Treize

J’ai parlé de treize cousins pour passer de la tante à l’oncle dans mon billet intitulé l’autotomie, or, treize est un chiffre magique comme douze ou sept. Douze apôtres, douze mois, douze travaux d’Hercule, douze signes du zodiaque, douze paire de côtes dans le corps humain, douze étoiles sur le drapeau européen… et sept jours dans la semaine, sept péchés capitaux, les bottes de sept lieues du Petit Poucet, les Sept Nains de Blanche-Neige… N’ai-je pas déjà parlé du sept et du douze ? Je ne sais plus. De toutes façons aujourd’hui c’est…

TREIZE

En France, dans les superstitions, le nombre 13 est souvent considéré comme maléfique, contrairement au nombre 7 (je suis née le 27/7, quelle chance !). Ceci dit, d’autres pensent que le nombre 13 est un porte-bonheur. Que de choses ont été dites sur ce fameux 13 !

On a été jusqu’à inventer des mots spéciaux : la peur du nombre 13 est la triskaidékaphobie  et la peur du vendredi 13 : la paraskevidékatriaphobie.

Je dois avouer que je n’aime pas les vendredis 13, peut-être parce que ma mère les aimait, donc pas moi mais aussi parce que j’ai eu quelques soucis le vendredi 13, pas tous les vendredis treize heureusement ! J’ai comme une petite méfiance, quand même, chaque fois que ce jour se profile. J’ai eu un accident de voiture, un vendredi 13 décembre : pas de blessé, un peu de dégâts matériels mais surtout une position très inconfortable, remarquable et remarquée… (Difficile à expliquer. Dommage, je n’ai pas de photo.) Aujourd’hui j’en ris mais sur le coup, pas vraiment. La série noire de ce vendredi-là a été longue. Je suis sûre que vous aurez du mal à croire que le dépanneur a perdu ma voiture, et pourtant, c’est vrai : personne ne savait où elle avait été remorquée… Je passe sur les autres « impondérables » du vendredi 13. Heureusement que ça ne m’obsède pas.

Que dire de ce 13 ?

13 n’est divisible que par 1 et par lui-même seulement. C’est un nombre premier.

Dans les religions chrétiennes, le nombre 13 ramène à la Sainte Cène quand Jésus avait réuni les douze Apôtres autour de lui, la treizième personne était Judas.

C’est le 13 du mois, du 13 mai au 13 octobre 1917, que la vierge Marie serait apparue à trois bergers au Portugal, à Fatima. Le pape Jean-Paul II, a été grièvement blessé par balle sur la place Saint-Pierre le 13 mai 1981.

Dans la symbolique du Tarot de Marseille, le 13 c’est la Mort qui peut être interprétée de manière positive comme une renaissance.

C’est à l’aube du vendredi 13 octobre 1307 que furent arrêtés les chevaliers du Temple dans leurs commanderies, sur ordre de Philippe IV le Bel. Ces arrestations massives conduisirent à la disparition de l’ordre des Templiers après la condamnation à mort de nombreux chevaliers dont le grand-maître Jacques de Molay qui maudit (légende ?) le roi et sa descendance ; Maurice Druon, dans son roman « Les Rois maudits », fait prononcer à Jacques de Molay ces derniers mots :

« Pape Clément !… Chevalier Guillaume !… Roi Philippe !… Avant un an, je vous cite à paraître au tribunal de Dieu pour y recevoir votre juste jugement ! Maudits ! Maudits ! Maudits ! Tous maudits jusqu’à la treizième génération de vos races ! »

Une malédiction les vendredis 13 ?

Une source de revenus intéressants pour La Française des Jeux, ça, c’est sûr.

 

.

Share

2 réflexions sur « Treize »

  1. Ah oui j’y pense : tourner sept fois la langue dans sa bouche avant de parler !!
    treize fois serait parfois mieux encore…
    Belle journée Françoise !

  2. je me dis que si on voulait bien étudier n’ importe quel autre chiffre, on pourrait lui associer bonheurs ou malheurs.
    Mais il est vrai que pour le 7 et le 13, il y a des symboles difficiles à nier.
    Je ne suis pas très chiffre, et en ce qui me concerne, il est rare que je sache la date quand on me le demande.
    Bonne journée Françoise
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *