Impertinence(s)

Impertinence. Voilà la définition de mon dictionnaire : Caractère de ce qui n’est pas pertinent, de ce qui va à l’encontre de la raison. Par métonymie : Chose absurde, indiquant l’ignorance, la sottise.  D’une manière usuelle : 1. Caractère déplacé, inconvenant, irrespectueux (d’un fait, d’une action, d’une parole). Synonyme : effronterie, inconvenance, insolence. Impertinence d’un propos, du ton. 2. Attitude, comportement (d’une personne) qui choque par son manque de respect, sa familiarité, son audace. Synonyme : impudence, irrespect. Impertinence d’un domestique (je pense aux servantes de Molière).

Parole, action inconvenante, irrespectueuse. Voilà ce que l’on peut reprocher aux propos d’Alain : leur inconvenance mais pas leur sottise.

Les propos impertinents d’Alain : le philosophe met au point à partir de 1906 le genre littéraire qui le caractérise : les « Propos ». Ce sont de courts articles, inspirés par l’actualité et les événements de la vie de tous les jours, au style concis et aux formules frappantes. Les propos sur le bonheur sont les plus connus mais les « propos impertinents » ne sont pas sans intérêt. De 1906 à 1914, Alain écrira 3083 chroniques, on redécouvre ainsi un penseur qui s’insurge contre l’injustice et à la bêtise de notre monde.

Impertinent, révolté, polémiste prolifique, pourfendeur des pouvoirs établis, Alain se moquait des imbéciles qui se couchent devant les puissants, les hiérarchies et devant ceux qui sont décorés, célèbres. Il n’avait pas de mots assez durs pour ceux qui « ramènent leur fraise, leur science et leur fatuité« . Malheureux, il n’avait pas vu ce qu’on voit aujourd’hui…

Propos impertinents : “Penser c’est dire non ! Le dogmatisme, c’est l’arme des faibles. Un important culbuté et humilié, c’est le plus beau spectacle à mon goût.

« La Vertu et le Pouvoir sont deux forces qui se repoussent. »

« Un homme d’État est une girouette plus sensible que les autres »

Lucidité quand tu nous tiens, ne nous empêches-tu pas d’être heureux ?

2 réflexions au sujet de « Impertinence(s) »

  1. ce qui veut dire que pour se permettre d’ être impertinent, il faut avoir de la pertinence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *