Ma découverte musicale

Jacques l’Ardéchois a pris la succession de José à la présidence de la communauté « Musique à cœur … ouvert » et en sa qualité de Président, il nous a demandé de partager avec nos blogopotes LA découverte musicale que nous avons vraiment apprécié.

Il est drôle ce président, LA découverte, et en plus il a dit UNE seule. En presque soixante ans, j’en ai fait des découvertes que j’ai appréciées, plus ou moins. Comment se limiter à un seul choix ? Il veut la « plus meilleure », c’est ça, non ? Pas facile de trancher.

Ah les découvertes musicales… Je me souviens du cours de musique à l’école primaire. Tu parles d’un bonheur. Le cours consistait soit à solfier et endurer Mademoiselle Faure avec son harmonium puis à chanter avec elle, soit à écouter un modeste poste de radio (un poste pour deux classes au moins, imaginez un peu : trente à trente-cinq péronnelles changeant de salle de classe pour se retrouver deux fois plus nombreuses dans une seule salle de cours, je ne sais plus quel jour de la semaine, ça n’a pas duré trop longtemps cette expérience). Moi, je ne voyais dans ce moment différent qu’un instant de liberté supplémentaire, un moment pour être un peu plus dissipée que d’habitude ; j’avoue que les vocalises imposées « ou a é ou a é ou » me donnaient envie de rire et que la suite du programme, un morceau de musique à écouter me contrariait souvent. J’ai malgré tout retenu quelques bribes confuses : une histoire de Phaëton, une légende, des mots mais rien de la musique…  Un certain, Camille Saint-Saëns (j’aimais l’idée de cinq sens mis en musique) et sa « Danse macabre »… Je me souviens surtout de « L’apprenti sorcier » de Paul Dukas que j’ai reconnu plus tard dans Fantasia de Walt Disney. L’approche de la musique était sans doute mauvaise à l’école, du moins dans mon quartier populaire. Est-ce mieux ou pire aujourd’hui ?

Finalement mes découvertes musicales marquantes relèvent plus de la variété que de la musique classique. Ma variété préférée, c’est un tout : paroles et musique, une atmosphère qui m’ont marquée. Je réduis de plus en plus  pour en arriver à Julien Clerc.

Ma première « rencontre » avec cet artiste date d’avril 1968. Un air : « Julien ». Une voix et une histoire de rencontre, d’amnésie ou de confusion… « Moi, je ne me souviens de rien /Votre histoire ne me dit rien »… Puis il y a eu « Ivanovitch », « Yann et les dauphins », « La cavalerie », « Le delta », « La petite sorcière malade » et tant d’autres titres.  Comment choisir dans ces premières chansons la plus marquante, la plus appréciée par moi ?

Je me suis décidée finalement pour LE titre qui a occupé mon esprit durant des heures, même les heures de cours au lycée, un texte qui m’a inspirée pendant les heures facultatives de dessin. J’ai donc choisi :  » Le cœur volcan ».

Je pense si souvent à toi
Que ma raison en chavire
Comme feraient des barques bleues
Et même les plus grands navires

Ah ces élans du cœur désespérés et  grandioses… Cet amour de vacances (de Noël) qui durait. J’étais amoureuse. J’avais seize ans, pas tout à fait et demi.

J’étais comme tous les amoureux, les trop romantiques, je vivais quasiment en recluse, je ne pensais plus qu’à lui. Pour faire le vide autour de soi, c’est une bonne recette ; elle est  universelle. Rimbaud  le confirme : « On n’est pas sérieux, quand on a dix-sept ans », vous êtes amoureux… «Tous vos amis s’en vont, vous êtes mauvais goût », cet alexandrin montre l’avis sans appel de votre entourage insensible aux choses de l’amour.

J’étais amoureuse, loin de mon amoureux (plus de quatre cents kilomètres) et je me fredonnais en sourdine :

Toute ma vie s´est arrêtée
Comme s´arrêterait l´Histoire.

Share

18 réflexions au sujet de « Ma découverte musicale »

  1. je vois encore mon prof de musique me mettre une pièce sur chaque main, et m’ obliger à des arpèges des heures durant !
    Il avait presque réussi à me dégouter du piano.
    c’ est donc seul que j’ ai par la suite commencé par la méthode rose, le gai laboureur, la lettre à Elise, toccata et fugues.
    Mais ma préférence reste pour Thaïs de Massenet.
    Jacques est un exigeant, en musique, comme en photographies, et je crois bien qu’ il ne sera pas déçu par ton choix.
    bonne journée
    Bisous !

  2. L’amour toujours et encore, mais que serait la vie sans amour !… magnifique article, excellent choix de chanson, interprétée par un artiste que j’apprécie également … merci Françoise pour ta participation … excellente journée

  3. Ah comme je te comprends. Le juju je l’adore, je l’ai entendu en concert plusieurs fois, à Paris à Bercy et au grand Rex à Compiègne aussi plusieurs fois au centre culturel. J’aime aussi Pagny et Calogéro. Et l’opéra aussi, je viens d’assister au cinéma à l’opéra d’Alice au Pays des Merveilles en direct de Londres. Très bonne journée Françoise, et merci pour ta visite chez moi. EVELYNE

  4. Je l’ avais déjà entendue. Radio Nostalgie ?
    J’ ai bien aimé. Il est des maladies dont on ne voudrait pas guérir.

  5. Pour moi qui étudiais la musique …la leçon de l’école était un plaisir……
    Et quant à Leclerc je l’ai toujours aimé et plus il vieillit plus il est beau!!!!!

  6. Je suis nul en musique comme en dessin, et pourtant je les adore. Pour rigoler, je ne savais pas que les chèvres chantaient ! Partant en vacances pour quelques jours, j’ai programmé pour demain un article sur Fréhel, l’Edith Piaf de son époque. Sa biographie est bouleversante. Elle est morte dans la pauvreté alors qu’elle était une grande vedette de la chanson…. Bonne soirée. Amicalement. Robic

  7. Moi aussi j’aime bien Julien CLERC
    Un joli choix musical
    Douce journée Françoise
    Bisous
    timilo

  8. Bonjour Françoise, sacrée découverte.

    Ce matin je t’apporte mon sourire, et le soleil.
    J’espère qu’il arrivera chez toi car je lui ai demandé de
    venir te réchauffer.☼

    Le café est servi au fait…♥

    En relisant les commentaires, il me fait plaisir de voir
    tous ces gentils messages de mes amis tous aussi merveilleux, et le tien brille au milieu.

    Prends soin de toi, retrouve moral et santé, et si tu as déjà tout, alors c’est parfait.

    Bonne journée avec toute mon amitié et mon affection.

    Lolli

  9. Bonjour,
    j’ai vu ton passage chez moi.
    La « Muse » que je connais sur Over-blog est prof de musique à la Réunion.
    Tu la connais?
    Personnellement, je suis nulle en musique classique. Je ne connais et reconnais que les oeuvres les plus célèbres, mais ton enthousiasme pour toutes sortes de musiques est contagieux et fait envie!
    Bonne journée,
    Mo

  10. Évidemment, on n’a pas tous les mêmes goûts musicaux… Moi, j’adorais la leçon de musique à l’école primaire à la radio! Mais j’espère faire mieux maintenant avec mes élèves!

  11. Je me souviens de mes cours de musique à l’Athénée.
    On avait un prof très (trop) sévère qui nous faisait faire des vocalises.
    On n’osait pas broncher et ce cours ne me plaisait pas du tout pourtant j’adore la musique.

    Julien Clerc, quel souvenir que ces chansons de l’époque.
    J’avais aussi acheté un 33 tours…c’était en 1974 !
    C’est un bon artiste et il a fait de jolies chansons.
    Merci pour ce partage.

  12. Bonjour Françoise
    Ces musiques qu’on aime…
    Ces souvenirs qui nous envahissent…
    Bisous
    Frieda

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *