C’est dimanche (194)

L’école n’est plus le sanctuaire qu’elle fut. Il s’y passe des choses dramatiques de nos jours ; je pense à cette petite jeune fille de quinze ans poignardée à mort dans son lycée. Que devient notre monde ? Puisqu’il faut continuer à vivre, essayons de sourire encore de  l’école grâce aux élèves et aux enseignants.

*****.

Un élève prévoyant.

Un matin, un élève demande à sa maitresse :
– « Madame, madame, est-ce que je peux être puni pour quelque chose que je n’ai pas fait ? »
La maîtresse :
– « Mais bien sur que non, on ne va pas te punir pour quelque chose que tu n’as pas fait. »
L’enfant :
– « Eh bien, ça va alors… je n’ai pas fait mes devoirs hier ! »

*****

Le professeur demande à un élève:
– « Julien, voudrais-tu aller au tableau, nous montrer sur la carte géographique, où se situe l’Amérique ? »
Julien y va et pointe du doigt l’Amérique.
– « Maintenant que vous savez tous où se trouve l’Amérique, pourriez-vous me dire qui l’a découverte ? »
Toute la classe en chœur :
– « C’est Julien ! »

*****

Professeur imprudent.

Dans une classe de terminale, un prof de sciences naturelles est en train de donner un cours sur la circulation du sang. Voulant donner un exemple pratique, il dit aux élèves :

– « Vous voyez, si je fais le trépied ou si je marche sur les mains pendant un certain temps, le sang va s’accumuler dans ma tête, j’aurai le visage tout rouge. Vous êtes d’accord ? »

– « Oui » (répondent en chœur les élèves)

– « Maintenant, pouvez-vous m’expliquer pourquoi lorsque je suis en position debout, le sang ne s’accumule pas pour autant dans mes pieds ? »

Et à ce moment-là un des élèves répond :

– « C’est parce que vos pieds ne sont pas vides. »

*****

Des commentaires plus ou moins vrais d’enseignants dans leur établissement.

Conclusion d’un conseil de classe : On dit souvent que l’Education Nationale manque de moyens. Ce n’est pas le cas dans cette classe.

En cours : « Durant le conseil de classe, j’ai dit qu’il y avait beaucoup d’élèves en difficulté. Maintenant, on est entre nous, je traduis : vous êtes une bande de grosses feignasses ! »

« Est-ce pour éviter d’être ébloui par mon cours que tu gardes tes lunettes de soleil ? »

« Ta copie vaut 13, mais je t’ai mis 12, pour ne pas te porter malheur. »

Commentaire sur les bulletins

« Musique » : DOmmage que REMI n’exploite pas plus ses FAcilités : il reste à l’entreSOL de la cLAsse puisqu’il à choiSI de faire DOdo en cours

« Vous étiez au bord du gouffre. Vous avez fait un grand pas en avant. »

« Contrairement aux étoiles filantes, n’a pas brillé lors de ses rares apparitions. »

« La plupart du temps dans les nuages, n’en redescend que sous forme de perturbation. »

« A réussi a plus parler que moi pendant mes cours. »

« Ne se tait que lorsqu’on l’interroge. »

« On a bien essayé de l’isoler au fond de la salle… mais même seul, il parle a sa chaise ! »

« En cours, Jennifer est éteinte, à l’inverse de son portable. »

« Aligne les 0 et les 1 : devrait peut-être envisager une carrière dans l’informatique. »

« Elève violemment amnésique : oublie ses leçons, son matériel, et surtout la raison de sa présence au lycée. »

Pour un glandeur prétentieux : « Aussi suffisant qu’insuffisant ».

À un élève timide dont le nom de famille était Geronimo : « Doit sortir de sa réserve. »

À un rêveur : « Est absent mais lorsqu’il est en classe » ou plus subtil ; « Elève fantôme qui manque totalement d’esprit »

*****

Pour finir du bons sens commun :

« Les livres, aujourd’hui ça sert plus à rien avec Internet ! »

Les cerveaux non plus, avec la télé.

Bon dimanche quand même.

 

 

Share

4 réflexions sur « C’est dimanche (194) »

  1. J’aime beaucoup toutes ces petites phrases, même si certaines doivent être inventées.
    J’ai gardé quelques corrections de devoirs de ma fille, mais là, c’est un peu pour mettre en boite, les profs …
    Surtout la correction d’un devoir de français où la prof avait fait une faute ENORME !
    Merci pour ces sourires, ça fait du bien, quand on ne peut pas dormir.
    Et même autrement, hein ! 😉
    Bon dimanche, en famille … ou pas !
    Bisoux, françoise

  2. J’aime ces petites histoires…
    Pour revenir au Pays Catalan , même si je suis né à Perpignan, je suis occitan par mes parents, mon village , un canton qui a été rajouté au Département 66 pour lui donner une taille plus importante.
    Mais dès que je dis que je suis né à Perpignan, je suis de suite catalogué Catalan.
    Bon et doux Dimanche Françoise
    Bisous
    timilo

  3. C’ est bien d’ aborder ce dimanche avec de l’ humour, on constate que les enseignants n’ en manquent pas.
    Dommage que chaque nouveau ministre de l’ éducation tienne absolument à laisser sa trace !
    Passe un bon dimanche Françoise
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.