Martinet

Comme une blogueuse (que je découvrais) avait écrit un joli billet mentionnant d’un martinet de verre, j’avais souri pensant à la fois à un autre martinet et à la pantoufle de vair de Cendrillon devenue à cause de Walt Disney un soulier de verre.. Et voilà ce que cause l’homophonie : vair et verre, sans compter tous les autres verts.

Un martinet de verre pour Ghislaine la blogueuse c’était un oiseau pour moi c’était un instrument de… dressage. J’ai goûté un peu à leurs lanières.

Voilà un martinet, souvent confondu avec l’hirondelle :

Photo empruntée sur le site https://jardinage.lemonde.fr

Moi c’est à celui-ci que je pensais :

Photo empruntée à Wikipédia : article « martinet »

Le martinet est un petit fouet multiple, constitué d’un manche en bois et d’une dizaine de lanières généralement en cuir. C’est un instrument traditionnel de châtiment corporel, né et utilisé autrefois en France et plus généralement en Europe, pour fesser les enfants, heureusement tombé en désuétude et assimilé à des mauvais traitements. J’y ai eu droit quelquefois mais comme j’ai toujours été une résistante (rebelle, paraît-il) j’ai coupé les lanières une première fois (j’avais six ans) puis une deuxième fois ce qui m’a valu par la suite des coups de ceinture de mon beau-père (je passe les détails).

Il paraît qu’au XIXe siècle c’était un outil utilisé pour dépoussiérer es manteaux et en retirer la boue ce qui explique qu’on le trouvait près des portes d’entrée, accroché aux porte-manteaux.

Quelques personnes s’en servent encore aujourd’hui pour le dressage des chiens. Pour « dresser » les enfants, qui sait ? J’ai comme un doute sur l’évolution intellectuelle de certains individus.

Comme m’avait dit ma prof de philo, en Terminale, alors que j’avais caché un coquart (dû à ce charmant beau-père) sous des lunettes de soleil  qu’elle avait voulu me faire retirer dans un premier temps : « La violence est la raison des imbéciles. » Je n’ai jamais oublié et je crois que c’est une vérité.

Share

3 réflexions au sujet de « Martinet »

  1. il est vrai que du ver de terre au vair, fourrure d’ écureuil, il y a tout un monde !
    J’ en ai gouté aussi du martinet par mon père, et j’ avais aussi découpé les lanières !
    Je me suis rendu compte que le dressage pouvait donner certains résultats, mais qu’ il y avait toujours conflit avec la personne ou l’ animal concerné !
    Rien ne vaut l’ éducation, mais ce n’ est pas donné à tout le monde.
    Bon dimanche Françoise
    Bisous

  2. Jamais reçu, même une gifle, de la part de mes parents, il me semble parfois être une privilégiée …
    Mais un simple regard de mon papounet remplaçait bien des mots ou des gestes !
    Je l’adorais et … le respectais.
    Je ne pense pas que des actes tels que des coups de martinet puissent amener du respect !
    De la peur, oui, qui peut même aller jusqu’à la haine.
    Idem pour les animaux : tout chien dressé au fouet restera agressif et toujours en état de se défendre !
    Il craindra peut-être son maître mais gardera toujours une envie de montrer qu’il sait se rebeller …
    Bon, je me retrouve un peu hors sujet, quoique …
    Je préfère penser à un oiseau.
    Bon dimanche, au soleil !!!
    On se croirait revenus en plein été, c’est super.
    Bisoux, ma françoise ♥

    PS : absente demain, RDV consultation radiothérapeute.
    A mardi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *