Gay Pride à Paris, dimanche 26 juin 2011

A Paris, il y a tant à voir, à faire, à vivre surtout quand on n’y travaille pas.

En 2011, les Indignés sont partout, plus ou moins actifs, plus ou moins enracinés dans un lieu. A Paris, ils ont manifesté un peu place de la Bastille en mai ; à Madrid, à Athènes, ce fut plus long et plus rude. La crise n’en est pas au même stade.

A Paris, la Gay Pride les attendait, les Indignés. Alors ils sont venus. Leur sujet d’indignation, ce jour-là, n’était pas tout à fait le même qu’à Athènes ou Madrid, mais la révolte est présente  sous une même enseigne « Indignez-vous ».

Pour moi, la Gay Pride était presque une découverte. J’en avais entendu parler, j’avais vu quelques images à la télévision, et il y a deux ans, j’avais aperçu le défilé se désagréger place de la Bastille. Mais cette année, j’y étais pour de vrai, pour voir, comprendre et témoigner de ce que j’avais vu.

Alors tout d’abord, j’ai retenu que c’était une occasion de manifester calmement. Certes, il y a du bruit, de la musique, des slogans et quelques cris mais l’ensemble est plutôt bon enfant, amusant.

Le mot Fierté (PRIDE en anglais) revient souvent. Vous voyez, en dessous, les drapeaux jaunes d’Amnesty International.

Plus tard, un petit camion chargé de potences et de mannequins de papier, préparé (je ne peux écrire décoré) par l’association  » Ensemble contre la peine de mort » dénonçait le fait que près de quatre-vingts états dans le monde continuent de pénaliser l’homosexualité, et neuf d’entre eux, situés en Afrique et Asie, la punissent encore de la peine de mort. Je ne veux pas être un oiseau de mauvais augure mais ça risque de ne pas s’arranger dans quelques pays, au contraire. Quand j’entends que la charia est encore plus observée qu’avant en Indonésie à cause du tsunami, je suis inquiète. L’Indonésie est un Etat laïque et démocratique. Pourtant, dans la province semi-autonome d’Aceh, au nord de Sumatra, l’islam a sa police et depuis le tsunami de décembre 2004, des centaines d’agents de l’ordre islamique ont été déployés dans la province, traquant les « comportements non musulmans ». Simples blâmes ou flagellations publiques punissent ceux qui enfreignent les règles du Coran.2012 : la grande année. Celle de tous les dangers ? En mai, les présidentielles en France ; en novembre, celles des Etats-Unis et en décembre, le 21 : la fin du monde ! Forcément, ce sera la fin du monde pour quelques humains, comme tous les jours, mais la fin de l’Humanité ? Wait and see !

Certains ont très peur d’où la naissance de nouvelles sectes : les illuminés (sans la majuscule) ont encore quelques beaux jours devant eux. Le cinéma a profité de l’aubaine pour réaliser un film catastrophe. Et vous, que pensez-vous ?

A la Gay Pride, un camion affichait « MEME PAS PEUR », ça me rappelait l’épisode du Chikungunya à la Réunion quand nous portions des t-shirts proclamant notre courage « Même pas peur », c’était normal si on se protégeait correctement. Les jeunots de la Gay Pride n’auraient-ils peur de rien ?

Une chose est sûre, ils n’ont pas peur de créer des slogans et des t-shirts. Lisez bien le dos.

Lisez l’autre dos et les affichettes « Ce qui me fait peur, c’est qu’on puisse jouer avec nos peurs. »

Ils ont peur. Mais de quoi ?  De qui ? Et vous ?

Vous les comprenez ?

Voilà ce qu’ils disent « Nous sommes des agitateurs de citoyenneté, nous voulons développer une culture de la participation chez les jeunes pour faire en sorte qu’il y ait un maximum de citoyens acteurs de la vie démocratique. Pour nous, la citoyenneté ne saurait se résumer au seul droit de vote ; elle passe également par l’engagement associatif, syndical, partisan et les dispositifs de démocratie locale. » C’est bien, non ? Ceci prouve qu’un jeune, ça réfléchit aussi.

Et ça continue avec les slogans pour 2012… J’ai même entendu : « en 2011 je marche, en 2012 je vote et en 2013, je crève« . Tu crèves de faim ? Du SIDA ? Ou des suites du 21 décembre 2012 ? Pas gai, celui-là.

Et ça continue encore et encore, c’est que le début…

Tant mieux si elles pensent ce qu’elles annoncent les deux dames sur les panonceaux vert et jaune. Je les admire. A leur place, je ne sais pas. Je crois que je tolérerai plus que je n’accepterai la situation. Je ne suis pas à leur place, alors. Mystère…La FSU était là. L’affichette n’est pas très sympa pour au moins un enseignant de lettres. Un enseignant borné, ça existerait ? Homo, oui. Ils étaient là pour se manifester. Borné, ignorant ? sans doute puisque l’ un d’eux a été dénoncé. Finalement, en y réfléchissant, c’est un élève qui porte le chapeau ; dénoncé par un élève « Mon prof ne le sait même pas ».

Mouais…

Demain, suite de la Gay Pride avec des photos des plus beaux ou des plus surprenants. Comme ces deux-là.

Share

9 réflexions au sujet de « Gay Pride à Paris, dimanche 26 juin 2011 »

  1. bonjour Françoise,
    Tu nous en donnes des infos par rapport à cette manif !
    Il y a des slogans auxquels j’adhère, d’autres pas. Je pense par exemple qu’en effet on nous fait peur sans cesse.
    Mais être fiers d’avoir des enfants homos, non, accepter, oui, bien obligés ! je préfère que cela arrive chez les autres, tu vois. Par contre, je suis pour le respect de toute personne.
    J’avais beaucoup aimé une réflexion de Ruquier qui avait dit qu’il n’avait rien à revendiquer, qu’il était homo mais qu’il ne voulait en aucun prix le mettre en avant. Il ne ne l’avait peut-être pas dit comme cela mais c’est ce qu’il voulait faire passer. Je crois qu’il n’aime pas cette manifestation.
    On vit dans une drôle de société dans laquelle je ne me retrouve pas toujours.
    Gros bisous, Françoise.

  2. Et moi non plus, je ne me retrouve pas dans cette société…
    Accepter ne veut pas dire approuver…Mais les parents aiment leurs enfants avec toutes leurs qualités et leurs défauts….Il est difficile de prendre parti. Ce que je n’aime pas, c’est la provocation…On peut être homosexuel et vivre très normalement et pudiquement….
    Bon, je sens que je suis trop vieille pour parler de ce problème !

  3. Dans le fond , ce n’est qu’un joli défilé festif , où tout en chacun exprime ses désidératas
    La société évolue , peut-être que nous avons du mal à adhérer à certaines causes , aujourd’hui c’est comme ça , demain cela sera différent ,un balancier en somme
    Douce journée ,Françoise
    Bisous
    timilo

  4. les camions du don du sang refusent celui des homos !
    ce qui me confirme bien que leurs pratiques sexuelles sont bien à l’ origine de la maladie qui les a frappé !
    Et quand on demande que le monde accepte leur différence,, pourquoi pas, sauf lorsqu’ ils veulent faire de leur différence la généralité des hétéros .
    ils auraient beaucoup à gagner, à rester dans une discrétion décente !
    et je me méfie des listes, homos, bis, hermaphrodites, et pourquoi pas pédophiles ?
    eux aussi sont nés comme ça !
    il me semble que le pacs, leur permet de ne pas être lésé lors de l’ héritage , mais ne leur donne pas le droit d’ imposer leur différence à des enfants !
    c’ est ma façon de voir !
    bonne journée
    bises

  5. Coucou. J’ai une devise « la liberté de l’un s’arrête où commence celle de l’autre ». Elle m’a souvent rendue service. Je suis très respectueuse d’autrui ouverte à toutes les différences sauf les prédateurs d’enfants, je hais le racisme mais je n’aime pas qu’on essaie de m’imposer cette différence que je respecte ou qu’on me provoque, là on commence à marcher sur mes plates-bandes…. La frontière est infime… Je te souhaite une bonne fin de semaine et t’embrasse

  6. Bonjour Françoise, vaste sujet. j’ai fréquenté ce milieu, très sympa, à Lausanne et je suis toujours en rapport avec un couple qui a quitté Lausanne et qui vit à présent en Espagne, Ils m’ont logé à mon retour d’Egypte avec mon ainé de 11 ans et enceinte. Ils sont contre la gay pride. Chacun fait ce qu’il veut de son corps du moment qu’il ne nuit pas à autrui.
    Trublion, quand il parle de pédophile oublie qu’il y a des hommes hétéros qui violent des petites filles !
    je n’aime pas la gay pride, ils sont déguisés et ridicules. Qu’ils se comportent comme tout le monde. On étale pas sa sexualité, c’est privé.

    Concernant l’islam, on sait qu’ils sont extrêmes, même si certains (voir mon blog) font se prostituer de jeunes marocaines.
    Qu’on leur foute la paix et eux, qu’ils se comportent comme les hétéros (pas comme DSK), qu’ils soient discrets, tout simplement.
    Une bonne soirée.
    Bisous.

  7. Bonsoir à mon tour ! Je trouve ton blog très intéressant et cet article en particulier. En effet, j’ai toujours voulu participer au défilé pour le voir moi-même après en avoir tant entendu parler, et la façon dont tu mêles commentaires et photos me plaît (bon en même temps tu as pu constater que je fonctionne un peu pareil sur mon blog) !
    Je ne vois pas bien pourquoi approuver l’homosexualité de ses enfants choque tant tes commentateurs mais j’avoue ne pas m’être trop penchée sur la question… peu importe en fait, ils font bien ce qu’ils veulent tant qu’ils ne font pas de mal !
    Je file feuilleter le reste, très prometteur !

  8. cc je suis p etre rétrograd emais je n’aime pas trop ces manifestations pas que je sois contre mais c’est trop de débordement voyant
    bon…

    pour les écheleurs ce sont des gros haricots verts plats que tu peux remplacer par des haricots verts
    un gros bisou!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *