C’est dimanche, on sourit. 2

Histoire belge

Deux flamands vont chercher de l’essence dans une station service à Charleroi.   La station est éloignée mais ils veulent participer au concours organisé par le gérant de la station.

Ils font donc le plein et demandent au gérant s’ils peuvent participer au concours.

« OK », dit le gérant, « Si vous gagnez vous avez droit a une heure de sexe gratuit offert par la maison. »

« Et comment on joue ? » demandent les flamands.

« C’est simple », dit le gérant, « je vais penser à un nombre entre 1et 10 : si vous devinez ce nombre vous gagnez votre heure de sexe gratuit. »

« OK. Je dis 7 », répond le premier flamand.

« Désolé, c’était 8 », dit le gérant.

La semaine suivante, ils retournent à la station, refont le plein et demandent à participer au concours.

« OK », dit le gérant, « je vais penser à un nombre entre 1 et 10, si vous devinez ce nombre vous gagnez votre heure de sexe gratuit. »

« Je dis 5 », répond le premier flamand.

« Désolé, c’était 7 », dit le gérant.

Sur le chemin du retour le premier flamand dit a l’autre : « Je suis sûr que ce concours est truqué. »

« Je ne pense pas », répond le deuxième. « Ma femme a gagné deux fois la semaine dernière… »

********

Dans le train

Un homme et une femme qui ne se connaissent pas doivent partager le même wagon-lit.
Bien qu’un peu gênés d’avoir à partager autant d’intimité, les deux sont fatigués et tombent bien vite endormis. Lui sur la couchette du haut; elle sur celle du bas.
Vers une heure du matin l’homme se penche au dessus de la couchette du bas et réveille la dame :
– Madame .. Madame. Excusez moi de vous déranger. mais j’ai terriblement froid. Auriez-vous la gentillesse de me donner la couverture qui se trouve dans le casier ?
– J’ai une bien meilleure idée, répond la femme. Faisons semblant que nous sommes tous deux mariés depuis dix ans. juste pour cette nuit. Ça vous va ?
– Wow ! Quelle idée intéressante vous avez, s’exclame l’homme. Je suis bien d’accord !
– Bon, dit-elle, va la chercher toi-même et fais pas chier.

******

On ne dit pas, en immobilier :

On ne dit pas “un fiancé idiot” … mais un “compromis”.

On ne dit pas “Dégats des eaux” … mais “Des marins”.

On ne dit pas “Un balcon” … mais “une soirée nulle”.

On ne dit pas “Mélodie en sous-sol” … mais “Gare la voiture au parking”.

On ne dit pas “C’est l’Amazone” … mais “C’est là que j’habite”.

On ne dit pas “Mon corridor”… mais “Mon corps se repose”.

On ne dit pas “Richelieu”… mais “Sympa la baraque.

**************

Photos intéressantes

Première  prise par moi à la Réunion, deuxième trouvée sur internet (Australie ? les marine stingers ou blue bottles sont des méduses qui font super mal et qu’on ne voit pas dans l’eau.)

 Ne traduisez pas mot à mot ou ne faites pas confiance aux traducteurs automatiques.

15 réflexions au sujet de « C’est dimanche, on sourit. 2 »

  1. Bonjour Françoise
    eh bien je suis heureux de commencer ce dimanche par une belle rigolade
    Bon dimanche à toi également
    Antonio

  2. bonjour Françoise, merci pour cette page d’humour ! plein d’imagination pour les lieux dits à la Reunion ! bon dimanche, bisous

  3. il y a du vin du pisse-dru…
    je pars faire mon plein d’essence .histoire de meubler mon dimanche ..lol..

  4. J’aime beaucoup ta page d’humour …
    Pour les village … par chez moi il y a : Le chiron, Glandes et Ste Verge.
    Pas mal non plus !….
    Bon dimanche. A bientôt.

  5. Toujours très bon pour la santé de rire (surtout avec le dimanche gris que nous avons ici !!! brume ? brouillard ? enfin, pas soleil.)
    Je « reçois » aujourd’hui ! pas trop le temps de bavarder !
    Bon dimanche.

  6. Bonjour Françoise,
    C’est plus facile de te répondre qu’hier !
    J’ai bien rigolé, je connaissais la deuxième blague, dans le train.
    Le nom du lieu-dit est bien aussi. Le plus célèbre sûrement en métropole c’est Montcuq dans le Lot !
    Bon dimanche, bises amicales.

  7. les monastères ont besoin d’argent pour fonctionner, aider les pauvres, éduquer les enfants qu’on leur confie et qui, sinon, ne sauraient ni lire ni écrire ;
    les bâtiments doivent être entretenus car il n’y a pas d’aide de l’Etat indien; il faut nourrir tous ces moines qui y vivent, 4 à 500 personnes, et qui sont aussi un réconfort moral pour cette population; tous les peuples du monde ont besoin de religion à certains moments de leur vie et ces dons se justifient pleinement;
    les sectes protestantes sont immensément riches et investissent partout dans un prosélitisme parfois scandaleux comme on a pu le voir au moment du tsunami;
    dans la région d’où je rentre, ces sectes s’en prennent aux animistes délaissés par bouddhistes et hindouistes pour les convertir au christianisme, n’hésitant pas à construire des églises où, oh paradoxe, ces animistes viennent prier;
    dans certains coins de l’Inde du nord est, il y a maintenant 80 % de chrétiens et 10 % de musulmans pour remplacer bouddhistes et hindouistes.
    A méditer;
    bisous et bonne soirée

  8. C’est tout bon tes blagues. Je passerai sur les autres pages bientôt. Pour l’instant je visionne d’autres blogs et commente. Allez, à bientôt. Henri.

  9. bonjour Françoise,
    Merci pour les blagues !
    Il paraît que rire un quart d’heure par jour équivaut à manger un steak !
    Bonne continuation
    Tic-Tac

  10. Avec le temps gris et le brouillard que nous avons eu tout aujourd’hui, c’est bon de lire un peu d’humour !! Bises. FRANCOISE

  11. Je me souviens être passée par cet article Françoise et d’avoir ri, mais ri de bon cœur. Je ne connaissais pas l’humour de l’immobilier,ni l’humour belge, mais la blague du train me plaît toujours autant.
    J’espère que mes commentaires ne finiront pas dans les spams cette fois ci. Je découvre plein de différence entre Word press et Overblog et c’est vrai que le plugin Askimet qu’on m’a conseillé d’installer fais du tri en envoyant certain commentaire dans les spams, mais je ne sais pas sur quel critère.

    CaroLINE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *