Les temps changent

Les temps changent, l’enseignement aussi. Tout ne va pas mieux. Bien au contraire. On peut avoir peur de l’avenir. À force  de vouloir réformer l’enseignement, on assiste à un appauvrissement de l’instruction. Le niveau a baissé dans toutes les matières : de la lecture au calcul en passant par la grammaire et l’orthographe. Que dire des connaissances en littérature, histoire ou géographie ? Plus le peuple sera ignorant plus il sera facile de le mener à la baguette alors ceci explique peut-être cela.

Les temps changent et je repense à ma petite école primaire (devenue école élémentaire depuis), à ses institutrices, les maîtresses dont je n’ai pas oublié le nom malgré le temps passé :

  • au C.P. Madame Froment
  • au CE1, Madame Pizaine
  • au C.E.2, Madame Galetti
  • au C.M.1, Mademoiselle Doddos
  • au C.M.2, Madame Briançon

Je me souviens même de ma maîtresse de Grande Section de Maternelle, une mademoiselle Renard (oui, comme le Goupil ; il me semble même qu’elle était rousse).

Ah, ces institutrices avec des blouses, bleues ou blanches… Et hop, voilà les instituteurs aux blouses grises, je pense à Topaze, œuvre de Marcel Pagnol mis au cinéma à trois reprises en 1933, 1936 puis 1951. Je vous propose un extrait de la version de 1936 avec Arnaudy, acteur injustement oublié, dans le rôle-titre.

Le coup des « moutonsssss » ne pourra plus fonctionner désormais, quel que soit le talent du maître, qu’il soit Arnaudy, Louis Jouvet ou Fernandel, si l’on passe à l’écriture inclusive.

Encore une innovation stupide.  Je crois qu’il est préférable d’expliquer que notre langue a une histoire, que le masculin ne l’emporte sur le féminin que dans la grammaire, que le masculin n’est pas supérieur dans les domaines sociaux (encore faudrait-il changer les modèles familiaux et ceux des entreprises et administrations !), que le genre neutre n’existe pas en français comme dans d’autres langues, qu’on dit un logement qui peut être une maison ou un appartement, qu’une pierre est de genre féminin mais qu’un caillou est masculin, qu’on dit un rocher mais une montagne (qui est le plus grand ?)

Pédagogiquement, l’écriture inclusive rend la lecture particulièrement difficile pour ceux qui, à l’école primaire apprennent à lire et sont nombreux à oraliser intérieurement leur lecture silencieuse pendant quelques années. Cette écriture inclusive ne vaut que pour les lecteurs confirmés mais nullement pour les enfants qui apprennent à maîtriser la lecture.

Comment l’élève doit-il lire « agriculteur·rice·s » ? Il va devoir retenir qu’il faut dire « agriculteurs-agricultrices » et non agriculteurrice.

Principe de parité, disent certains ?

Je doute.

Et la parité dans l’Histoire ? Dans les Sciences ? Dans la vie politique ? On fait comment ? Faudra-t-il ré-écrire l’Histoire ? Faire une révolution ?

Et si c’était simplement pour abrutir nos enfants ? Les empêcher d’acquérir de solides bases d’instruction ? Relisons Condorcet ! L’inégalité d’instruction est une des principales sources de tyrannie.

Je vous conseille la lecture ci-dessous : la conclusion d’un discours de Condorcet.

Ne voyez-vous pas la corruption se glisser au milieu des lois les plus sages et en gangrener tous les ressorts ? Vous avez réservé au peuple le droit d’élire ; mais la corruption, précédée de la calomnie, lui présentera sa liste et lui dictera ses choix. Vous avez écarté des jugements la partialité et l’intérêt ; la corruption saura les livrer à la crédulité que déjà elle est sûre de séduire. Les institutions les plus justes, les vertus les plus pures ne sont, pour la corruption, que des instruments plus difficiles à manier, mais plus sûrs et plus puissants. Or, tout son pouvoir n’est-il pas fondé sur l’ignorance ? Que ferait-elle en effet, si la raison du peuple, une fois formée, pouvait le défendre contre les charlatans que l’on paye pour le tromper ; si l’erreur n’attachait plus à la voix du fourbe habile un troupeau docile de stupides prosélytes ; si les préjugés, répandant un voile perfide sur toutes les vérités, n’abandonnaient pas à l’adresse des sophistes l’empire de l’opinion ? Achèterait-on des trompeurs, s’ils ne devaient plus trouver des dupes ? Que le peuple sache distinguer la voix de la raison de celle de la corruption, et bientôt il verra tomber à ses pieds les chaînes d’or qu’elle lui avait préparées ; autrement lui-même y présentera ses mains égarées, et offrira, d’une voix soumise, de quoi payer les séducteurs qui les livrent à ses tyrans. C’est en répandant les lumières que, réduisant la corruption à une honteuse impuissance, vous ferez naître ces vertus publiques qui seules peuvent affermir et honorer le règne éternel d’une paisible liberté.

À bon entendeur…

Share

3 réflexions sur « Les temps changent »

  1. Pas tout compris dans la conclusion du discours …
    Mais je reconnais que je suis un peu à l’ouest, ce matin.
    Par contre d’accord avec tous ces mauvais changements à l’école.
    On va avoir de plus en plus d’illettrés faisant d’énormes fautes d’orthographe et ne sauront pas maîtriser notre langue …
    Bisoux, ma françoise.

  2. On en est au point que les bacheliers d’ aujourd’ hui, échoueraient au certif de jadis !
    On comprend que le bac ait perdu toute valeur, et ne sert que de porte d’ entrée à l’ université !
    Rares sont les bacheliers qui passent leur première année.
    Chaque ministre de l’ éducation veut laisser une marque de son passage, et au vu de l’ illettrisme , ce furent des erreurs !
    Dans le classement mondial, nous rétrogradons !
    IL est vrai qu’on manoeuvre plus facilement des béotiens

  3. eh oui ça ne s’ameliore guere, malgre les assertions de Mr Blanquer ! je suis fier d’avoir obtenu mon certificat d’études en 1939, je t’ai deja dit que j’avais du arreter mes etudes à 12ans, je n’ai pas eu plaisir d’etudier Condorcet , et je suis un peu stupefait quand je vois l’orthographe de mes petits enfants, meme au niveau Master ! les profs qui ont fait grève, n’ont peut etre pas employé la bonne methode, mais que faire, c’est l’ensemble de la profession qui doit reagir , que dis je c’est l’ensemble d e la population ! bonne journee chere Françoise bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.