Promesse

En cette période presque pré-électorale, ce proverbe créole devrait vous parler : « Gran prométèr, ti donèr« . Vous avez pensé à qui ? Les hommes politiques ? Bravo ! Je pensais aussi à eux.

« Gran prométèr, ti donèr » : Grand prometteur, petit donneur. Celui qui promet beaucoup, donne peu.

Vous vous souvenez de François Mitterrand, de Jacques Chirac, de Nicolas Sarkozy ?

Tonton avait fait 110 propositions en 1981. Ah des propositions ? Pas des promesses !   Qu’est ce qui a été fait ?

Proposition 45 – Le mandat présidentiel sera ramené à cinq ans renouvelable une fois, ou limité à 7 ans sans possibilité d’être renouvelé. Il est resté combien de temps Tonton Président ? 1981 – 1995, c’est ça : deux septennats.

Proposition 49 – La vie publique sera moralisée : déclarations des revenus et du patrimoine des candidats aux fonctions de président de la République, de député et de sénateur ainsi que des ministres en exercice, avant et après expiration de leurs mandats. Dans le domaine de l’argent, la moralité ? Sauf que Mitterrand a placé sa famille à des postes clés et a inspiré des lois le protégeant pour les donations-partage à ses enfants et en matière de moralité, en général, il n’avait pas de leçon à donner entre les écoutes téléphoniques injustifiées (Carole Bouquet en fut victime), ses enfants illégitimes (en particulier Mazarine Pingeot invitée à l’enterrement de son père), ses maîtresses  parfois nommées à des postes importants de la politique, les messages subliminaux lors de la campagne présidentielle de 1988 sur les télévisions publiques…

Proposition 50 – La justice sera appelée à faire toute la lumière sur les affaires dans lesquelles ont été mises en cause des personnalités publiques. Ah les morts inexpliquées par crise cardiaque ou par suicide de « ses amis » ( François de Grossouvre dans le palais de l’Elysée, Pierre Beregovoy, Pierre-Yves Guézou, René Lucet, Charles Hernu, Roger-Patrice Pelat…) Une chose me chiffonne, j’ai en tête le souvenir d’un suicide de Charles Hernu, or tous les articles sur le net mentionnent une mort par crise cardiaque à la tribune, lors d’un meeting. Avez-vous des souvenirs de cet événement ? Je me demande si je perds la mémoire.

Proposition 65 – L’égalité de rémunération entre hommes et femmes sera garantie – et appliquée – au terme d’une négociation des conventions collectives dans chaque branche professionnelle.  Toujours pas fait. Mission impossible ! ? Vite, vite, il faut appeler Tom Cruise qui semble un peu inoccupé ces derniers temps.

Proposition 68 – L’égalité devant l’emploi, pour les femmes, exige un vaste programme d’équipements collectifs : 300 000 places de crèche seront créées prioritairement. Pas réussi, non plus. Il n’y a plus de maçons, de puéricultrices, de femmes de ménages, de lingères, de biberonnières ? On manque toujours de crèches en 2011, je le sais, je fais la Nounou de ma petite-fille en ce moment. J’aime bien mais je ne vais pas pouvoir tenir encore dix mois. J’en conclus qu’on veut renvoyer les femmes à la maison, c’est pétiniste, non ? Ou, quoi, alors ?

Proposition 69 – La dignité de la femme sera respectée, notamment à travers l’image qui est donnée d’elle dans les manuels scolaires, la publicité, la télévision. Les associations de défense des droits des femmes pourront se porter partie civile en cas de discrimination. « Paroles, paroles », inspirées par Dalida ? Aujourd’hui qu’en est-il ? L’affiche de Damien Saez a été interdite, c’est vrai mais combien de publicité de voitures, outillage, vacances, voyages… qui mettent en vedette des « femmes-objets ».

Proposition 104 – L’indépendance du mouvement sportif vis-à-vis de l’État et des puissances d’argent sera garantie. L’éducation physique et sportive deviendra une dimension essentielle des enseignements dispensés par l’Éducation nationale. Qui paye les « maigres » salaires de nos si dignes footeux ?  (J’ai vu les salaires des joueurs de l’OM à la télévision : 350 000€ mensuels. Un ingénieur diplômé « grandes écoles » débutant, quand il trouve un emploi, est heureux avec 30 000€ annuels mais il en gagnera le plus souvent aux alentours de 20 000€. Où est l’erreur ?)

Vous qui avez des enfants et des petits-enfants, le sport à l’école se résume à quoi ? Où ? A La Réunion, c’est souvent deux (2) heures de sport par semaine sur un « stade » sans ombre et sans abri  pour les jours de pluie, sans douche, ni toilettes, etc. Chez vous, c’est comment ?

Vous n’avez pas été déçus par ces propositions non réalisées ? Moi oui, je l’ai été. La seule promesse tenue : l’abolition de la peine de mort. Je vais faire « la  Bidochon » : c’est pas que je suis vraiment pour, c’est barbare, mais dans certains cas il vaudrait mieux que ça existe, pour les violeurs et assassins d’enfants par exemple. »

Pourquoi après François Mitterrand a-t-on vu arriver Jacques Chirac ?

Un homme de gauche a déçu un peuple qui est foncièrement de gauche. Mitterrand, ce n’était pas si clair, si net, si beau. Il est mort, « Paix à son âme » mais soyons honnêtes avec nous-mêmes et ne le parons pas de vertus qu’il n’avait pas. Il a joué au monarque, un monarque républicain certes, mais un monarque avec sa cour, ses courtisan(e)s, favoris et favorites, récompensé(e)s ou châtié(e)s selon son bon vouloir, une cour avec ses intrigues et ses jalousies, ses jouissances, ses déprimes et ses « suicides ».

François Mitterrand a navigué entre gauche et droite, lumière et ombre.  Bien et Mal ? J’aime bien Star Wars et grâce à Dark Vador, j’ai constaté des changements d’orientation surprenants : Dark Vador, le bon Jedi, disciple d’Obiwan Kenobi qui vire du « côté obscur de la Force », comme le Diable, ange déchu passé du Bien au Mal, (j’avais un peu oublié le catéchisme et le Diable), Tonton est passé du socialisme à une espèce de monarchie avec des conséquences négatives :
« L’identification de la gauche au mitterrandisme est le chemin assuré de son déclin, celui sur lequel s’avance la longue cohorte des déceptions devenues rancoeurs, des désespoirs livrés aux haines lepénistes, des tragédies amères prenant leur revanche sur d’illusoires consensus. Fût-elle la plus avenante dans l’instant, une politique se juge à son héritage. Que pèsent les rhétoriques officielles devant l’accroissement du chômage, le poids de l’extrême droite, la montée des exclusions, le retour des guerres et des nationalismes, la misère du Sud et l’insolence du Nord? Que nous lègue le mitterrandisme sinon un désarroi accru dans un monde en désordre? »
Edwy Plenel
La part d’ombre, Stock, 1992

Les promesses de Jacques Chirac, de Nicolas Sarkozy ? J’y reviendrai plus tard. Droite, gauche, et si pour gérer le pays on arrêtait les clivages politiques en utilisant simplement les bonnes idées des gens de bonne volonté ? Je rêve ? Oui mais il faut bien commencer par quelque chose.

Ne plus penser, ne plus rêver… c’est se laisser mener à l’abattoir en silence…

Share

23 réflexions au sujet de « Promesse »

  1. aucun politique ne peut changer la société..elle est aux mains des financiers.et personne ne peut les manipuler.

  2. On ne peut dire que François Mitterrand ait été à court de promesses ! « Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais » (je crois que c’était sa devises… C’est vrai que l’on ne s’est jamais autant suicidé que pendant ses septennats ! Et les crises cardiaques ?…..Bon, paix à son âme noire….Mais personnellement, j’aimerais qu’on se souvienne ! on ne peut tout occulter !
    Nos hommes politiques promettent….et nous payons. C’est le partage des tâches !
    Allez, on va s’appliquer la méthode Coué : Tout va bien, tout va bien…..

  3. Bonjour Françoise,
    Je ne suis pas une mitterrandiste convaincue, mais quand même, rien à voir avec Sarko ! Et la retraite à 60 ans, et la 5ème semaine de congés payés ? tu n’as pas été contente de les avoir ? Je préfère 10 Mitterrand à 1 Sarko !
    Tout ce qu’ont pu avoir les ouvriers, les fonctionnaires, ce n’est pas à la droite qu’ils le doivent ! Oui, il aurait pu faire bien mieux, mais quand je lis « le président des riches », je m’arrache les cheveux ! Car il est bien en tête de toutes les forfaitures, notre président actuel.
    Je ne voterai jamais à droite, même si je sais que la gauche n’est pas la panacée !
    Voilà mon opinion.
    Bisous.

  4. Depuis que l’homme est homme il n’a jamais su gouverner, c’est une utopie que de croire qu’il en est capable, et ce depuis le début des temps historiques.
    La politique ne consiste pas à choisir celui qui saura régler les problèmes, mais celui qui saura ne pas en créer !

  5. Tu as sorti mon commentaire, Françoise ? je ne le vois plus.
    Je voulais y ajouter quelque chose.

  6. Je le vois, excuse-moi, mais cela marche très mal !
    Je voulais rajouter quand même que, comme c’est la finance qui nous gouverne, de nos jours plus que jamais, ce sera difficile de faire de la politique sans mettre au pas les banques !
    Bon samedi, bises.

  7. Je constate que ta culture en évènements politiques est développée. Plus que la mienne… Nos présidents évoquent, les financiers disposent. Croire le contraire serait un leurre de plus. Certains éléments de notre civilisation ont changé : confort, médecine, éducation, notamment… L’écart entre faibles et puissants subsiste. L’homme grossièrement construit est encore au stade du développement humain (partage, amour, ce genre de choses) et il ne fait pas de différence entre pouvoir et délégation. On ne verra pas le jour dans cette vie… A la politique, je préfère aujourd’hui la poésie. C’est lâche je sais. Amitiés et très bonne journée.
    Jonas.

  8. Bonjour Clara,

    Et la retraite à 60 ans, et la 5ème semaine de congés payés ? tu n’as pas été contente de les avoir ? me dis-tu, Clara, tu sais que j’étais fonctionnaire de l’Education Nationale (prof d’économie) et bien qu’ayant voté Mitterrand en 1981, je n’ai guère apprécié la démagogie qui a prévalu après son élection.

    Ont été titularisés sans concours des masses d’enseignants remplaçants, pénalisant des enseignants issus des concours externes et internes. Ou comment encourager la médiocrité, la paresse et les passe-droits. Ce n’était qu’un début.
    Après, 80% d’une classe d’âge au bac, 80% de réussite au bac, création des bacs pro qui permettent l’accès à l’université…

    Quant à la retraite à soixante ans, compte tenu de la durée de vie actuelle, la durée de versement des retraites s’allonge alors que la durée des cotisations diminue. C’est une réforme qui n’aurait pas dû être faite comme ça, à l’arraché.
    Idem pour les 35 heures qui nécessitaient la compréhension et la volonté de partage du temps de travail.
    Il n’y a que la cinquième semaine de congés payés qui était une réelle bonne idée.

    Même quand on n’aime pas Sarkozy, il faut reconnaître que les choses ne sont pas faciles ni pour lui ni pour un autre. C’est juste une question de calcul.

    Dans les années 60, un retraité partait en retraite et mourrait dans les 2 ans qui suivaient. Maintenant nous payons des retraités de 80 ans qui sont en retraite depuis 28 ans, voire plus pour certains et avec des retraites quelquefois plus substantielles que la mienne. Durée de vie actuelle ? Hommes- femmes moyenne un peu plus de 80 ans. Age de la retraite : 60 si entrée sur le marché du travail à 20 ans, c’est 40 ans de cotisations pour 20 ans de retraite, mais le reversement est plus important que la cotisation mensuelle. D’où vient la différence ? De plus en plus de retraités, de chômeurs, de moins en moins de jeunes, d’enfants et de travailleurs, donc… quelle est la solution ?

    De 1900 à 2000, l’espérance de vie en France (moyenne hommes et femmes) est passée de 48 à 79 ans, soit une hausse de 65 % en un siècle seulement.

    Par contre les avantages pour les grosses fortunes sont à supprimer. C’est l’ordre établi qu’il faut changer : gauche, droite, tous pourris, c’est sûr. Je te rappelle que c’est Mitterrand qui a exonéré la taxation des oeuvres d’art. Il a protégé les nantis de la gauche, ils sont nombreux mais ils se gardent bien de l’avouer. Nous, nous sommes les moutons à tondre.

    Je ne défends pas Sarkozy, je constate la réalité des faits.

    Pas de gauche ni de droite, un parti du bon sens et de la démocratie. Voilà ce qu’il faut. Qui peut être l’Homme (avec H majuscule) providentiel ?

    J’espère avoir bien expliqué ce que je pense être la réalité.

    Bonne journée, Clara et bisous.

    Merci pour la naissance d’une discussion.

  9. A Clara et à Jonas, je dis que vous avez raison, c’est la finance qui nous gouverne et qu’il faut mettre au pas les banques.
    Rêvons et soyons poètes à certains moments ce qui n’empêche pas de regarder la vérité en face en permanence.
    Amitiés à vous deux et aux autres lecteurs aussi, bien sûr.

  10. Bonjour Françoise
    Pour Hernu ce fut une crise cardiaque alors qu’il participait à un meeting, mais autant que je me souvienne son décès tombait au bon moment. Mais nous savons aussi qu’il existe des morts naturelles qui n’en sont pas vraiment. Alors va savoir!
    Pour le reste il est vrai que beaucoup de réalités dépendent de la finance internationale, mais si nous en sommes là c’est que les politiques l’ont voulu. Alors je me dis que ce qui a été fait (et tout n’est pas forcément mauvais) peut être aussi défait détricoté, décousu si les politiques le veulent.
    Alors même si nous avons l’impression que notre parler est emporté par le vent, nous devons continuer car ceux qui ambitionnent le pouvoir (quelque soit le pays) sont obligé d’écouter un peu le vent s’ils veulent y parvenir!
    Et si au moins ils ne rajoutaient pas les problèmes au problèmes ce serait déjà un progrès.
    Je crois que c’est Jonas qui disait trouver refuge dans la poésie: je ne crois pas qu’elle soit l’oasis idéale car justement le poète écoute l’âme du monde et souvent son chant est un chant de souffrance!
    Bon samedi
    Antonio

  11. j’ ai souvent  » servi  » ces vérités, à des partisans de la gauche, mais la réponse fut invariablement : c’ est le passé !
    Pour moi, Mittérand incarne Janus, et j’ avoue qu’ il me dégoute littéralement !
    La gauche pour moi, c’ est l’ utopisme, à preuve les 70 000 fonctionnaires promis par rantanplan, que je n’ arrive pas à voir en présidentiable !
    Notre monde ne changera pas, tant que des traders surveillent les côtes pour vendre ou acheter avant les concurrents, selon les tendances !
    l’ ennui, c’ est que ça joue sur le cac 40 et nos industries !
    il ne changera pas non plus, tant que les banques privées qui elles empruntent à la Banque centrale,se feront des couilles en or, en prêtant aux états avec intérêts, du genre, moins tu peux payer, plus tu paies !
    ça finira par casser, mais quand !
    bonne journée
    bisous

  12. Désolée Françoise de répondre si tard …je ne passe presque plus sur mon blog … Ce sont des fleurs de yucca elles ne fleurissent qu’une fois par an et chez moi dans le sud Est de la France c’est en général de fin septembre qu’elles apparaissent . Si tu plantes ton yucca en pleine terre et après quelques années il fleurira. Bon week end. MO

  13. bonsoir, ravie de découvrir ton blog.
    Politique pour moi navigue avec gens fortunés, tout est fait par eux et pour eux !
    Les ponctions seront toujours faites sur la grande masse salariale.
    Mais comme certains animaux, nous reculons devant plus fort, reculons , reculons, mais contre le mur, nous attaquerons…en masse.
    belle soirée

  14. Bonsoir
    Je voudrais vous remercier de votre passage sur mon site et pour les commentaires que vous y avez laissés. Cela me fait énormément plaisir.
    Et chez vous je découvre des billets qui ne me laissent pas indifférent.
    A suivre de très près…
    Bonne soirée.
    Amitiés: papy Scham

  15. Nos aspirations d’ados, demeurent toute notre existence, et se perdent aussi nos illusions. Cette réalité reflète les années mitterrandiennes. Je me demande même si la religion, ne serait pas le modèle, de nos politiques ? Elle aussi prône des promesses, pour lesquelles les pieux en attendent la manifestation. Coluche disait : « la différence qu’il y a entre le communisme et la religion, c’est que la première a fait croire au peuple, que la paradis était sur terre ». Bon dimanche. Amicalement, Pimprenelle.

  16. Bonjour Françoise,

    merci de m’avoir averti pour les commentaires, je ne sais pas si je suis capable de retrouver la même spontanéité. Ce que je peux dire c’est que j’aurais eu tendance à réagir avec les mêmes propos que Jonas, donc inutile de se répéter dans ces cas là.

    Je n’ai aucun souvenir de suicide de Hernu, les seuls dont j’ai entendu parler sont ceux de Beregovoy et Boulin.

    Comme toi j’ai tendance à penser comme la regrettée Yolanda « paroles, paroles »

    CaroLINE

  17. Bonsoir
    Ma mère institutrice retraitée et croyante pratiquante se souvient aussi d’un suicide pour la mort de Charles Hernu quand nous avons parlé des hommes politiques.
    Cordialement

  18. <>
    => Vous avez oublié Bousquet déssoudé par un 1/2 fou ;
    => Quand à Hernu, vous avez raison, je viens de m’en appercevoir…
    => et l’incendie du Palais de Justice de Rennes 94, du Crédit Lyonnais 96 ?

  19. Ping : Avoir ce qu’on mérite | FrancoiseGomarin.fr

  20. Ping : C’est dimanche (119) | FrancoiseGomarin.fr

  21. Ping : Proverbe créole | FrancoiseGomarin.fr

  22. Ping : Encore des dents | FrancoiseGomarin.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *