Deux

Il y a déjà un petit moment, j’ai rédigé un billet intitulé « Un » qui succédait à « zéro« , aujourd’hui la suite : « Deux ». Des expressions connues…

À deux vitesses : inégalitaire ; l’expression « système à deux vitesses » désigne la concurrence néfaste d’un service privé parallèle à un service public et donc l’érosion de la qualité et de l’efficacité du service public. Une justice qui fonctionne à deux vitesses utilise aussi « deux  poids, deux mesures« , elle juge différemment une même faute, selon les personnes, les circonstances, les intérêts. Nous connaissons bien cela en ce moment. Un petit rappel de La Fontaine : « Selon que vous serez puissant ou misérable / Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir .« 

À nous deux ! : formule de menace ou de défi à l’adresse d’un adversaire. «À nous deux maintenant !» est la phrase prononcée par Rastignac à la fin du Père Goriot depuis les hauteurs du Père-Lachaise lorsqu’il décide de partir à la conquête de Paris.

Avoir deux cordes à son arc (il est même conseillé d’en avoir davantage : plusieurs cordes à son arc), c’est avoir différentes solutions pour atteindre un but ou pour régler un problème ; c’est aussi être capable de faire plusieurs choses.

Avoir le cul entre deux chaises : être tiraillé entre deux situations, ne pas savoir quoi choisir. Hésiter.

Avoir les deux pieds sur terre : être réaliste, manifester un grand sens des réalités.

Brûler la chandelle par les deux bouts : dépenser sans retenue. Gaspiller sa vie aussi.

Brûlez un cierge à Dieu et deux au diable : conseil « pas très catholique pour voir ses prières exaucées.

Ce que deux veulent n’échoue pas (Ovide) : une autre façon de voir « l’union fait la force ».

C’est clair comme deux et deux font quatre : simple, limpide, évident, assurément, exprime la certitude.

Comme pas deux :  mieux qu’un ou une autre ; très bien. Unique ; on ne saurait en trouver un deuxième comme celui-ci.

Couper la poire en deux : fait de partager, de répartir équitablement quelque chose. On l’utilise également pour parler d’un (bon) compromis.

Courir deux lièvres à la fois (deux ou plus) : mener de front plusieurs activités ; poursuivre plusieurs objectifs, avoir plusieurs partenaires amoureux (au risque de tout faire imparfaitement).

Danser sur un pas de deux : relation de connivence entre deux personnes en référence aux ballets et à une danse à deux.

De deux choses, l’une : deux possibilités comme les seules solutions possibles ;.oit, soit;

De deux douleurs simultanées, la plus forte obscurcit l’autre (Hippocrate).

Deux avis valent mieux qu’un.

Deux précautions valent mieux qu’une.

Deux choses instruisent l’homme de toute sa nature : l’instinct et l’expérience. Citation extraite des « Pensées » de Blaise PASCAL.

Deux dames l’une à côté de l’autre font une froide température. Shakespeare

Deux fois plus agréable est le cadeau offert sans être demandé.

Dormir sur ses deux oreilles : dormir paisiblement. Du sommeil du juste. L’inverse de ne dormir que d’un oeil.

Deux sont une armée contre un.

En moins de deux : très rapidement. Sans délai.

Entre deux maux, il faut choisir le moindre.

Entre les deux, je ne sais lequel choisir.

Etre à deux doigts de la mort.

Etre comme deux ronds de flan : être stupéfait, ébahi.

Etre pris entre deux feux : être confronté à deux menaces distinctes ; être attaqué de deux côtés ou avoir deux choses importantes à faire en même temps.

Être entre deux selles, le cul par terre : lorsque de deux choses auxquelles on prétendait, on n’en a obtenu aucune.

Faire d’une fille deux gendres :  promettre une chose à deux personnes. (Promesse impossible à tenir en général.)

Faire d’une pierre deux coups : obtenir deux ou plusieurs résultats, atteindre deux ou plusieurs objectifs avec une seule action ou un seul moyen.

Toute chose a deux anses (l’une par où on peut la porter, l’autre  par où on ne le peut pas), Épictète.

Trébucher deux fois sur la même pierre est honteux : il faut tirer des leçons de l’expérience.

Un aujourd’hui vaut deux demains (Benjamin Franklin) : il faut plus compter sur une bonne chance qui s’offre aujourd’hui que sur toutes celles que peut présenter l’avenir

Un bon bâilleur en fait bâiller deux (on dit même sept) : c’est le résultat de l’empathie, non ? À moins que ce ne soit un signal alertant qu’il est temps de dormir ou de manger et donc de terminer avec les activités du groupe.

Un deux-roues : pas de problème, vous connaissez, vélo, moto, etc.

Un tien vaut mieux que deux tu l’auras : une autre manière de dire « Mieux vaut tenir que courir » ou encore « Il vaut mieux avoir l’oeuf aujourd’hui que la poule demain ». (Ça c’est moins sûr.)

Une haie entre deux amis garde l’amitié verte : en clair, c’est « chacun chez soi » ; si chacun connait les limites d’une relation amicale, l’amitié entre deux personnes peut durer très longtemps. Respect et indépendance.

Y regarder à deux fois : y  réfléchir longuement, hésiter à faire quelque chose ; bien évaluer le coût d’un acte, être prudent ; bien regarder.

Une fois, ce n’est pas souvent ; deux fois, ce n’est pas toujours. Voilà qui me rappelle une personne qui m’avait dit « c’est une habitude » pour un événement qui n’avait eu lieu que deux fois. Tout est question de norme, de référence.
Share

3 réflexions sur « Deux »

  1. Et à deux, tout va toujours mieux ! 😉
    Ca, c’est de moi … car, quelques fois, rien qu’une présence peut suffire …
    Je plains les personnes obligées de vivre seules ou qui se retrouvent seules, c’est encore pire !
    Je n’ose même pas imaginer si je perdais mon binôme … 🙁

     » Bonne fin de semaine, en espérant passer à côté des orages,
    quoiqu’un peu de pluie ferait du bien.
    Mais ça fait peur quand on voit l’ampleur qu’ils ont, cette année !
    Gros bisoux ♥ « 

  2. Comme on voit les expressions avec ce chiffre ne manquent pas !
    De nos jours il y a : un verre ça va, deux, bonjour les dégâts !
    Et y aura t’il un autre article suite au jamais deux sans trois !
    Passe une bonne journée Françoise
    Bisous

  3. super ta recherche, compliments chere Françoise, à deux c’est toujours mieux ? ça n’est pas certain à 100% !! mais c’est mieux que seul, j’ai eu la chance d’avoir dans ma vie deux femmes formidables, mon epouse 41 ans et Jeanine 21 ans , elles sont parties hélas, seul ça n’est pas vraiment le top, mais en parlant un peu au chat et beaucoup à ma chienne, c’est supportable ! à ceux qui ont la chance de n’étre pas seuls , profitez en, ne vous disputez pas, vivez pleinement à deux ! ne gachez pas le peu d’années qu’on nous offre sur cette terre ! amiiés et grosses bises chere amie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *