C’est dimanche (111)

Ah, les chefs ! Les chefs et la gestion d’entreprise, il y a toujours de quoi sourire surtout le dimanche.

*****

Le directeur d’une grande entreprise a fait poser sur son bureau cette petite pancarte :
Article Premier :
Le patron a toujours raison.
Article 2 :
Au cas exceptionnel où il aurait tort, se reporter à l’Article Premier.

****

Au cours d’une réunion, le chef de service informa son équipe qu’il n’était pas suffisamment respecté… comme il se doit.

Le lendemain matin, il apporta une petite pancarte sur laquelle était inscrit :
« Ici, c’est moi le chef. »

Il la plaça bien en évidence sur la porte de son bureau.

Quand il revint après le déjeuner, il trouva un post-it à côté de la pancarte où était écrit :
« Votre femme a téléphoné, elle veut récupérer sa pancarte. »

*****

Une brune, une rousse et une blonde travaillent dans le même bureau avec pour chef, la même femme. Chaque jour, elles remarquent que la chef s’en va tôt dans l’après-midi.

Un jour, les filles décident que, quand la chef s’en va, elles pourraient partir juste après elle. Après tout, la chef ne téléphone ni ne revient jamais, donc comment pourrait-elle s’en rendre compte ?

La brune est toute excitée à l’idée de rentrer plus tôt à la maison. Elle fait un peu de jardinage et se couche tôt.

La rousse est vraiment heureuse de pouvoir se délasser dans son bain à remous avant de se rendre à un rendez-vous au restaurant.

La blonde était contente, contente, contente de rentrer à la maison mais, quand elle voulut entrer dans sa chambre, elle entendit du bruit à l’intérieur. Doucement, elle entrouvrit la porte et vit son mari au lit avec… sa chef. Tout aussi doucement, elle referma la porte et se glissa hors de la maison.

Le jour suivant, pendant la pause-café, la brune et la rousse parlèrent de quitter le travail tôt à nouveau et demandèrent à la blonde si elle ferait comme elles.
” Pas question ! “, s’exclama-t-elle, ” J’ai failli me faire prendre hier. »

!*****

Une entreprise décide de changer le style de gestion et engage un nouveau directeur général. Ce dernier est déterminé à procéder à des changements pour rendre l’entreprise plus productive.

Le premier jour, il fait une inspection de l’entreprise, accompagné de ses principaux collaborateurs. Il constate que tout le monde est en train de travailler sauf un jeune homme qui est appuyé contre le mur, les mains dans les poches.

Le directeur voit là une opportunité pour faire comprendre aux travailleurs sa philosophie du travail. Il demande au jeune homme:
–  « Combien gagnez-vous par mois ? »
–  « 600 euros, Monsieur, pourquoi ? « , répond le jeune homme sans comprendre.

Le directeur lui remet 600 euros en main et lui dit :
–  « Voilà votre salaire pour ce mois. Maintenant disparaissez et ne remettez plus jamais les pieds dans cette entreprise. »

Le jeune homme met l’argent en poche et exécute l’ordre du directeur. Le directeur, fier de lui, demande à un groupe de travailleurs :
–  « Quelqu’un peut me dire ce que faisait ce jeune homme ? »
–  « Oui, Monsieur, moi », répond surpris l’un d’eux, « il est venu livrer une pizza… »

*****

Deux entreprises, dont une française, décident de faire une course d’aviron dans le but de montrer leur savoir-faire dans le domaine de la « galvanisation » des troupes. Les deux équipes s’entraînent fort et dès la première épreuve, les étrangers gagnent avec plus d’un kilomètre d’avance. Les Français sont très déçus.

Le management français se réunit alors pour chercher la cause de l’échec. Un audit constitué d’une dizaine de spécialistes est désignée. Après enquête, ils constatent que l’équipe française compte dix membres mais qu’il n’y a qu’un rameur alors que l’équipe étrangère comporte un barreur et neuf rameurs. Ils préconisent, avec des précautions oratoires, d’augmenter le nombre de rameurs.

La direction française décide alors de faire appel au service de consultants internes et procède avec eux à une réorganisation.

Elle décide de mettre en place un « manuel qualité », des procédures d’application, des documents de suivi… Une nouvelle stratégie est mise en place, basée sur une forte synergie qui doit améliorer le rendement et la productivité grâce a des modifications structurelles. On parle même de zéro défaut dans tous les repas brainstorming.

La nouvelle équipe constituée comprend maintenant :

– 1 directeur d’aviron
– 1 directeur-adjoint d’aviron
– 1 manager d’aviron
– 1 superviseur d’aviron
– 1 consultant de gestion d’aviron
– 1 contrôleur de gestion d’aviron
– 1 charge de communication d’aviron
– 1 coordinateur d’aviron
– 1 barreur
– 1 rameur.

La course a lieu et les Français ont deux kilomètres de retard !

Humiliée, la direction prend des décisions rapides et courageuses :
1 – elle licencie le rameur n’ayant pas atteint ses objectifs,
2 – elle vend le bateau et annule tout investissement.

Avec l’argent économisé, elle récompense les managers et superviseurs en leur donnant une prime, augmente les salaires des directeurs et s’octroie une indemnité exceptionnelle de fin de mission.

*****

Dans un registre proche, à mon sens, un ancien ministre, remarquait, non sans un certain cynisme mais avec un grand réalisme : « L’aide aux pays sous-développés est payée par les pauvres des pays riches, au bénéfice des riches des pays pauvres. »

Bonnes gens, continuez à payer en silence. Certains se disent très généreux, avec vos sous, pas les leurs, ils sont bien à l’abri.

Bon dimanche quand même.

Share

3 réflexions au sujet de « C’est dimanche (111) »

  1. il est vrai qu’ on pourrait attribuer toutes ces histoires à notre gouvernement et à ses ministres !
    bonne journée Françoise
    bisous

  2. Oui, je crains que nos « sportifs » de « haut niveau » aux jeux Olympiques aient eut ce même management !…
    Bonne semaine
    Jean

  3. Bonsoir ma Françoise, je viens rire pour me détendre.

    Le tourbillon de la vie, nous somme lundi.
    Si c’est pas beau tout ça, hein !
    Quand on mis le pied dans le manège infernal,
    on y est pour la vie lol ! Si tu n’es pas content(e)
    d’être lundi alors il fallait rester assis sur une chaise
    à regarder tourner le carrousel.
    Tu me trouves étrange aujourd’hui ? Ah !
    Il me faut peut être te voir sourire, et ça ira mieux ensuite.

    Allons faire un tour chez mon amie princesse Jasmine ou
    Soleillon et direction son palais des merveilles.
    On n’a pas tous les jours à faire à une princesse non ?
    Hi Hi ! Bon voyage sur son tapis volant.
    http://jasmine-votre-princesse.eklablog.com/pour-toi-mon-cheri-a106464886

    Merci pour tes visites et ton amitié.

    Prend soin de toi.

    Lolli

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *