L’accent (2)

J’ai terminé mon précédent billet sur les accents écrits en espagnol, á, é, í, ó, ú qui peuvent paraître sans importance mais qui sont d’une grande utilité pour savoir où se marque l’accent tonique du mot, la syllabe que l’on accentue plus que les autres. Les règles permettant de savoir où se trouve cet accent peuvent être difficiles à comprendre pour les personnes dont l’espagnol n’est pas la langue maternelle, d’où l’intérêt de cette graphie. En français, les accents peuvent être aigu, grave, circonflexe.

  • l’accent aigu porte uniquement sur le e (é) ;
  • l’accent grave porte sur le e, le a et le u (à, è, ù) ;
  • l’accent circonflexe porte sur toutes les voyelles, sauf le y (â, ê, î, ô, û).

L’accent circonflexe (ou « chapeau chinois » comme on l’appelait dans mon enfance) se place sur les voyelles â, ê, î, ô, û à l’exception du « y ». Il est apparu en 1560 grâce à l’imprimeur tourangeau Plantin qui systématisa l’usage de ce signe pour remplacer le s (comme dans tête pour teste) et depuis il crée beaucoup de problèmes aux étudiants de français mais aussi aux Français mêmes. Quelques astuces à retenir pour son utilisation :

  • Règle 1 : on utilise un accent circonflexe sur les « o » des mots possessifs. Exemples : le nôtre, le vôtre, les nôtres, les vôtres.
  • Règle 2 : on le retrouve sur certains adjectifs et noms. Exemples d’adjectifs : mûr, mûre, sûr, sûre. Exemples de noms :  jeûne, aumône, boîte, chaîne, château, croûte, grâce, icône, traîner, traître, trêve, voûte…
  • Règle 3 : on utilise un accent circonflexe pour certains mots qui ont perdu une lettre avec le temps et en général un « s » Exemples : fenêtre et fenestre, hôpital et hospital, goût et goust, tête et teste.
  • Règle 4 : dans la conjugaison, on met toujours un accent circonflexe aux deux premières personnes du pluriel du passé simple et à la troisième personne du singulier de l’imparfait du subjonctif. Exemples : nous fûmes – nous chantâmes – vous fîtes – qu’il fût – qu’il chantât – qu’il vît
  • Règle 5 : On met un accent circonflexe sur le « i » de 3 mots en -ître : Bélître (mendiant), épître, huître
  • Règle 6 : On met un accent circonflexe sur le « i » des verbe en -aître et en -oître ainsi que le verbe « plaire » lorsque cet -i est suivi d’un -t  : Exemples : Il connaît, il paraîtra, il croît
  • Règle 7 : Enfin on l’utilise sur le « a » de -âtre marquant une dépréciation : Exemples : Bellâtre, douceâtre, grisâtre, marâtre ou parâtre.
  • Règle 8 : les rectifications de l’orthographe de 1990 préconisent la suppression de l’accent circonflexe sur le u et le i. Exemples : la chaine – la voute – paraitre – il parait

La Commission de l’Académie française a décidé de simplifier l’utilisation de ce signe et a apporté quelques rectifications, dont la possibilité de supprimer l’accent circonflexe sur le i et sur le u, car non nécessaire du point de vue de la prononciation, contrairement aux lettres ae et o, exception faite pour les cas où il marque une terminaison dans la conjugaison d’un verbe ou une distinction de sens avec le même mot écrit sans accent (par exemple, sûr et surmûr et mur et du).

Puisque, comme on l’a vu, il n’y a pas de règles fixes pour déterminer la présence de l’accent circonflexe dans un mot et que tout le monde ne connaît pas le latin ou l’étymologie française, il faut faire appel à sa mémoire et trouver des astuces mnémotechniques. Par exemple, quand vous apprenez un nouveau mot, imaginez-le, si possible, avec un chapeau sur la tête qui représente le circonflexe. Cela peut paraître étrange au début mais pour cela même, l’image pourrait vous venir à l’esprit quand vous écrivez et vous rappeler la présence de l’accent.

Une méthode plus “académique” pour savoir si un mot prend ou non l’accent circonflexe est celui de penser à d’autres mots de la même famille et voir s’il y en a quelques-uns qui ont maintenu le s, par exemple, forêt et forestier ou fête et festival, mais cette astuce ne marche pas toujours, d’autant plus que, comme on l’a dit plus haut, certains mots le prennent mais ils ne sont pas constants dans la même famille. Parmi ces derniers, on trouve :

  • arôme et aromatiser
  • bête et bétail
  • mêler et mélange
  • extrême et extrémité

“C’est vrai que l’accent circonflexe ce n’est pas grand-chose“, mais “est-ce qu’on supprime les dates de l’Histoire de France, sous prétexte que ce n’est pas facile à retenir ? Non. Il est plus simple plutôt que de soigner le malade de casser le thermomètre et là en l’occurrence on casse le thermomètre plutôt que de soigner les difficultés en orthographe que connaissent les élèves d’aujourd’hui“, déplorait un enseignant.

Pour expliquer voire pour rassurer, l’accent circonflexe ne disparaît pas et les deux orthographes peuvent continuer à être utilisées. Je relève que l’accent est indispensable quelquefois : JEUNE ou JEÛNE.

Se faire un jeune ou faire un jeûne, ce n’est pas du tout pareil, l’un est répréhensible l’autre non, encore que se faire des jeunes ne semble plus vraiment condamnables en pensant à Brigitte qui a détourné jadis un mineur.

On nous rabat les oreilles  du fait que les violences à caractère sexuel (appelés plus couramment “abus sexuels”) sont sévèrement punis et plus encore lorsqu’elles sont commises sur un mineur mais combien de personnes en vue ont nié ou nient encore cette règle, de Claude François à Epstein en passant par Gabriel Matzneff, Roman Polanski, David Hamilton ou Daniel Cohn Bendit,

Je n’oublierai jamais le traitement infligé à Gabrielle Russier.

En ce qui concerne l’actualité, Olivier Duhamel,  est accusé d’inceste et donc d’abus sexuels sur mineur mais instruire contre lui, c’est instruire un procès que la loi a rendu impossible pour cause de prescription.

Share

1 réflexion sur « L’accent (2) »

  1. C’ est bien que tu rappelles quelques règles à propos de l’accent circonflexe, en ce qui me concerne, c’ est la mémoire qui joue le plus souvent, et quand j’ai un doute je vérifie !
    parfois, je regrette qu’on ne puisse corriger postériori, après m’être relu !
    https://www.lefigaro.fr/actualite-france/c-etait-une-connerie-jack-lang-regrette-avoir-signe-une-tribune-defendant-la-pedophilie-20210118
    Passe une bonne journée Françoise
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *