Jérémiade(s)

Il y a peu, je répondais à Magitte, « «rire de tout de peur d’être obligée d’en pleurer» a sur moi un effet limité mais je n’ai pas trouvé autre chose pour ne pas sombrer dans les jérémiades perpétuelles ». Et voilà que le mot jérémiade me titillait. Ah les mots ! Les maux causés par les mots : de la fessée reçue pour mauvaises notes en orthographe aux fâcheries plus ou moins longues ou violentes en famille ou entre pays pour une incompréhension… Voilà le poids des mots !

Ce mot «jérémiade» m’a fait réfléchir et m’a retenu un moment ; ci-dessous le résultat :

– Jérémiade est un mot familier, généralement utilisé au pluriel : « des jérémiades » ; il signifie plainte, lamentation, récrimination sans fin qui importune.

Il est utilisé dans des expressions : ennuyer quelqu’un de/avec ses jérémiades ; cesser ses jérémiades.

Même si le mot est familier, on le retrouve dans la littérature :
«Le père Jacques n’eut pas plutôt prononcé cette phrase de pitié et de protestation que les pleurs et les jérémiades des deux concierges recommencèrent. Je n’ai jamais vu de prévenus aussi larmoyants. J’en étais profondément dégoûté. Même en admettant leur innocence, je ne comprenais pas que deux êtres pussent à ce point manquer de caractère devant le malheur.» Ça, c’est dit par Rouletabille, le personnage de  Gaston Leroux, Mystère de la chambre jaune,1907. ( Un roman policier, feuilleton que ma grand-mère lisait sur le « Dauphiné Libéré »  dans les années 1960).

Nous pouvons retrouver  le mot avec un complément introduit par la préposition « sur » : «Des jérémiades sur son sort. Deux grandes heures de bavardage insipide et de grandes jérémiades sur la méchanceté des hommes.» (Stendhal, Le Rouge et Le Noir,1830).

Jérémiade est le synonyme de : lamentation, récrimination, doléances, gémissement, plainte, pleurnicherie, criaillerie…

Il en existe des dérivés que je viens de découvir : jérémiader, jérémier, verbes qui signifient « faire des jérémiades ».

Ma question du jour : d’où vient ce mot jérémiade ?

Étymologiquement, il a été créé au moyen du suffixe « -ade » à partir du nom du prophète Jérémie, auteur du « Livre des Lamentations sur les malheurs de Jérusalem » dont voici quelques extraits :

10 – «Malheur à moi, ma mère, de ce que tu m’as donné naissance ! Je suis un homme à qui l’on cherche dispute et querelle dans tout le pays ! Je n’emprunte ni ne prête rien et cependant tous me maudissent.»

15 – «Toi, tu sais tout, Éternel ! Souviens-toi de moi, interviens en ma faveur, venge-moi de mes persécuteurs ! Que je ne sois pas victime de ta grande patience envers eux ! Sache-le, c’est à cause de toi que je supporte le mépris.

18 – «Pourquoi ma souffrance est-elle continuelle ? Pourquoi ma plaie est-elle incurable, pourquoi refuse-t-elle de guérir ? Finirais-tu par devenir pour moi comme une source trompeuse, comme une eau dont il faut se méfier ?»

19 –  C’est pourquoi, voici ce qu’a dit l’Éternel : «Si tu reviens à moi, je te ferai revenir et tu te tiendras devant moi. Si tu sépares ce qui est précieux de ce qui est sans valeur, tu seras comme ma bouche. C’est à eux de revenir vers toi, ce n’est pas à toi de revenir vers eux.
20 – Je ferai de toi un mur de bronze inébranlable pour ce peuple. Ils te feront la guerre, mais ils ne l’emporteront pas sur toi, car je serai moi-même avec toi pour te sauver et te délivrer.
21 – Je te délivrerai des hommes mauvais, je te libérerai des hommes violents.»

Jérémie est-il révolté ou soumis totalement à Dieu ? Accepte-t-il la fatalité ou cherche-t-il à lutter en vain ? Croit-il vraiment en son Dieu ? A-t-il vraiment de l’espoir ? Une chose est sûre, il se plaint… Combien ne font que ça : se plaindre ? Est-ce fou de vouloir se révolter et se battre ? Il y a eu Don Quichotte : rêveur idéaliste et irraisonné, justicier auto-proclamé, Prométhée, Œdipe, Spartacus, Karl Marx… et les autres, j’en passe…

Depuis bien longtemps, la révolte me parait légitime, elle est l’expression la plus pure de la liberté et revêt toujours le visage de l’espoir.

4 réflexions au sujet de « Jérémiade(s) »

  1. il y a de toutes façons quelque chose de négatif dans ce mot, ne serait ce que pour celui qui doit les supporter.
    Il y a le divin mais aussi l’ humain, et en ce qui concerne l’ humain, il n’ y a pas de raison de s’ en laisser compter, et je trouve normal qu’ on se révolte quand trop c’ est trop !
    bonne journée Françoise
    bisous

  2. Bonjour ma douce Françoise, je n’aime pas les jérémiades lol ! En plus ce mot ne me plait pas hi hi ! Mais toi je t’adore.

    C’est avec un ciel gris mais du soleil dans le cœur que je viens
    ce matin te rendre visite, avec une bonne boisson chaude,
    pour moi se sera le café, j’espère que tu l’as préparé lol !

    Comment te sens-tu ce matin ?
    J’espère que tu es de bonne humeur et que tu vas passer un
    agréable mercredi.
    Que tu sois maman, papa, mamy, papy, tu dois avoir pas mal de choses
    à faire en cette dernière semaine du mois d’août.
    La rentrée approche ! Peut-être que toi qui me lis, tu as déjà repris
    le travail, bref ! Les vacances seront vite qu’un vieux souvenir, alors
    passons à la suite avec joie.

    Je continue à remercier tous les amis (es) pour leur gentillesse à rendre
    visite à mes amis de blog. Vous êtes des amours.
    Bientôt sera ton tour, je ne mets que deux liens par com donc c’est long
    je sais, mais patience.
    Petit rappel, je vais continuer le week end à ne répondre qu’au notifications,
    donc ceux qui ne passent pas le ces jours là, vont manquer des liens,
    j’en suis désolée, mais vous pourrez voir mes com du samedi et du dimanche
    chez vos voisins ou amis blogueurs chez qui je serai passée.

    Deux nouveaux liens amis :

    C’est une passionnée, si vous lui rendez visite, vous saurez de quoi…
    http://lapassionneeducountry.eklablog.com/

    Un fin bricoleur de CSS et codes en tous genres,
    des vidéos et des idées il en a plein la tête… Demandez-lui, il vous aide
    C’est un cœur en or !
    http://pourquoi-pas732.over-blog.com/

    Prends soin de toi.

    Lolli

  3. Ping : Chansons comiques | FrancoiseGomarin.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *