C’est dimanche (117)

On avance, on avance, on avance.
C’est une évidence :
On a pas assez d’essence
Pour faire la route dans l’autre sens.
On avance.
On avance, on avance, on avance.
Tu vois pas tout ce qu’on dépense. On avance.
Faut pas qu’on réfléchisse ni qu’on pense.
Il faut qu’on avance.

Musique pour commencer… On avance, on avance d’une heure ce matin. Ça y est, c’est l’heure d’été en métropole. C’est mieux, plus facile pour les relations entre La Réunion et métropole, plus que deux heures de décalage au lieu de trois.

Bon maintenant que c’est l’heure d’été, je veux du soleil sur la France. Voilà qui me rappelle une vieille chanson de Stone et Charden. (C’était le bon temps ? Celui de la jeunesse et des illusions. Cependant, pour les oreilles, cette chanson… y avait mieux.)

Vous attendez vos histoires du jour. Comme il va faire beau, une idée directrice : le sport. Souriez, c’est l’été.

*****

Dans un vestiaire deux copains enlèvent leurs vêtements de sport pour aller à la douche et Pierre dit à Jacques : « Et bien, la nature t’a gâtée ! »

Jacques répond : « J’ai un secret, juste avant d’aller dormir je tape Popaul deux fois sur la table et il est parfait. »

Pierre, décidé à être bien pourvu lui aussi, met en pratique la technique dès ce soir là, il rentre chez lui, éteint la lumière et frappe Popaul deux fois sur la table du séjour. Il entend alors sa femme crier :

– « Jacques, c’est toi ? »

*****

Dimanche six heures du matin, un homme se lève sans faire de bruit pour ne pas réveiller son épouse. Il charge son VTT dans la voiture et s’en va faire un peu d’exercice. Arrivé sur le parcours il tombe des trombes d’eau. Sa matinée est foutue, il décide de rentrer chez lui. Il se déshabille sans faire de bruit, se recouche doucement tout près de son épouse et lui chuchote à l’oreille :

« Il pleut comme vache qui pisse »

Elle, répond : « Quand je pense que l’autre idiot est en train de pédaler…

*****

Tous les samedis après-midi, c’est la même chose : Patrick va jouer au golf. Tous les samedis, il rentre en retard à la maison.

Cette fois-ci, avant qu’il ne parte, sa femme lui lance un ultimatum : «Je te préviens: Si tu rentres encore en retard, je t’interdirai le golf à l’avenir. »

Le soir-même, il rentre en retard comme d’habitude… Sa femme lui dit : « J ‘espère que tu as une bonne excuse.»

Patrick répond : «Oh pour ça oui. En quittant la maison, j’ai crevé un pneu. Un peu plus loin, je suis tombé en panne d’essence et j’ai dû marcher avec mon bidon jusqu’à la station. Ensuite, je suis passé prendre Robert pour qu’on aille faire notre partie de golf. Tout allait bien jusqu’au troisième trou, et là, Robert a eu une crise cardiaque. Alors tu penses, ça m’a vraiment retardé pour les 15 autres trous, j’ai dû frapper la balle, tirer Robert, frapper la balle, tirer Robert, frapper la balle… »

Croyez-vous que ce Patrick soit blond ?

*****

Tiger Wood va jouer au golf et se présente dans un club hyper fermé, réservé aux  adhérents, des Blancs du Sud des USA. Il arrive au club-house pour payer son green fee. Là, l’employé lui répond que ce n’est pas possible de jouer sur ce parcours mais que s’il veut vraiment jouer, il y a un golf public tout près.

Tiger est révolté et dit à l’employé : « Mais je suis Tiger Wood ! »

L’employé répond : « Ah d’accord ! Alors le golf public est à une distance de fer 1. »

(Heureusement, on en a fini avec le racisme aux USA).

****

Encore au golf. Agacé par la multitudes de termes anglais utilisés dans ce sport, un débutant interrompt la leçon de son moniteur pour lui poser une question :

« Le green, je sais ce que c’est. Le putt aussi, tout comme le drive, l’air-shot, le bogey, le fer 9, le fer 7 ou le fer 5. Mais qu’est-ce que ce fer-play dont vous parlez tout le temps ? »

*****

Un supporter de l’OM, un du PSG et un de Strasbourg, perdus au coeur de la jungle, se voient contraints de traverser à la nage une rivière infestée de crocodiles.

Le Marseillais, bien sûr, se jette à l’eau le premier mais, arrivé au milieu de la rivière, se fait dévorer par un crocodile. Le Strasbourgeois se lance à l’eau à son tour et se fait immédiatement bouffer par un autre crocodile .

C’est alors au tour du Parisien. Prudent, il sort un marqueur de sa poche et écrit en grand sur son tee-shirt : « MARSEILLE CHAMPION DE FRANCE ».

Puis il se jette à l’eau et traverse la rivière sans encombres.

Moralité : « OM champion de France, même un crocodile ne peut pas avaler ça. »

*****

La boxe est un sport écolo et fruité : tu te prends des pêches et des marrons en pleine poire, tu peux tomber dans les pommes ensuite tu peux même plus ramener ta fraise.

*****

Un entraineur de boxe dit à son poulain : « Tiens voilà un fer à cheval. Je te l’offre, ça porte bonheur. »

Le jeune boxeur lui répond : « Vous y croyez, vous, à ces sornettes ? »

L’entraineur rétorque : « Bien sûr que oui. Surtout si tu le mets dans ton gant avant le combat. »

*****

Un catcheur russe, super fort, a une prise spéciale qui s’appelle la prise du Bretzel, il t’attrape, te bloque, te tord dans tous les sens, tu te retrouves la tête en bas, tout tordu, tu sais plus où t’es et hop, t’as perdu le combat.

Un catcheur américain doit rencontrer ce terrible catcheur russe, son coach le met en garde : « Fais gaffe, petit, méfie-toi de la prise du Bretzel ! Si jamais tu te fais prendre et qu’il arrive à te faire la prise du Bretzel, c’est perdu : personne ne s’est jamais sorti de la terrible prise du Bretzel ! »

Le jour du combat arrive et, dès le premier round, paf ! Le Russe commence à faire la prise du Bretzel à l’Américain ! Le coach, croyant le combat perdu, se prend le visage dans les mains mais quand il relève la tête, il voit le Russe planer dans les airs, retomber lourdement sur le ring. L’Américain, exténué, parvient à ramper jusque sur le corps du Russe, gagnant ainsi le combat.

Plus tard, dans les vestiaires, le coach demande à l’Américain : « Mais comment t’as fait pour te sortir de la terrible prise du Bretzel ? »

Alors le catcheur lui explique :

– « Ben voilà : d’entrée, il m’a fait la prise du Bretzel, j’ai rien compris, il a commencé à me faire des noeuds de partout, j’avais de plus en plus mal, j’étais la tête en bas, sur le point de m’évanouir… Quand soudain, devant moi, j’ai vu une paire de couilles. Je me suis dit que mordre dedans lui ferait lâcher prise, alors j’ai rassemblé mes dernières forces et… Ben c’est dingue l’énergie qu’on peut avoir quand on mord ses propres couilles ! »

*****

Bon dimanche.

5 réflexions au sujet de « C’est dimanche (117) »

  1. c’ est dingue, tout le monde s’ accorde à dire que ce changement d’ horaire n’ apporte rien, mais on prétend ne plus pouvoir rien faire !
    De bien bonnes histoires, pour ce dimanche, je vais me méfier des bretzel !
    Bonne journée Françoise
    bisous

  2. Eh oui, on a avancé d’1 heure … sans savoir pourquoi finalement. Bref, ca ne m’a pas embêtée plus que cela, j’ai dormi comme d’habitude, seul le chiffre des heures a changé 🙂
    Merci pour ces chansons, le soleil était bel et bien au rendez-vous … et les températures presqu’estivales … Youpiiiiie !

    Bien vu ces histoires sur le sport … je crois en tout cas que ce n’est pas demain la veille que je m’y mettrai … bien que pour le catch, je ne risque pas grand chose lol !
    Je te souhaite une bonne fin de journée, et de week-end par la même occasion 😉

  3. J’aime bien les blagues, le matin cela me met de bonne humeur. Pour l’heure ça ne change pas trop pour nous mais quand on travaillait je n’aimais pas. Bon lundi, bisous

  4. Bonjour ma Françoise, on avance oui… Dis si on supprimait complètement l’heure ? Je suis dingote je sais. Merci pour ta musique et tes blagues, je resterais bien à dimanche moi…

    On prends les mêmes et l’on recommence.
    Les mêmes quoi ? Les mêmes jours évidemment.
    Lundi… bof !
    J’espère que tu as eu un beau week end.
    Il fait doux et il faut en profiter et profiter de la vie
    tout simplement aussi.

    J’espère que tu vas bien et que tu vas passer une
    semaine sans soucis, avec le sourire et la bonne humeur
    qui te vont si bien.

    Un petit tour au Canada chez ma douce amie Hélène.
    Tu aimes les tubes ? Alors tu vas être ravi(e), car dans
    son bel univers il y a des tas de tiroirs et ils contiennent
    tous des merveilles pour faire de belles créations.
    Allez on décolle pour son coin de pays et en avant
    pour l’aventure.
    http://liledekahlan.eklablog.com/
    Bon voyage et fais lui un gros bec de ma part.

    Prends soin de toi.

    Lolli

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *