Le poids des mots, le choc des photos

Le poids des mots, le choc des photos ». C’était la devise de Paris-Match. Je n’ai jamais été abonnée à ce magazine mais je l’ai toujours regardé plus que lu, avec intérêt, chez le dentiste, le médecin ou la coiffeuse. Les photos étaient souvent choc.

En janvier 2008, l’hebdomadaire a adopté une nouvelle formule : « La vie est une histoire vraie ». Je ne sais pas ce que vous en pensez mais je l’ai oubliée tout de suite cette nouvelle devise. Je la trouve « mollassonne ». Je sais que la vie c’est une histoire vraie, je suis dedans. Vous aussi. Je sais que ce n’est pas forcément drôle, que la réalité dépasse quelquefois  la fiction. Par contre, le poids des mots, le choc des photos, ça me parlait davantage.

Le poids des mots… Les lire semble de plus en plus difficile. La lecture est un exercice lourd, pesant pour beaucoup de nos contemporains, fatigués au bout de… ? Vingt lignes. Dix ? Et les écrire ? Point à revoir en détails, mais je pense que ça allège, et plus encore si on a bien pesé ses mots avant de les lâcher. Du délestage en quelque sorte.

Quant au choc des photos, il me semble moins violent que par le passé,  tout le monde s’y est habitué à force de déjeuner ou de dîner devant des reportages télévisés plus ou moins horribles. Et pourtant…

N’avez-vous pas en mémoire suivant votre âge des images qui vous ont marqué ? Voilà les quatre clichés incrustés dans ma tête.  Vous souvenez-vous de la petite fille brûlée au napalm au Vietnam (année 1972) ?Photo de Nick Ut, 1972 ; prix Pulitzer 1973 – Si vous voulez en savoir plus, allez voir ce site.

J’ai trois autres photos émouvantes en mémoire, les deux premières, malgré la douleur qu’elles expriment, sont très proches des oeuvres d’art.

– en 1990, la Pieta du Kosovo Photo de Georges Mérillon, 29 janvier 1990

-en 1997, la madone de Benthala en Algérie

Photo de Hocine Zaourar, prix WordPress 1997

– en 2001, le World Trade Center le 11 septembre.

Pour cet événement, ce sont des centaines de photos et quoi de mieux que ce montage vidéo pour ne pas oublier cet événement tragique les tours du 11 septembre

Les images marquent et les mots pèsent.

Maudits soient les mots ? NON !!! Je les aime trop. Il y en a tant. On a le choix. On les ignore. Faisons les vivre, utilisons-les.

Maudits soient les mots dits ? Maudits les mots non dits ? Maudits les maux dits ou non dits !

NB —- Cliquez sur les photos pour les agrandir et sur les liens (en général en couleur) pour plus de détails.

4 réflexions au sujet de « Le poids des mots, le choc des photos »

  1. Ping : Héros des temps nouveaux | FrancoiseGomarin.fr

  2. Vous avez raison, « La vie est une histoire vraie », c’est mollasson. Je préfère,, dnas un autre genre « Nous ne sommes pas au monde, la vraie vie est ailleurs ». (Rimbaud).
    Cordialement d’Oslo.

  3. Ping : Jérémiade(s) | FrancoiseGomarin.fr

  4. Ping : Anniversaire | FrancoiseGomarin.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *