Avoir une dent contre quelqu’un

Le 4 février, Magitte avait mal aux dents en sortant de chez son dentiste et elle écrivait alors sur son blog : « Et je ne parle pas de « la dent qu’on peut avoir contre quelqu’un »…Au fait, d’où vient cette expression ? On l’emploie beaucoup à l’égard de personnes qui vous ont fait du mal… Donc, parler de dents, c’est parler de mal ou douleur ? « Je me suis dit que ces questions méritaient une réponse.

Avoir une dent contre quelqu’un c’est effectivement avoir de la rancune, du ressentiment, des griefs envers quelqu’un, lui en vouloir pour une raison quelconque ou même sans raison et c’est bien cette incompréhension qui révolte le plus. Combien d’élèves récoltant une mauvaise note disent « le prof a une dent contre moi » ? Plus tard, ce sera le chef, le patron, le voisin, la police…qui aura une dent contre vous. Persécutés ? C’est variable mais « la dent contre » explique bien des loupés ; c’est une bonne excuse. Alors victime innocente, réellement ou pas ?

Nous pouvons être face à un pervers ou à un rancunier (à la rancune inexplicable quelquefois). Mais le rancunier est souvent quelqu’un d’amer qui en veut à la terre entière (la dent de l’amer ? Bon, j’ai le droit de le faire ce jeu de mot pas cher !) Je reviens à l’explication.

Cette expression semble remonter à la fin du Moyen-Age, XIV° siècle environ, période pendant laquelle on disait plutôt « avoir la dent sur quelqu’un ou sur quelque chose »; la locution signifiait « être passionné par », « convoiter ardemment » ou « s’acharner sur ». C’est à rapprocher du « je suis morgane de toi » (cliquez LA pour relire mon article à ce sujet) puisque morganer, c’était mordre en argot. Ah les dents, c’est important ! Sans, c’est bouillie, purée, c’est comme retomber en enfance.

Pourquoi une dent, une seule ? Pour les économiser ? Chaque dent a son utilité même la dent de sagesse, oui,oui,  pour en savoir plus cliquez ICI. C’est d’ailleurs l’arrivée souvent douloureuse de cette dernière qui a donné naissance au fameux et incompréhensible dicton « Mal de dent, mal d’amour ». La dent de sagesse porterait mal son nom puisqu’elle arriverait en même temps que les premiers gros émois amoureux.

Zut, comme toujours je me disperse, il faut que j’en finisse avec cette expression « avoir une dent contre quelqu’un ». A partir du XIVe siècle, le mot « dent », au sens figuré, exprimait l’agressivité ou la malveillance. On montre les dents (quand on en a) quand on est en colère, comme un chien de garde ou un loup. La dent est à la fois un symbole de dureté et d’agressivité. Il me semble d’ailleurs que la formule « ne faire apparaître aucune dent »  avait cours et signifiait « ne montrer aucune agressivité ». C’est l’antonyme du très mode « sourire de toutes ses dents » qui fait la fortune des fabricants de dentifrices, vernis émail dents, des prothésistes dentaires, voire même dentistes et autres vendeurs de rêves de blanchiment de dents qui envahissent les rues peu à peu. Société du paraître !

A cette époque du XIV°, « avoir une dent de lait » c’était avoir une animosité de longue date, une vieille rancune (le chien de ma chienne, vous le connaissez tous, non ?). On retrouve plus tard, chez Molière, dans « Le bourgeois gentilhomme », l’expression « avoir une dent de lait contre quelqu’un » (acte III, scène 3).

Nul doute aussi qu’à l’époque, les individus devaient facilement avoir une dent contre les chirurgiens-barbiers, des arracheurs de dents qui sévissaient sans vergogne, sur la place du marché, à la tenaille et sans anesthésie, des individus bien moins fréquentables que le dentiste de Magitte. Ceux qui venaient se faire charcuter dans la  rue, rentraient ensuite chez eux en chantant, après un passage à la taverne :

« mes chicots, mes chiiiiiiiiiiicots, sous ton soleil qui chante, iiiiiiiiii… »

 

ou encore

si, si, je vous jure, Dalida chante « chicot chicot par ci, chicot chicot par là… »

Ne m’en veuillez pas, je suis un peu sur les dents. Pas facile d’être grand-mère à plein temps d’une petite Alice ; j’ai l’impression d’être le Lapin Blanc : « Je suis en retard ».

Bonne journée et à demain.

15 réflexions au sujet de « Avoir une dent contre quelqu’un »

  1. Tu as écrit un article plein d’humour, Françoise, j’aime !
    Et tu sais aussi que j’aime les expressions françaises.
    Je pense qu’il doit aussi y avoir un rapport avec le loup qui montre les dents.
    Occupe-toi bien avec Alice et bises à toutes les deux.

  2. Bravo quel talent, j’ai adoré ton style et ton humour pour nous conter cette histoire de dentier … et on en apprend c’est encore mieux ! belle journée

  3. ✿⊰♥⊱✿⊰♥⊱✿⊰♥⊱✿⊰♥⊱✿⊰♥⊱✿
    Moi je n’ai pas de dent contre toi ma douce Françoise 😉
    Parce que je t’adore
    Bel article
    Bon week end et gros bisous
    ✿⊰♥⊱✿⊰♥⊱✿⊰♥⊱✿⊰♥⊱✿⊰♥⊱✿

  4. Ah ! ces dents! c’est vrai qu’elles peuvent nous faire horriblement souffrir
    mais même si ce n’est pas facile d’être gran-mère à plein temps, je suppose que la petite Alice te ravit quand même..

  5. Les dents de l’amer !!!!! j’adore !!!!! merci pour ce bel article, qui ceci dit me met un peu sur les dents !!!!!

  6. merci,à vous ,pour ces jolies explications ,et en chansons…..s v p et ,voilà 40 années sont parties »sous le soleil de MEXICO » A mon RV de 15H chez mon dentiste,j’ai bien peur ,qu’elles reviennent ,la frousse en plus! ALICEest un prénom très doux. COTENTINE

  7. Chère Gazou, Comme tu t’en doutes, je suis ravie d’être avec Alice et auprès de ma fille qui était un peu inquiète, comme toutes les nouvelles mamans. Alice est une petite merveilleuse, bien tonique et cependant bien tranquille.
    Puisse la vie lui être douce!

  8. Et que dis-tu de quelqu’un qui a une dent contre son dentiste car il avait la dent dure mais à vouloir être trop gourmand il s’y est cassé les dents… Pourtant, il n’avait pas la dent creuse, mais il a dû quand même ramasser ses dents ! Et maintenant, il aimerait quand même bien avoir un truc à se mettre sous la dent… Comme Eve (sous l’Adam) ? Va savoir, Charles ;))
    En tout cas, il n’avait pas les dents du bonheur mouahaha – oui ok j’arrête mes blagues beaucoup plus pourries que les tiennes ^^)
    bisous

  9. Bonjour
    Félicitations, avec ce bel article il sera difficile d’avoir une dent contre toi !!!
    Sincèrement
    jean

  10. Je ne peux qu’apprécier cet article dont l’origine est… »mes récents déboires avec mes dents « ! Je n’ai ,heureusement , aucune dent contre mon dentiste ! Connaître l’origine d’une expression employée couramment, est toujours très instructif ! Merci pour cette « valse des mots », si agréable à lire !
    Pouponnez, profitez bien de la petite Alice qui bientôt « fera ses premières dents » !
    Je vous embrasse.

  11. Quel beau sujet que les dents 😉 merci pour ce cheminement d’expressions je te souhaite une douce soirée bises

  12. merci pour ce charmant article, plein d’humour et d’esprit, les dents servent aussi à indiquer que l’on a faim : « avoir la dent » !! pas très courant c’est vrai, bonne fin de semaine et grosses bises , à la grand’mère modèle !

  13. super comme à l’accoutumée…Mariano chantant « mes chicots »…chouette…j’ai toute une aventure à conter concernant cet artiste qu’un jour je n’avais pas reconnu mais lui m’a bien reconnu dans les spectateurs des premiers rangs tant et si bien qu’il s’est planté devant moi pour pousser la chansonnette et m’a fait chercher pour le rejoindre dans la loge durant l’entracte…bon moment de rigolade…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *