C’est dimanche (137)

C’est dimanche, la journée pour sourire ici. Aujourd’hui rions des Français dont je fais partie. Moquons-nous d’eux gentiment. Autant le faire nous-mêmes puisque de toutes façons les autres rient de nous dans notre dos.

*****

Un vieux monsieur, ancien soldat allemand, revient dans un village français où il était affecté pendant la deuxième guerre mondiale. Il rentre dans le bar et engage la conversation avec les deux hommes de la table voisine.

  • – «Ach ! La kerre, kross malheur cette kerre. J’étais stazionné ici pentant la seconde kerre montiale.»

À la table d’à côté, il y a un vieux sourd comme un pot, avec un bien plus jeune.

  • – « Qu’est-ce qu’il dit ? », demande le vieux.
  • – «Il dit que la seconde guerre mondiale était un grand malheur», répond le jeune.
  • – «Ya, mais fotre fillage est magnifique. Je le connaissais très pien. »
  • – « Comment ? »  dit le vieux.
  • – « Il dit qu’il connaît bien le village, il y était dans les années 40. »
  • – « Mais alors, il connaît sûrement Pierrette Dupuis ?
  • – « Ach, ja ! Pierrette Dupuis, ja… Un frai folcan, cette femme. Ich habe un ekzellent soufenir.»
  • – « Quoi ? » demande le vieux.
  • « Il dit qu’il connaît bien Maman, Papa ! »

*****

En Belgique, à la frontière entre la Wallonie et le pays flamand, deux régions de Belgique dont l’une parle français, l’autre parle flamand, se trouvent deux usines.

À l’entrée de celle située en Wallonie, on lit « Ici, on ne parle pas flamand. »

À l’entrée de l’autre en pays Flamand on lit « Ici on ne parle pas, on travaille . »

*****

Un Français et un Québécois vont camper un beau jour d’été. Ils installent leur tente dans une clairière et se couchent pour dormir. Quelques heures plus tard, le Québécois réveille le Français et lui dit :

  • -«  Regarde le ciel et dis-moi ce que tu vois. »
  • – « Des millions d’étoiles ! »
  • – « Et qu’est-ce que ça veut dire, selon toi ? »

Le Français réfléchit un instant à la question et répond :

  • – « Eh bien, astronomiquement parlant, cela veut dire qu’il y a des millions de galaxies et des milliards de planètes dans le vaste espace. Pour l’heure, je dirais qu’il est quatre heures du matin et théologiquement parlant, il est évident que Dieu est tout puissant et que nous sommes petits et faibles. Sur le plan météo, il me semble qu’il fera très beau demain. »

Le Québécois le regarde pendant quelques minutes, l’air atterré. Le Français reprend :

  • – « Quoi, qu’est-ce que j’ai dit de mal ? »
  • – « Crisse de cave ! Ça veut simplement dire qu’on s’est fait voler la tente. »

*****

Un Américain arrive à Orly et appelle un taxi.

  • – « Bonjour, je voudrais que vous me fassiez visiter Paris. «
  • – « Ok, je vais faire ça pour vous », répond le chauffeur.

Et les voilà circulant dans Paris.

  • – « Qu’est ce que c’est ? » demande le passager.
  • – « En face, c’est l’arc de triomphe. »
  • – « Combien de temps avez vous mis pour construire ça ? »
  • – « Un peu plus de cinquante ans,  monsieur. »
  • – « Chez nous, en Amérique, on construit ça en deux mois. »
  • Soit ! se dit le chauffeur qui continue à rouler. Ils arrivent devant la cathédrale Notre Dame.
  • – «  Waow, qu’est ce que c’est ? »
  • – « Ça, c’est Notre-Dame, la cathédrale. »
  • – « Combien de temps avez vous mis pour construire ça ? »
  • – « Plus de deux siècles, monsieur. »
  • « Chez nous, en Amérique, on construit ça en huit mois maximum. On a construit l’Empire State Building, bien plus haut, en un an. »

Le chauffeur, un peu contrarié, continue sa route et passe devant la Tour Eiffel.

  • – « Waow, ce grand truc, qu’est ce que c’est ? »
  • – « Ça ? Je sais pas, monsieur, c’était pas là hier. »

*****

Cinq Belges dans une Audi Quattro arrivent à la frontière française. Une vieille histoire, quasi impossible aujourd’hui depuis qu’il n’y a plus de frontières en Europe. Le douanier français arrête les Belges et leur dit :

  • – « Il est illégal de rouler à cinq dans une Audi Quattro.
  • – « Mais, non, Quattro, c’est le type de voiture. Regardez bien les papiers : cette voiture est prévue pour transporter cinq personnes. »
  • – « On ne me la fait pas, » répond le douanier français, « Quattro, c’est quatre ! »
  • – « Ah, vous êtes trop bête. Appelez-moi donc votre supérieur ! »
  • – « Il ne peut pas venir… Il est occupé avec les deux types de la Fiat Uno. »

*****

Quelle est la différence entre Nelson Mandela et un membre du gouvernement français ?

Nelson Mandela a été en prison AVANT d’être élu.

*****

Histoire d’anticipation :

Un Allemand dit : « On a trouvé une blonde sans cerveau, on lui en a greffé un : le lendemain, elle a trouvé du travail. »

Un Américain dit : « On a trouvé un homme sans couilles, on lui a greffe et dans l’heure, il a trouvé du travail. »

Alors le Français leur répond : « Nous, on a trouvé un homme sans couilles et sans cerveau, on l’a élu président et maintenant, tout le monde cherche du travail. »

*****

Je vous ai déjà dit que j’aimais l’humour noir. Nous y sommes contraints bien souvent. En voilà deux exemples de plus. Bon dimanche.

« La hausse du pétrole entraîne des inquiétudes chez les handicapés-moteurs. » Coluche

 

« Qui a coulé le Titanic ? Iceberg, encore un juif. »

Serge Gainsbourg, Aphorismes 

Share

2 réflexions sur « C’est dimanche (137) »

  1. Ces histoires ont souvent un fond de vérité, et on se dit alors que mieux vaut en rire, jusqu’ à ce qu’ on puisse changer les données

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.