4 septembre

Le 4 septembre a été donné comme nom à de nombreuses rues de France. Il y a même un station de métro parisien. Qu’est-ce que ce 4 septembre pour les Français ? Un petit rappel.

Le 4 septembre (1870) est le jour qui a vu la proclamation de la III° République (française) au balcon de l’Hôtel de ville de Paris (même si elle le fût d’abord dans des villes de province, notamment à Lyon.

La Troisième République est le régime républicain le plus long depuis 1789 ; il fut en vigueur de 1870 à 1940. Après la chute de la monarchie absolue, la France a expérimenté, en quatre-vingts ans, sept régimes politiques :
– trois monarchies constitutionnelles,
– deux Républiques,
– deux Empires.
L’Assemblée Nationale a mis neuf ans, de 1870 à 1879 pour renoncer à nouveau à la royauté et proposer une troisième constitution républicaine.

Tout a commencé véritablement à la fin de l’été 1870, l’opposition parlementaire, républicaine, menée par Léon Gambetta (né à Cahors) parvient à mettre en place un gouvernement provisoire, dit de « Défense nationale», à l’annonce du désastre de Sedan.

Ce nouveau gouvernement reste dans Paris assiégé et envoie en province une délégation menée par Gambetta. Réunie à Bordeaux, l’Assemblée nomme Adolphe Thiers chef du pouvoir exécutif. Il conclut la paix avec l’Allemagne (le 28 janvier 1871, il signe un armistice prévoyant l’élection d’une Assemblée nationale, le 8 février 1871 ; les monarchistes, partisans de la paix, l’emportent largement sur les républicains, qui veulent la guerre à outrance). Puis l’assemblée s’installe à Versailles et, contre elle, éclate l’insurrection de la Commune  (18 mars – 28 mai 1871) réprimée impitoyablement par Thiers. Le pays se relève et le paiement de l’indemnité de guerre à l’Allemagne hâte la libération du territoire (1873).

Ensuite, Thiers est renversé par l’Assemblée (24 mai 1873) et remplacé par le maréchal Mac Mahon, une nouvelle Restauration semble imminente ; heureusement orléanistes et légitimistes ne peuvent s’entendre (octobre 1873) : le centre gauche orléaniste vote, avec les républicains, l’amendement Wallon (30 janvier 1875), qui introduit le mot République, puis les trois lois constitutionnelles des 24 et 25 février et 16 juillet 1875, qui tiennent lieu de Constitution de compromis. Ces lois constitutionnelles de 1875 établissent une république parlementaire de type bicaméral (Assemblée Nationale + Sénat).

La IIIe République a vu la rédaction des grandes lois sur l’instruction, la laïcité, le droit de grève, d’association… C’est une période marquée par toute une série de réformes sociales auxquelles la société aspirait, notamment par l’adoption d’une législation plus favorable pour les salariés (en ce moment, on fait plutôt machine arrière. Avez-vous comme moi entendu parler de la fin du CDI ? La loi a été votée en douce par le Sénat le 14 mai 2013. Pendant qu' »on » parlait des manifestations contre le mariage pour tous, nos élus en profitaient pour faire passer ce que jamais la droite n’aurait pu faire avaler : un employeur pourra « en cas de nécessité de sauvegarder la compétitivité de l’entreprise négocier un accord à durée limitée prévoyant une baisse de rémunération, enclencher le licenciement automatique pour motif économique de tout salarié qui refuserait une modification de son contrat de travail qui résulterait de l’accord ainsi signé, et le licenciement pour motif personnel pour tout salarié qui refuserait l’application des dispositions d’un accord fixant les modalités de mobilité interne dans l’entreprise ».) Quand je disais l’année dernière que les coups du père François risquaient de faire mal, je n’avais pas osé penser à ça. Bravo !  Le peuple devrait s’en souvenir.

Je reviens à la IIIe République : née dans la défaite, elle évolue de sa proclamation à sa chute dans un contexte de confrontation avec l’Allemagne. L’invasion du territoire français lancée le 10 mai 1940 provoque le transfert du pouvoir constituant de la Chambre des députés au Maréchal Pétain, le 10 juillet 1940, et par la suite la dissolution du régime.
*****
Il y a eu quatorze présidents pendant cette Troisième République :

1 – Adolphe Thiers (né le 15 avril 1797 et mort le 3 septembre 1877), président du 31 août1871 au 24 mai 1873
2 – Patrice Mac Mahon (13 juillet 1808 – 17 octobre 1893), président du 24 mai 1873 au 30 janvier 1879
3 – Jules Grévy (15 août 1807-9 septembre1891), président du 30 janvier 1879 au 2 décembre 1887
4 – Sadi Carnot (11 août 1837 – 25 juin1894), président du 03 décembre 1887 au 25 juin 1894
5 – Jean Casimir-Perier (08 novembre 1847-11 mars 1907), président du 27 juin 1894 au 16 janvier 1895. (Il a démissionné après six mois et vingt jours et a effectué ainsi le mandat le plus court d’un président français.)
6 – Félix Faure (30 janvier 1841-16 février 1899), président du 17 janvier 1895 au 16 février 1899. Comme l’a dit Clemenceau, « Il a voulu vivre César et il est mort Pompée ». compte tenu des circonstances de sa mort (un infarctus avec une « mondaine », l’anecdote est connue : « Le président a-t-il encore sa connaissance ? » demande le curé venu lui porter l’extrême-onction. « Non, monsieur l’abbé, elle est partie par une porte dérobée ».
7 – Émile Loubet (30 décembre 1838 – 20 décembre 1929), président du 18 février 1899 au 18 février 1906.
8 – Armand Fallières (6 novembre 1841 – 22 juin 1931), président du 18 février 1906 au 18 février 1913.
9 – Raymond Poincaré (20 août 1860 – 15 octobre 1934), président du18 février 1913 au 18 février 1920.
10 – Paul Deschanel (13 février 1855 – 28 avril 1922), président du 18 février 1920 au 21 septembre 1920. Il est contraint de démissionner au bout de sept mois de mandat en raison de problèmes de santé… (mentale ce qui est plus ou moins clairement dit et vrai. Médisance ou réalité ?)
11 – Alexandre Millerand (10 février 1859 – 6 avril 1943), président du 23 septembre 1920 au 11 juin 1924.
12 – Gaston Doumergue (1 août 1863 – 18 juin 1937), président du 13 juin 1924 au 13 juin 1931.
13 – Paul Doumer (22 mars 1857 – 7 mai 1932), président du 13 juin 1931 au 07 mai 1932 (mort assassiné par un déséquilibré du nom de Paul Gorgulov).
14 – Albert Lebrun (29 août 1871 – 6 mars 1950), président du du 10 mai 1932 au 11 juillet 1940.

6 réflexions au sujet de « 4 septembre »

  1. La France et ses régimes chaotiques….
    La France a aujourd’hui un régime démocratique…
    Une blague de plus !!!

  2. 3ème république…c’est ma jeunesse ! Je me souviens des 4 derniers présidents nommés avant la guerre. Ceux qui m’ont marquée ? surtout Paul Doumer assassiné par Gorgulov. On nous en avait beaucoup parlé à l’école…Et, sans l’avoir connu, je me souviens de Paul Deschanel et surtout de la chanson faite par un chansonnier, racontant ses déboires dans le train de Montbrison ! Souvenir aussi d’Albert LEBRUN qui avait la réputation d’avoir la larme facile !!!

  3. Bonjour Françoise
    c’est les normes de beauté de l’ancienne Chine
    Je te souhaite un très bon jeudi
    Nos amitiés bises
    Qing&René

  4. Bonjour ma douce Françoise, merci pour cette petite piqure de rappel, oui je connais bien la station…

    Il fait vraiment très beau et c’est agréable de se lever avec le soleil.
    Hier il faisait 33° par ici. Aurons-nous un été indien ?
    En attendant je t’offre un café, ou autre chose pour bien commencer la journée.
    Tu as bien dormi j’espère ?
    Sais-tu que la durée « du jour » en ce jeudi sera de 13h17m ?
    Il faut donc bien en profiter, car le soleil va se coucher de plus en plus
    tôt.

    Je te remercie d’être toujours fidèle au cœur de Lolli.
    C’est un plaisir d’avoir de bons amis et sincères.
    Ne t’inquiète pas si tu ne peux passer, personne ne t’en
    tiendra rigueur. Je sais que tu passeras quand tu pourras.

    Merci pour ton intérêt pour les liens amis, si tel est le cas,
    et voici deux nouveaux univers :

    Un univers de création où la douceur de la créatrice est un vrai partage :
    http://adelys2.eklablog.com/

    Ce n’est ni Hugo, ni Lamartine, mais juste une adorable poétesse au grand cœur :
    http://marieheleneb.eklablog.com/

    Je m’envole et te souhaite plein de bonnes et belles choses aujourd’hui.
    Prends soin de toi.

    Lolli

  5. et bien, grâce à toi, j’ en sais plus sur cette date anniversaire, bien peu évoquée dans les médias !
    Que reste t ‘il de la république, avec nos libertés qui disparaissent peu à peu, nos présidents qui se comportent en despote, le pouvoir et l’ argent que refont leur apparition, pas grand chose !
    on n’ attend plus qu’ un nouveau Robespierre !
    bonne journée Françoise
    bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *