Boire ou conduire

« Boire ou conduire, il faut choisir ». cette petite phrase n’est pas encore bien entrée dans tous les esprits. Ce week-end du 8 au 9 février 2014, à La Réunion, la «palme» de l’alcoolisme revient à une conductrice qui roulait avec 2,80 g d’alcool dans le sang. Les gendarmes ont relevé 22 alcoolémies avec taux supérieur à 0,50g/l , la même soirée.

Dire que je croyais que les femmes étaient moins dangereuses, la Sécurité Routière le reconnait aussi pourtant, elle qui relève qu’en 2012, en France, 87,7% des accidents graves et 94,4 % des accidents mortels sont causés par des hommes.

femme-sécurité-routière

Au volant, soyons tous responsables mais en circulant, je me rends bien compte que la route ressemble de plus en plus à la jungle où chacun fait ce qui lui plait en se disant qu’il sera le plus malin, le plus fort. Apprenons à bien nous conduire, apprenons à bien conduire, c’est ce que je notais dans mon article la semaine dernière « mauvaise conduite« .

Plus choc, souvenons-nous que « L’alcool au volant, c’est la mort au tournant. »

On peut aujourd’hui ajouter le « conduire ou téléphoner » avec un comble en image :

 

Dessin trouvé sur http://archives lepost.huffingtonpost.fr/article/2011/05/07

Sur le même thème du téléphone au volant, je vous propose les images suivantes trouvées sur le blog  « transporteursdimage.wordpress.com ».

636-424-e94130b6618613d6b21482bb

et ces quelques mots : « vous êtes quelqu’un de bien : vous ne téléphonez pas au volant » même si les reproches usuels auxquels le conducteur qui laisse son téléphone éteint au volant sont dans le registre de l’accusation :

000018117_5        Affiche_aviva_famille_large

Allez, bonne journée et le cas échéant : « bonne route » sans alcool dans le sang, ni verre ni téléphone à la main.

5 réflexions au sujet de « Boire ou conduire »

  1. Bonjour Françoise, un bon électrochoc cet article, parfois c’est bon d’en parler.

    Mardi fait partie du manège, donc dès que tu
    auras pris celui-ci pour la journée et bien tout aura un air
    endiablé, les journées se suivent et se ressemblent…
    Dis, tu vas bien ? Ou bien mieux je l’espère.
    Je souhaite que dans ton cœur tout aille bien aussi.

    Je suis heureuse de venir dans ton joli univers, matin ou soir,
    c’est un bonheur.
    D’ailleurs aujourd’hui je t’invite à rendre visite à ma gentille
    amie Janine et à ses « zamours ». Que du bonheur !
    Je dépose son lien ici en te souhaitant une bonne visite.
    http://athoscheyenne.eklablog.com/bon-debut-de-semaine-d-athos-cheyenne-a106401808

    « Les vaches du malchanceux sont mortes d’un coup de pied de mouche. »
    Explication : Les individus qui n’ont pas de chance peuvent subir de lourdes
    conséquences de quelque chose qui parait anodin.

    Prends soin de toi mon ami(e).

    Lolli

  2. cela participe de la disparition progressive de la morale et donc du civisme.
    Les radars ne détectent pas l’ ivresse au volant, et je pense que si les contrôles étaient fréquents, il y aurait net progrès !
    bonne journée Françoise
    bisous

  3. L’Alcool à parfois bon dos, c’est pas le fléau le plus ravageur dans les accidents de la route et pourtant c’est de celui là qu’on en parle le plus.
    Le danger n’est pas non plus la vitesse contrairement à ce que l’état ose prétendre au vu de l’acharnements de considérer les automobilistes comme des vaches à lait. Non le premier fléau de nos routes est la fatigue humaine suivi de la routine d’un parcours où on se laisse plus facilement distraire par l’assurance de la connaissance du trajet. Mais comment lutter contre une fatigue ou l’assurance d’une conduite (routine) surtout avec le stress permanent de la journée et un travail qui n’est plus comme jadis à côté de sa porte.
    Il est tellement plus facile de matraquer une chose mesurable pour sanctionner en se donnant bonne conscience sachant que le véritable problème est tout simplement la vie moderne ou on passe plus de temps à courir, à devoir se déplacer tout le temps car plus rien n’est à proximité ce qui explique beaucoup de temps dans sa voiture avec des horaires à respecter, etc…
    La vérité condamnerai l’existence d’association, alors chut pour pas troubler un civisme qui n’ont que faire hormis celui de votre porte-feuille …

  4. @ realkiller
    Il est sûr que la fatigue au volant est un fléau, il n’empêche que l’alcool associé de plus en plus souvent à la drogue est une cause majeure d’accidents. (Je pense aussi à la fatigue des chauffeurs routiers tenus par des « cadences infernales » malgré les « boites noires » des camions.)
    La vitesse, comme tu le soulignes, juste un moyen de pomper du fric aux automobilistes qui sont des vaches à lait pour l’état. Taxe sur le carburant, TVA sur les assurances, péages autoroutiers… les autoroutes dont la construction a été financée au début par nos impôts : nous payons deux fois et les bénéfices rentrent dans les poches d’entreprises privées.
    Que de scandales non dénoncés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *