Perles de la Sncf

Je ne sais pas si les employés de la compagnie sont capables d’écrire des perles, ils ne rédigent rien. Ils lisent celles de leurs clients et les font connaître. Je crois qu’à la Sncf, on ne sait pas écrire, on n’écrit pas, on n’a pas le temps, on ne répond pas comme dans bon nombre d’administrations et même d’entreprises privées. Il y a, paraît-il, une obligation de réponse réglementaire. Je pensais seulement à la politesse. Et pourtant…

Il y a quelques semaines je vous ai parlé de mes déboires avec Air Mauritius (clic) maintenant je leur dis « Merci », c’est résolu. Avec le plombier, j’attends toujours sa facture qu’il m’a promise à nouveau la semaine dernière, il se fout de moi, tout comme Darty (clic), les rois des vendeurs qui n’ont rien à faire de leurs clients une fois la facture payée. Je n’irai plus chez eux. Ceci dit, l’affaire traîne depuis juillet 2012, mais j’ai été remboursée de ces 69,90 €, le 31 mars, enfin ! Pas un mot depuis ça :

Chère cliente,
Votre courriel du 13 mars a retenu toute notre attention et nous prenons bonne note des remarques émises.
Nos services étudient à ce jour votre demande.
Une réponse vous sera apportée par courrier dans les plus brefs délais.
Restant naturellement à votre écoute.

Oui mais… Paroles, paroles…. Promesses en l’air. Il n’y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre. J’éviterai Darty comme le premier plombier que j’ai fait venir.

J’ai aussi un problème avec France Loisirs depuis que j’ai fait un changement d’adresse. Ouh que c’est compliqué ! Chez eux, c’est l’informatique qui fait des erreurs. Ils m’écrivent depuis début décembre 2012, soit quatre mois et demi, systématiquement le même courrier ou presque :

Bonjour,
Je vous présente mes excuses pour ce délai et transmets à nouveau votre demande.
Je vous remercie de votre patience et reste à votre disposition.

Ah ça, je suis patiente. Je suis fatiguée mais je résiste. Assez de ces entreprises qui se plaignent mais qui ne respectent pas ceux qui les font vivre : leurs clients !

Mon dernier courriel : « Toujours aucune réponse à cette réclamation et je viens de recevoir un sms pour acheter encore.
Vous moquez-vous de vos clients ? » Sans formule de politesse, Bien sûr puisque ma patience commence à être à bout.

Extrait de mon avant dernier  courriel : « Je suis désolée de vous faire part à nouveau de mon mécontentement et je dois vous avouer que je suis très tentée de mettre fin à nos relations.
En effet, je viens de recevoir sur mon téléphone, à La Réunion un sms me demandant de faire un achat avant le 24 décembre sur l’île.
Je me suis rendue en novembre à la Réunion, au magasin de Saint-Denis pour que l’annulation de mon compte soit faite puisque le transfert n’avait toujours pas été enregistré.

Par ailleurs, je me suis rendue début décembre au magasin de Toulouse pour faire des achats. Je me suis rendu compte après être partie que j’avais à nouveau payé plein tarif et non le prix consenti aux détenteurs de la carte OR.

Je suis retournée au magasin et après une heure de discussion, j’ai pu me faire comprendre. Débit, annulation  et nouveau débit de ma carte de crédit. La vendeuse a été limite courtoise me répétant que la machine ne me reconnaissait pas comme détentrice d’une carte OR et que je ne devais pas m’énerver. Je n’étais pas énervée, j’expliquais : je pense être toujours claire (j’étais prof d’économie-gestion et de communication). Je pense que la vendeuse ne sait pas ce qu’est une personne énervée, j’étais contrariée c’est certain ; elle ne me connait pas en colère.

J’étais contrariée parce que :
– les régularisations sur mon compte ne sont pas faites depuis juillet 2012,
– j’ai perdu du temps une fois de plus (mon temps a de la valeur), »
… Formule de politesse.

Je vous informerai de la suite des événements.

Ce qui me contrarie, c’est que de nos jours, il faudrait tout vérifier : les tickets de caisse, les remboursements de la Sécurité Sociale, les calculs d’impôt… Il y a des erreurs (involontaires ?) liées à l’informatique, bien sûr et j’ai l’impression que tous tentent de voir si ça passe. Suis-je une « Madame Pasd’Bol » ou y a-t-il réellement une généralisation de la mauvaise foi ? Devinez ce que je crois.

Les 600 000 euros de Cahuzac en Suisse… C’est peu pour un compte dans un paradis fiscal. Les intérêts peut-être ? Et dire que nous, nous sommes riches avec 4 400€ mensuels pour un couple. C’est nous qui sommes pressurés, qui payons. Tu parles d’une gauche pourrie, cette gauche caviar. Il y a encore des idéalistes de ce côté mais combien d’ « emprofiteurs », comme on dit à La Réunion.

Et pour sourire, puisqu’il le faut bien, en ce lundi, voilà un extrait de l’actu-match du vendredi 5 avril 2013 – Paris match : SNCF: les 10 perles du courrier clients

1/ Carte Bleue
«Alors résumons M. le président, Je prends un billet avec ma carte bleue. On me vole ma carte bleue. On refuse de me donner mon billet, que j’avais payé avec ma carte bleue sous prétexte que j’étais dans l’incapacité de présenter ladite carte bleue pour retirer mon billet. Je re-paie mon billet. J’oublie de le poinçonner. On me met une amende. Vous êtes sûr que vous ne voulez pas ma femme ?»

2/ Repères
« Qui peut expliquer la logique de numérotation des wagons ? J’ai voyagé dans une voiture 14 d’un train qui n’en comportait que cinq ! […] Pourquoi pas la voiture 04 ? Pourquoi certains wagons ont-ils les premiers numéros vers la tête du train et d’autres vers l’arrière ?»

3/ Nautamine (publicité déguisée ?)
«Le TGV se comporte, à peu de choses près, comme un chalutier en mer du Nord. Le barman lui-même absorbe de la Nautamine.»

4/ Ma robe, mes robes
«Témoin à un mariage, j’ai emprunté le train le matin même. Je patientais sur le quai, tenant à bout de bras une housse contenant deux robes. Alors que je me trouvais derrière la ligne jaune de sécurité, un train de marchandises a surgi à très vive allure : sous l’effet du vent et de la vitesse, ma housse a été aspirée, emportant sous les roues du train déchaîné mes tenues pour le mariage. […] J’ai dû racheter des vêtements de circonstance, complètement traumatisée par la situation.»

5/ Fraudeur
«Je voyageais avec ma petite fille et pensais bénéficier de la gratuité pour elle. Un contrôleur m’a demandé son titre de transport. J’ai précisé que l’enfant allait avoir 4 ans dans la journée et bénéficiait de ses dernières heures de gratuité. Votre contrôleur a exigé le paiement d’un billet. J’ai payé, mais je vous envoie la preuve que l’enfant n’avait pas 4 ans au moment du contrôle. Elle est née le 12 août à 16h25 et le contrôle a eu lieu le matin à 10h39.»

6/ Dans la boîte
«Vous devriez interdire à La Poste d’installer des boîtes aux lettres dans les gares. L’une d’elles a avalé mon billet que je croyais pouvoir y composter, à la suite d’une lamentable méprise.»

7/ Chien ou chat
«Sur le billet que j’ai acheté pour mon chat figure la mention « chien ». Assumez vos incohérences! Je ne vois pas pourquoi je devrais accepter de qualifier mon chat de chien pour avoir le privilège de payer 5,10 euros afin de le porter sur mes genoux! Ensuite, autre aberration: les enfants de moins de 4 ans voyagent gratuitement! La SNCF est-elle en charge de la politique nataliste de la France? […] et admettez une évidence, un enfant est bien plus perturbateur qu’un chat.
J’attends vos explications. Mon chat aussi d’ailleurs: en tant qu’usager de la SNCF, il mérite également quelques éclaircissements.»

8/ A l’heure
«Votre train est arrivé à l’heure. A l’heure d’été. Sauf qu’on est en hiver.» (Remarque : Si j’ai bien compris, en hiver, on retarde les pendules d’une heure, donc le train serait arrivé avec une heure d’avance ? De quoi se plaint le client, c’est rare, ça : de l’avance.)

9/ Faussaire
«Monsieur le président, pourriez-vous m’aider à faire croire à mon petit-fils que c’était bien moi qui conduisait le TGV Paris-Lyon du 12 novembre dernier, arrivé à Lyon-Perrache à 10 heures ? Il suffit de recopier et de signer le certificat ci-joint. Et n’oubliez pas le tampon. Il est très méfiant.»

10/ Rencontre
«Nous vous écrivons ce courrier car le 4 novembre dernier dans un train allant de Toulouse à Bordeaux, nous nous sommes rencontrés. Nous avons entamé une discussion au sujet de ce train qui affichait un retard, ce qui nous a permis de faire connaissance. Le 26 juin, nous nous sommes mariés. Nous vous disons donc de tout cœur merci d’avoir permis cette rencontre, ce mariage et tout ce bonheur.»

*****

Belle, la dernière perle, non ?

Pour se développer, faire face à la crise, il faut trouver de nouveaux débouchés : la Sncf pourrait  ajouter une branche et/ou se reconvertir en Société Nouvelle de Constitution de Familles.

10 réflexions au sujet de « Perles de la Sncf »

  1. Bonjour Françoise,
    C’est toujours agréables de lire ces perles, il y a un peu de tout.
    Cela me fait rire.
    Comme tu l’écris, la dernière est la plus belle, tout n’est pas mauvais !
    Ce n’est pas mieux chez nous, je pense qu’il n’y a plus rien qui va,
    mais restons zen !
    Bonne semaine, bisous.

  2. je dois dire que je n’ ai pas la moindre patience, et que ça barde quand on m’ énerve !
    Quand on dit bien haut ce qu’ on pense, il est rare que le directeur ne sorte pas et propose de continuer la discussion dans son bureau .
    Client veut dire, acheteur, mais une fois l’ achat payé, on devient vite l’ emmerdeur !
    Merci pour ces gags ferroviaires !
    bonne journée
    bisous

  3. Ce qui me révolte : aujourd’hui c’est le nom de jeune fille qui l’emporte sur le nom d’épouse…le facteur vient de sonner chez K…Marina il a une lettre recommandée pour K… Marie… Personne inconnue dans la maison. Elle ouvre le courrier croyant à une erreur de l’administration. Vu le contenu du courrier elle se rend compte que la lettre n’est pas pour elle. C’est ainsi que ma lettre recommandée a été lue par une inconnue. Que j’ai failli avoir de sérieux problèmes si je n’avais pas pu prouver que jamais j’avais reçu le courrier car toute la rue me connais sous W…Marylou

  4. bonjour Francoise des perles il y en a partout et jai adore celles ci bisous
    Marcel

  5. Toujours marrantes ces perles !! Moi, également, je suis très mécontente de Darty, je n’y mettrais plus les pieds. Ils sont venus me livrer une cuisinière électrique cabossée, ils l’ont remportée certes, mais comme ils ne livrent qu’une fois par semaine en campagne, ils ne sont revenus qu’une semaine après. J’ai eu beau téléphoner, je n’ai pu obtenir le magasin d’Angoulême,qui m’avait livré, le numéro de tel est un 08…. Donc, moi qui achetait la plupart de mon matériel chez eux, et bien c’est terminé !!!! Bises. FRANCOISE

  6. Bonjour Françoise
    j’ai eu ce genre de déboire, dans une banque, nom+prénom ou prénom+nom.
    égal 3 semaines d’explication plus fax (a mes frais) de ma banque belge.
    résultat j’ai changé de banque
    Je te souhaite un très bon mardi
    Nos amitiés bises
    Qing&René

  7. je viens de voir ton autre com.
    c’est pour cette raison que je mets le feng shui a petite dose, au total c’est plus de 100 articles

  8. A croire que l’on ne parle pas le même langage
    J’aime ces écritures imagées ….
    Douce journée Françoise
    Bisous
    timilo

  9. je crois que l’on en pond tous une un jour ou l’autre
    mon père était à la SNCF;;il a fait au moins une perle..lol!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *