin d’être réelle.

Le premier pays à accorder totalement ce droit de vote aux femmes est la Nouvelle Zélande en 1893 mais elles ne pourront être élues qu’à partir de 1919.

En 1921, c’est la Pologne qui, dans sa constitution, garantit définitivement aux femmes droit de vote, l’éligibilité et accès aux hautes fonctions publiques. Les femmes mariées obtiennent des droits juridiques, jusqu’ici réservés aux femmes célibataires.

Le Portugal franchit le pas en 1931. Le droit de vote est accordé aux femmes diplômées de l’enseignement supérieur seulement. Pas vraiment égalitaire puisque les hommes eux doivent uniquement savoir lire et écrire. Elles reperdront ce droit et ne le retrouveront qu’en 1974 après la « Révolution des œillets » (c’est le même schéma en Espagne.)

Une liste récapitulative du droit de vote des femmes : http://www.journaldesfemmes.com/carriere/0511femmes-politique/droit-vote.shtml, liste qui peut être comparée à celle de Wikipédia ou d’autres sites, blogs car la « littérature » est abondante sur le sujet.

Mais pourquoi avoir choisi cette date du 8 mars ?

Voilà les raisons :

– Les Américains ont essayé de récupérer la paternité de la date du Woman Day, en invoquant une grève féminine le 8 Mars 1857, mais cette grève à New York est un mythe ; elle n’aurait jamais existé, les USA se sont donc servis de ce mythe pour choisir la date du 8 mars. Une légende qui s’effondre ?

– Le 8 Mars 1910, à Copenhague, une confédération internationale de femmes socialistes de tous les pays ont créé cette journée en vue de servir à la propagande du vote des femmes.

– Le 8 Mars 1914, les femmes réclament le droit de vote en Allemagne, droit qu’elles obtiendront le 12 Novembre 1918, bien avant les femmes françaises.

– Le 8 Mars 1948, en France, 100 000 femmes défilent à Paris entre la place de la République et la statue de Jeanne d’Arc, place des Pyramides. Dans de nombreuses villes de France, cette manifestation est relayée (5 000 femmes à Lyon, 30 000 à Marseille…)

– 1971, la Suisse accorde le droit de vote aux Femmes (pas précurseurs les Suisses ! ).

– Les Nations Unies ont commencé à fêter la Journée internationale de la femme le 8 mars 1975.

– En France, c’est en 1982 que le gouvernement socialiste instaure le caractère officiel de la célébration de la journée de la femme le 8 Mars. Cette journée n’a plus un caractère protestataire…

Dans les pays où les femmes doivent se taire, bien sûr, pas de 8 mars !

Mais face à l’ensemble de ces discriminations faites aux femmes, la solution de la Journée de la femme semble bien anecdotique. Si le 8 mars correspond à la journée de la femme, à quoi correspondent tous les autres jours  de l’année ?

Je vous rappelle qu’il y a deux cent quarante trois (243) journées de … quelque chose (revoir mon article http://www.francoisegomarin.fr/2012/02/14/saint-valentin/).

Share

24 réflexions au sujet de « Journée de la femme »

  1. Coucou Françoise,
    J’aime beaucoup le dessin humoristique ! hi hi !!
    Comme je dis dans mon article aujourd’hui, ce sera super quand cette journée n’existera plus, cela voudra dire que les choses auront changé, mais à mon avis, ce n’est pas demain la veille.
    Très bonne journée, bon anniversaire à J, et bisous bien amicaux.

  2. Et puisqu’on est le 8 mars et que cette journée est entièrement consacrée aux FEMMES ,

    Je te souhaite ,Françoise ,la plus douce des journées

    Un gros bisou et que notre amitié perdure

    timilo

  3. de n’ être pas le pire, ne suffit pas en effet, quand on lit ce qui est inscrit au fronton des mairies !
    D’ un autre côté, cette journée, ne change pas grand chose au problème.
    c’ est à ceux qui se battent pour l’ égalité, qu’ il appartient de ne pas lâcher !
    On y arrive, mais manifestement, il faudra encore pas mal de temps !
    bonne journée
    bisous

  4. Bonjour Françoise,
    Très beau billet, je te reconnais bien là.
    Il y a encore tant de choses à faire dans le monde.
    Certaines femmes prennent plaisir à être soumises, quand tu vois que dans certains pays, les femmes se battent contre le voile et que certaines femmes le mettent chez nous, il y a de quoi se poser des questions.
    Si ce n’est pas de la provocation, c’est quoi ?
    Journée de la femmes aux femmes qui le méritent, il y en a beaucoup heureusement.
    Bonne fin de journée, je t’embrasse.

  5. La journée de la Femme ce n’est pas celle de la Potiche… Tu as raison de rappeler les combats encore à mener.
    Et cependant nous ne sommes pas des hommes ; nous sommes différentes et je crois même supérieures et plus sensibles et capables c’est pour cela que nous en faisons plus…
    🙂

  6. Bonjour,

    Ce n’est pas la journée de la femme le 8 mars, mais la journée internationale des droits des femmes ce qui à un sens au moins. La journée de la femme ne voulant pas dire grand chose !

  7. Article très « fouillé » comme d’habitude ! On en apprend des choses….
    J’espère que pour vous cette journée aura été excellente et que, avec un anniversaire dans l’air si je me souviens bien, la journée aura été familiale …
    J’ai beaucoup aimé les deux dessins humoristiques !
    Bonne soirée Françoise et bisous de Toulouse !

  8. Nous sommes bien d’accord, Fab, c’est la journée internationale des droits de la femme, mais si au milieu de l’abondance de journées de ci ou de ça (SIDA, handicapés, de l’enfance, sans tabac…) « on » se sent obligé de dire « journée de la femme », c’est qu’on se rend compte que l’égalité n’existe pas et que les droits ne sont pas les mêmes pour tous les citoyens.
    J’ai apprécié le commentaire de Marguerite qui a écrit « nous sommes différentes et je crois même supérieures et plus sensibles et capables c’est pour cela que nous en faisons plus… »; C’est bien de cela qu’il s’agit, les femmes ont été prises au piège de leur générosité, elles ont laissé les hommes les dominer sous le prétexte de la force physique.

  9. Les journées de… m’ennuient toujours autant, a t-on besoin d’une journée pour penser à… La femme n’est pas l’égal de l’homme suivant l’endroit où elle naît ! C’est certain, il est préférable de naître dans un pays où les droits ne sont pas bafoués et encore, ça ne résout pas tout !
    Bonne soirée,
    Jj

  10. Coucou Françoise,

    Je suis revenue et de nouveau parmi les blogueurs, et opérationnelle pour passer te voir et te demander si tout va bien pour toi.
    Bravo pour les droits de la femme !
    Bonne soirée

    bisous.

  11. excellent article où on apprend des choses. On fera un bilan de cette journée demain, à notre sauce bien sûr !

  12. Oui, c’est notre journée, moi le combat pour nos droits, je l’ai mené comme je le pouvais en 1968 avec le MLF. J’étais sur les barricades du côté de Gisèle Halimi, depuis, avec les années, je suis devenue plus calme, même si mes convictions n’ont pas changé. Bises. FRANCOISE

  13. Journée pour la femme ? Je crois qu’un société basée sur la compétition et la prédation n’est pas favorable aux femmes de toute manière et c’est cela qu’il faudrait revoir à mon avis. Merci pour cet article. Bonne journée
    Esclarmonde

  14. Ah Françoise, bonne fête. Pour ce qui est de Gisèle Halimi, elle aussi s’est calmée, c’est l’âge et la sagesse mais elle n’a rien abandonné de ses idées non plus. Au contraire, elle pense que les jeunes femmes se font avoir avec des doubles journées, etc. Il n’y a pas eu de réelle libération des femmes, au contraire, elles paient le prix fort pour une indépendance illusoire.

  15. bon retour dans ton foyer réunionnais et bon anniversaire à ton époux…mon père est né un 8 mars …il aurait 101 ans s’il avait vécu…la maman de mon amie de fac aura 100 ans ce mois…elle a toute sa tête et meilleure mémoire que moi…

  16. Ping : Bête et méchant | FrancoiseGomarin.fr

  17. Ping : Le 8 mars | FrancoiseGomarin.fr

  18. Ping : Journée du créole | FrancoiseGomarin.fr

  19. Ping : Merci, amie | FrancoiseGomarin.fr

  20. Ping : C’est dimanche (152) | FrancoiseGomarin.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *