Circulez !

Je n’arrive pas vraiment à quitter les ponts, ces liens entre les rives, entre les Hommes.

Et voilà où peut vous entraîner un pont Aval.

« Il m’a fallu une heure et quart pour parcourir ces quelques 15 kilomètres! »

J’aurais pu écrire  ça mais ce n’est pas moi. Qui a pu dire ça et où ?

A la Réunion, les difficultés de circulation existent et ceux qui sont venus nous rendre visite connaissent les joies de l’entrée dans le chef-lieu en particulier aux heures de pointe du matin (et longues sont les heures de pointe). Je raconterai un jour les originalités de la circulation locale.  A Paris, je ne parle pas du centre ville qui, ma foi, n’est pas si encombré que ça au vu d’autres capitales, mais du périphérique qui vous entraine, heureux Franciliens, dans des heures de félicité, de béatitude, de ravissement… autre sujet, autre jour.

Non, celui qui se plaint là, en disant  « Il m’a fallu une heure et quart pour parcourir ces quelques 15 kilomètres! » est Canadien, Québécois , ce qui n’est pas tout à fait pareil. Il est à Montréal, où ça circule mal (je confirme, j’ai testé les embouteillages, les embarras de la circulation, je me souviens avoir pris quelques photos).

Voilà le pont Jacques Cartier à Montréal, d’abord de loin ; ensuite sur le pont : trafic dense mais fluide à ce moment-là.

Et voilà ce qu’ajoute ce Québécois « Richard3″. Je le cite, en italiques. Ça a le mérite d’être très clair : « La situation actuelle est le résultat de 35 ans de gouvernements sans colonne vertébrale, qui préfèrent “pelleter par en avant” que de régler les problèmes.  Si vous ne savez pas ce que veut dire l’expression “pelleter par en avant”, imaginez que vous devez pelleter votre trottoir, plutôt long, et que vous pelletez la neige devant vous.  Vous voyez mieux, maintenant?  Nos gouvernements préfèrent “gérer” les problèmes, que les régler. Résultat : nous sommes perpétuellement dans la merde !« 

Est-ce une situation inconnue pour vous ? Au contraire, cela vous rappelle-t-il quelque chose ? Nous sommes donc tous, à travers le monde, victimes de l’incurie de nos dirigeants  et/ou de nos politiques. Incurie, irresponsabilité, malhonnêteté… Nous avons le choix des qualificatifs.

Allons-nous longtemps encore accepter ? Comment s’en sortir ?

7 réflexions au sujet de « Circulez ! »

  1. La circulation en ville n’est pas évidente , surtout si on utilise la voiture
    Comme tu les dis bien , même à la Réunion , le problème existe
    Que faire , en pensant que chacun veut sa voiture
    Douce journée ,Françoise
    Bisous
    timilo

  2. Montreal de bons souvenirs, nous ne nous sommes pas trop attardés en ville, là bas les grands espaces, on y roule sans problèmes ! dans la merde, comme tu le dis si bien, nous y sommes ! on a un peu trop tendance à pelleter par l’avant, chez nous aussi ! on ne gouverne pas, on prépare les futures élections, combien de temps celà va t il durer ??? bon weekend chere Françoise, bisous

  3. Cela dit, tu peux aussi « pelleter par en arrière », ce n’est pas tellement plus malin ! 😀
    Je ne sais pas répondre à la question… Incitation ? répression ? éducation ?
    Rien ne semble y faire : chacun y va de son coup de pelle, par devant ou par derrière !

  4. A l’entrée de PARIS, il faut avoir emprunté le Pont de CHARENTON, au confluent de la Seine et de la Marne…Le dimanche soir vers 19 heures…une horreur ! Impossible d’avancer ou de reculer ! et il y en a pour…un certain temps ! Après avoir pris un bon bol d’air en grande banlieue, vous prenez un bon bol d’air particulièrement vicié !
    Souvenirs…..

  5. Bonjour Françoise
    il y a quelques années moi aussi j’ai pu constater et éprouver les difficultés de ce pont.
    L’incurie de nos dirigeant est maintenant telle qu’il n’arrivent même plus à gérer les problèmes (voir ce qui se passe en Europe actuellement et les atermoiments dictés par des échéances éléctorales)
    Comme il sont de plus en plus tous pareil peut-être faudra-t-il faire un jour la grève du vote. Ainsi aucun d’eux ne sera élu.
    Bonne journée

  6. lorsqu’ en plus on voit qu’ en Belgique, un an sans gouvernement fait plutôt faire des économies, on se dit qu’ il faudrait étendre les autonomies !
    Plus facile de s’ en prendre à un maire qu’ à un président !
    bonne journée
    bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *