La pauvreté

« Les hommes n’ayant pu guérir la mort, la misère, l’ignorance, ils se sont avisés, pour se rendre heureux, de n’y point penser. » Blaise Pascal (1623-1662), Pensées, 168. Y arrivez-vous, vous, à ne pas y penser à la pauvreté ? Moi je ne peux pas.

Mon fils est un pauvre au plan économique. Heureusement, il a une famille (des parents et  deux sœurs, deux beaux-frères et des neveux et nièces). Il est pauvre car il n’arrive pas à trouver un emploi salarié et ce n’est pas faute de diplômes. Quand j’entends plaindre les exclus du système scolaire, je suis choquée que l’on ne parle jamais des jeunes qui ont été formés, diplômés par un système qui les lâche ensuite et les broie en fin de compte…

Je ne pleurerai pas davantage ici mais je veux que personne ne ferme les yeux sur une réalité actuelle : la pauvreté qui progresse en France.

La pauvreté caractérise la situation d’un individu qui ne dispose pas de ressources suffisantes pour vivre dignement dans une société et son contexte.

Cette situation non-désirée, génératrice de souffrances, touche des personnes isolées ou des groupes, des tranches de la population dans les pays développés ou des pays en voie de sous-développement (la France par exemple).

Les termes misère et précarité sont des termes voisins de la notion de pauvreté mais les synonymes sont nombreux : dénuement, indigence, mistoufle, mouise, débine, gêne, mélasse, gueuserie, mouscaille, merde, pénurie, dèche… Complétez la liste si vous voulez.

Bien sûr, la pauvreté peut prendre un sens différent, vertueux, dans un contexte religieux ou spirituel, philosophique. Le vœu de pauvreté est défini comme la volonté d’être plus libre  en renonçant aux biens matériels pour être en situation optimale de connexion avec son prochain ou Dieu (quel que soit son nom), une entité suprême.

La pauvreté en France concerne toutes les personnes qui ne disposent pas de ressources matérielles suffisantes pour vivre décemment. Selon l’Insee, la France compte environ 8,6 millions de pauvres, soit environ 14 % de la population, qui survivent avec pas grand chose. Pour une personne sans revenus d’activité, le RSA se monte à 417,94 € mensuels en 2012.

Comment peut-on vivre décemment avec 417,94 € ?

Comment les plus riches peuvent-ils fermer les yeux sur la misère ? Comment certains d’entre eux peuvent-ils ouvrir le bec pour donner des consignes de générosité et repartir dormir, chez eux, en Suisse, à Monaco ou ailleurs ?

Que pensez-vous de Gérard Depardieu ces jours-ci ? Moi, je l’aimais bien malgré ses frasques, c’était surtout, pour moi, Cyrano de Bergerac… Timide, complexé, écorché, brave… et Obélix qui est, sous sa grosse carcasse, un être sensible et tendre, non ? Aujourd’hui, Depardieu me dégoûte.

Je passe sous silence son ivrognerie, sa grossièreté mais j’ai appris qu’il a enregistré une chanson avec Gulnara Karimova, la fille aînée du président ouzbek Islam Karimov, connue sous le nom de scène Googoosha. Les couplets ont été diffusés pour la première fois le 5 décembre, parce que c’est Depardieu et la fille d’Islam Karimov (au pouvoir depuis 1989, il est réputé pour sa conception particulière des droits de l’homme).

Je me souviens aussi que Depardieu aimait bien Nicolas Sarkozy, qu’il le soutenait (aujourd’hui Nicolas apprécie sans doute moins ce soutien). Le Canard enchaîné avait même écrit que Gégé soutenait l’ex-président car il l’avait aidé à régler «des problèmes dans l’une de ses affaires à l’étranger».

Quelques temps plus tard, pressenti pour interpréter le rôle de DSK dans un film sur la politique et le sexe que préparerait l’américain Abel Ferrara, le monstre du cinéma français avait été interrogé : allait-il vraiment incarner DSK ?  Réponse : « Oui, parce que je ne l’aime pas. Donc je vais le faire…»  Il avait ajouté : DSK est «un peu comme tous les Français, un peu arrogant, oui» et d’ajouter : «je n’aime pas trop les Français d’ailleurs. Surtout comme lui…» Ah bon ? Les Français vont finir par ne plus vous aimer  non plus.

Début novembre, des informations de presse avaient circulé affirmant que l’acteur avait acheté une maison en Belgique. La presse avait alors immédiatement fait le rapprochement avec l’affaire du milliardaire français Bernard Arnault, qui avait déclenché en septembre un tollé en demandant à devenir belge. Les nantis effectuent ce déménagement pour des raisons politico-fiscales. Pas humanitaires, c’est sûr. Sans doute pour la beauté du paysage. Pas pour éviter de payer des impôts sur la fortune, non…

Naïve, moi ? Possible. Alors, l’êtes-vous autant que moi ? N’êtes-vous pas surpris par :
– la « Journée Conférence Nationale sur la Pauvreté » alors que les trois-cent-soixante-quatre (ou trois-cent-soixante-cinq, cette année) autres jours de l’année, l’Etat ne fait pas grand chose pour éviter le pire dans ce domaine. Rien que du blabla pour pêcher des voix…?
– la possibilité pour les plus riches de quitter le pays, sans aucune contrainte (législative ou autre) ? Aujourd’hui on nous rabat les oreilles avec Depardieu mais que dire de Johnny Hallyday,  Patricia Kaas, Delon, Emmanuelle Beart… et quelques autres ? Voir cette liste des riches exilés.

Les Français, les Européens de la classe moyenne devront-ils encore longtemps courber l’échine pour payer les impôts dont les plus riches s’exonèrent en fuyant ?

Consolons-nous avec Alphonse Allais : «La misère a cela de bon qu’elle supprime la crainte des voleurs.»

6 réflexions au sujet de « La pauvreté »

  1. J’ai appris hier par une lettre de la Caisse Retraite …que ma retraite allait être amputée, au titre de la CSG, de 6,6% au lieu de 3,8% précédemment….Je crois que je vais être d’accord avec Alphonse Allais : Je n’aurais plus peur des voleurs….

  2. je vais me faire le défenseur du diable !
    Les riches font comme tout le monde et achètent ce que leurs gains permettent !
    Maisons, voiture(s), bateaux etc !
    Ce qui signifie que déjà ils paient sur ces bien, plus d’ impôts que les autres citoyens !
    il n’ est pas rare que les mêmes emploient du personnel, mais surtout, ceux qu’ on appelle nantis, donnent du travail à des milliers de français !
    Vouloir jouer la démagogie, en pénalisant par l’ impôt, surtout quand on sait ce que cet impôt rapporte, est pour moi une erreur..
    Par contre, je trouve aussi que lorsqu’ on doit sa fortune à la France, on paie ses impôts en France.
    Ce sont les banques qui dans le monde font la pluie et le beau temps, c’ est là je pense qu’ il faut agir, comme Sarkosy avait commencé de le faire..
    La vérité est qu’ à gauche, on a trompé son monde et qu’ on multiplie les taxes et impôts, ce qu aura pour conséquence de faire plus de pauvres encore !
    Malgré une situation catastrophique, le France donne pour l’ Europe, pour l’ Afghanistan, pour la Libye et j’ en passe !
    on ne manque pas de proverbes disant qu’ il faut être soi même sain, pour prétendre assainir les autres
    bonne journée
    bisous

  3. Il m’arrive la même chose qu’à Geneviève… je suis en rage…. oui parce que pour mes revenus de l’an dernier j’ai payé cette année quelques 200 euros d’impôts sur le revenu… oui, j’ai donné à un organisme qui ne m’a pas donné le reçu correcte…. je n’en décolère pas….

  4. Salut Françoise
    vaste sujet que tu soulèves et pour lequel, bien entendu, je n’ai pas de réponse. Mais il est vrai que les faits sont choquants surtout dans ces pays où certains sont des hyper protégés et d’autres des riches qui ne pensent qu’à devenir encore plus riches avec la complicité implicite d’une grande majorité de la classe politique.
    Et puis il y a tous ceux qui s’honorent de représenter la France, mais qui élisent résidence en Suisse, à Monaco, et maintenant aussi en Belgique. Mais n’oublions pas que la France a ses propres paradis fiscaux dans les Caraïbes.
    Et pourtant, quand j’évoque cette situation avec des camerounais de base, ils ouvrent grand les yeux car pour nombre d’entre eux la misère de là haut est préférable à celle d’ici.
    Alors comment en sortir je ne sais pas mais il est sur que l’on n’y arriveras pas sans remises en question qui feront mal.
    Amicalement
    Antonio

  5. bonjour chere Françoise, vaste sujet, comment ne pas penser à la pauvreté, quand elle nous entoure ! j’ai aimé Depardieu, maintenant, comme toi il me dégoute , pas seulement par son manque de solidarité, mais par sa grossièreté, pisser devant tout le monde dans un couloir d’avion, n’attire pas forcement la sympathie !! maintenant qu’ il s’en aille ! je suis pour retirer la nationalité française à ces gens là, car en plus, non contents de ne plus payer d’impots en France, ils reviennent se faire soigner aux frais de la sécu et de la communauté.. dure, dure la remise en question , mais il faudra en passer par là ! bonne santé et grosses bises

  6. Bonjour Françoise, récemment le belge Philippe Gelluck a dit que tout de même, la Belgique ne pourrait pas accueillir toute la richesse du monde… Façon d’exprimer, au nom des Belges, leur ras-le-bol car ils ne retirent rien de bon en « accueillant » ces millionnaires capricieux.

    Depardieu et DSK, c’est le même monde de nantis à la morale au ras des paquerettes….

    Et Blaise Pascal est toujours d’actualité, combien de gens s’abreuvent de divertissements débiles par la télé, internet pour ne plus avoir à penser…

    Merci pour ce billet Françoise, j’espère que tu vas bien, bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *