Paëlla à ma façon

Gérald Darmanin s’est dit “choqué” par les rayons de “cuisine communautaire” dans les supermarchés : je me gausse. Ce n’est pas nouveau. Ces rayons existent depuis longtemps sans que personne ne soit choqué. Ce qui est nouveau sans doute c’est qu’il mette les pieds dans un supermarché. Il faut qu’il aille dans un hypermarché, c’est pareil mais en plus c’est plus grand.

Tout ça pour dire que la France a sa culture, qu’elle a voulu la partager, qu’elle a eu l’esprit assez ouvert pour accepter d’accueillir tous ceux qui ont voulu s’intégrer qu’ils ne mangent ni porc, ni bœuf, qu’ils mangent très épicé ou non, qu’ils aiment les pâtes ou le riz. Ce que la France et les Français ne veulent pas c’est qu’on les oblige à respecter des traditions qui ne sont pas les leurs. Ils tolèrent que les autres soient libres mais ils refusent de se laisser dicter leur conduite.et de perdre leur propre liberté chez eux.

Comme je suis petite-fille d’immigrés espagnols, marié à un fils d’immigrés chinois que j’ai de la famille et des amis originaires originaires de Bretagne, de Savoie, du Vietnam, du Pérou et d’ailleurs, je partage une de mes recettes aujourd’hui. Comme c’est “world food” à la maison, je peux proposer aussi le riz cantonnais (merci la belle-famille), les “nems” (merci Nathalie, un quart-vietnamienne), le cabri massalé (merci Freda), la tchoutchouka, le goulash, etc.

Pour l’heure, je vous donne  ma recette personnelle, c’est un « mix »de ce que j’ai vu faire par ma famille et ce que j’ai envie de faire, avec ce que j’ai sous la main. À la Réunion, je n’avais que rarement des moules fraîches, donc je  prenais des produits  surgelés.  Ne hurlez pas, c’est ça ou pas du tout de paëlla-maison !

Préparation : 45 mn (selon votre dextérité et les produits dont vous disposez).
Cuisson : 1 heure minimum mais il faut surveiller.

Ingrédients  pour une dizaine de personnes.

Je ne fais pas de paëlla pour moins de 8 personnes. Ma poêle est grande (diamètre environ 50 cms).

Viandes :

– poulet : des hauts de hanche et/ou des cuisses : 1 par personne

– lapin (cuisses et râble) : un morceau par personne

– 1 chorizo fort coupé en fines rondelles (je sais que certains vont crier à l’hérésie, mais je fais comme je veux, na !)


Fruits de mer  et poissons :
– moules

– langoustines non décortiquées

–  calmars (petits car plus tendres) nettoyés et coupés en morceaux

– un gros encornet coupé en rondelles

– des morceaux de poisson (gros morceaux de filet ou dés de thon ou autre poisson qui “tient” à la cuisson)

Légumes

– haricots verts coupés en tronçons de 4 cms, petits pois, poivrons verts et rouges en lamelles

– 3 citrons coupés en quartiers

– 1 boîte de tomates pelées en dés

– 2 ou 3 gousses d’ ail (et du persil si vous voulez)
– Riz : non collant (grains longs) (mesure :  le pifomètre ; un fond de poêle)
– Epices – poivre, safran ou curcuma à la Réunion

Préparation et cuisson  :

Faites dorer dans de l’huile d’olive toutes les viandes et les poissons assaisonnés (sel, poivre, herbes de Provence) séparément. Faites cuire à moitié. Faites dorer les tranches de chorizo. Réservez ensemble dans un grand saladier.

Faites la même chose avec les légumes pour qu’ils soient à peine cuits.

Nettoyez les moules et cuisez les brièvement pour qu’elles rendent un peu d’eau. Ou faites les décongeler… Mettez de côté.

Faites sauter et flambez les langoustines. Réservez à part.

Hâchez finement l’ail et le persil.

Dans la poêle, mettez une bonne dose d’huile d’olive pour que le fond de la poêle soit recouvert, faites chauffer et jetez le riz dans l’huile chaude, remuez. Quand le riz est un peu doré, ajoutez l’ail et le persil d’abord, puis la  tomate et le safran. Ajoutez de l’eau et le jus des viandes cuites, l’eau des moules. Salez un peu, poivrez. Portez à ébullition, rajoutez de l’eau pour que la cuisson du riz se fasse correctement et laissez à feu vif quelques minutes (5 mns).

Baissez la chaleur et après 10 mns, mettez tous les ingrédients déjà dorés dans la poêle, remuez un peu, rajouter les fruits de mer et laisser mijoter 1/2 heure. Posez ensuite, joliment, sur la paëlla les moules, les langoustines, les quartiers de citron. Laissez chauffer encore quelques minutes.

Si vous avez la chance d’avoir un grand barbecue qui peut faire office de four, laisser la cuisson se terminer au barbecue et fermer pour le maintien au chaud et/ou la fin de cuisson.

Voilà, comment je me débrouille avec ma paëlla mais c’est l’expérience qui la rend meilleure. Peut-être que dès la première fois, grâce à mes bons conseils, vous réussirez bien, je l’espère.

Mais c’est connu « Cent fois sur le métier, remettez votre ouvrage ! » L’expérience…

Allez, courage et surtout « bon appétit ».

Promis, la prochaine que j’en fais une, je mets la photo.

Share

2 réflexions sur « Paëlla à ma façon »

  1. bonjour chere Françoise, tu as raison, Darmanin n’a pas du beaucoup frequenter les supermarchés !! ceux que je frequente n’ont pas ce genre de rayon, peut etre aussi parce que nous avons une excellente boucherie maghrebine, où la viande est excellente, tres frequentée, y compris par les non musulmans, et j’ai souvent dégusté de la viande halal, ne nous voilons pas la face, les betes sont tres souvent toutes tuees de la meme façon dans les abattoirs, et nous mangeons souvent tous de la viande halal sans le savoir ! nous mangeons le couscous aussi devenu populaire chez beaucoup ! alors pourquoi pas de la Paella, surtout faite selon ta recette ! merci , je ne te promets pas de la faire, mais je vais le suggérer à ma fille , qui est la grande cuisinière de la famille, merci bonne journée (confinée!!) amities , je t’embrasse affectueusement… tvb ici !

  2. Je n’aime pas l’ exception accordée pour le casher et le halal, d’autant qu’on sait que les animaux non étourdis avant égorgement, régurgitent souvent !
    Or, cette viande est bien plus abondante que ce que peuvent consommer juifs et musulmans et donc tous nous en consommons sans le savoir.
    Ni les juifs ni les musulmans ne consomment du porc sans le savoir !
    Je vais faire lire ta recette par mon épouse, et je sais déjà qu’elle va m’envoyer sur les roses !
    Passe une bonne journée Françoise
    bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *