Rêve et cauchemar

Pour dire la vérité, si autrefois mes nuits étaient agitées, pleines de cauchemars et d’angoisses, aujourd’hui elles sont tranquilles, courtes et reposantes. Pourtant, j’avais entendu dire que plus on vieillissait, moins bien on dormait, or j’ai le sentiment que c’est l’inverse qui se produit. Je dors du sommeil du juste, comme un caillou, sans rêve. Mieux, bien mieux qu’avant.

Et pourtant, je fais des cauchemars… quand je suis éveillée. Est-ce que ça vous arrive, à vous, ce genre d’angoisse ?

Je cauchemarde en pensant à la vie quotidienne et aux élections qui s’approchent. Cauchemar quand je vois des jeunes, dont mon fils, instruits, formés, diplômés, et chômeurs, incapables de trouver le premier emploi rémunéré, quand je vois les prix dans les magasins d’alimentation, au marché et que je pense au salaire moyen des Français, quand j’écoute les actualités : inflation, guerres, révoltes, violences…, quand je regarde mes petits-enfants et que je me demande quel monde je vais leur laisser… Quelle liberté ? Quelle démocratie ?

Et si démocratie était un mot qui ne voulait plus rien dire ?

Nous allons voter, mais pour qui ? Pour qui vous voulez, bien sûr, mais surtout contre celui ou ceux dont vous ne voulez pas. Notre problème, à moins d’avoir des convictions bien ancrées, c’est d’être lucides et de choisir le «moins pire».

Le nombre pléthorique de candidats est en train de diminuer et il ne restera que les «grands» candidats : Sarkozy, Hollande, Le Pen, Mélanchon, Bayrou, Joly et quelques autres. Dans les médias, il est essentiellement question d’un duel Hollande-Sarkozy, mais… et si comme en 2002, il y avait un duel avec Marine Le Pen.  Alors Hollande-Sarkozy ? Sarkozy-Le Pen ? Le-Pen-Hollande ? En décembre, j’avais déjà écrit sur ce sujet. Cliquez LA pour relire.

Pour en revenir à la campagne électorale, qui a bel et bien débuté quoi qu’on en dise,  c’est François Hollande, le gentil,  surmédiatisé, contre Sarkozy, le méchant président qui abuse de ses pouvoirs. A eux deux, ils se partagent 80% des apparitions médiatiques et au maximum 45% des votants (pas des électeurs).

Et le cauchemar, me direz-vous ?

Je pense, peut-être la même chose que vous, que Sarkozy peut encore gagner pour les raisons  suivantes :
1- Hollande a été un très mauvais premier secrétaire du PS qu’il n’a pas réussi à fédérer. Il n’a pas l’adhésion réelle des membres du P.S., il est trop loin des Français (niveau de vie, façon de parler…), il est déjà trop caricaturé par les medias et à l’intérieur de son propre camp.
2- Sarkozy endure des critiques honteuses sur son physique, sa vie privée. Je pense que ce genre de moqueries va aboutir à un retournement d’une partie de l’électorat qui n’aime pas cet abus de sarcasmes.
3- Les Français ne gobent plus aussi facilement les promesses et ne sont plus aussi stupides, ils savent que Sarkozy a affronté une crise terrible, une des plus difficiles à gérer depuis de nombreuses année et que les socialistes français sont caractérisés par l’ignorance de l’histoire et l’incompréhension de l’économie (60 000 postes dans l’Education Nationale en plus. D’où vont venir les sous ?
4 –  DSK, sans se présenter aux présidentielles, a plombé le PS, un parti dont les dirigeants sont friqués, des nantis, qui pensent qu’à leurs intérêts personnels et petits bourgeois plutôt qu’au réel bien-être du petit peuple. C’était la gauche-caviar, pas celle de Bernadette Laguillier, la pure.

Moi, j’ai un rêve : celui d’un grand coup de balai sur les hommes politiques. Ouste, dehors, ! Fini le bling-bling, le caviar, les corruptions de droite, de gauche, du centre, on remet en place une république avec du sang neuf et des citoyens intègres, pleins de bonne volonté. « I have a dream« .

15 réflexions au sujet de « Rêve et cauchemar »

  1. le bling bling sera plus discret … quoique … toujours de belles promesses …. et pour récompenses toujours plus de taxes !!! une taxe n’a jamais enrichi un pays, bien au contraire !
    Pour tes lectures… c’est vrai que la Scandinavie est actuellement une région fort prisée… et les éditions Gaïa sont un peu spécialisées !

  2. Bonjour Françoise,
    Je t’ai envoyé ce matin un lien d’une vidéo sur la dette publique. Même si elle a été faite par la CGT, je crois qu’elle est juste. Tu comprendras d’où Hollande pourrait trouver les sous !
    Oui, je voterai pour lui, même si je ne suis pas convaincue à 100 %, puisque je n’ai pas le choix, je ne veux plus du président actuel. D’ailleurs si on s’est moqué de lui sans cesse, il l’a bien cherché et il l’a même parfois voulu, avec tout le cirque qu’il nous a fait avec sa Carla en Egypte, à Walt Disney etc…
    Et si tu ne veux pas de l’extrême droite, tu n’as pas le choix !
    Si on en est là, on n’est pas coupables, mais bel et bien responsables d’avoir laisser faire.
    Il faut bien se raccrocher à quelque chose, aussi faisons pour le mieux maintenant.
    Bises et bonne journée.

  3. Je voudrais bien faire le même rêve que toi…et trouver un peu de pureté et de don de soi chez les politiciens

  4. Pas envie de me prendre la tête ce matin ma douce amie…
    Alors je passe l’article et je t’embrasse très très fort en ce samedi gris beurkkk !

  5. nous, nous continuons de rêver ! le seul cauchemar que nous pourrions envisager; c’est la réélection de Mr Sarkozy, nous savions déjà avant 2007 pour qui nous ne voterions pas, ça n’a pas changé, nous serions plutôt attirés par les idées de Mr Mélenchon, mais nous sommes réalistes et voterons pour le mieux placé à gauche ! nous venons d’un milieu modeste et nos études se sont arrêtées à 12ans après le certificat d’études primaires, mais élevés dans le respect des autres et de la politesse , nous n’arrivons pas à comprendre que l’on puisse soutenir, un Président qui se permet de dire « casse toi, pauvre c… » à un opposant !
    bon weekend et grosses bises

  6. Moi…je rêve à un pays bien géré, par un homme désintéressé pour lui-même et dont le seul intérêt serait la grandeur de notre pays….et le bien-être de ses habitants. Quand je me réveille, je constate que ça n’existe plus depuis bien longtemps….Désabusée je suis !

  7. ben toi pour causer tu causes….moi quand je rêve je rêve érotique c’est grave à mon âge docteur ???

  8. Bonjour
    Cauchemar ou rêve… un peu de patience on sera fixé !!!
    De toute les façons, nous avons mangé notre pain blanc…
    Bon week-end
    Jean

  9. Bonjour, je crois que le net a favorisé la communication plus que jamais. On n’aurait jamais échangé certains sujets, encore tabous et occultes il y a dix ans.
    Bonne chose si cette ouverture de conscience nous permet de prendre une maitrise plus éclairée de nos décisions. Mais les hommes politiques ne pourront désormais plus être les mêmes.

  10. Salut Françoise
    Oui tu peux rêver! Avec le vote ils seront toujours là, tous. Qui au pouvoir qui à l’opposition mais de toute manière aux frais du contribuable. Il y a quelques jours a circulé une vieille intervieuve de Hollande dans laquelle il déclarait ouvertement être un nanti de la cour de comptes: quoi qu’il fasse, il a un revenu assuré. Cette vidéo a été retirée de youtube mais des russes se sont chargés de la remettre en circulation.
    Tous ceux qui parlent font semblant que la crise n’a pas existé et veulent faire croire que tout peux continuer comme avant: as-tu entendu l’un ou l’autre parler du remboursement de la dette ou de la nécessité d’un budget en équilibre, au minimum ?
    Non!
    Alors le seul véritable changement ne peux venir que du sang comme cela a été le cas en France tout au long de l’histoire.
    Voilà de quoi cauchemarder un peu plus.
    Bonne journée
    Antonio

  11. Oui, moi aussi je fais ce genre de rêve éveillé. Mais je crois bien que ça s’appelle « révolution » avec les horreurs qui sont généralement à la clé avant que le cauchemar se transforme vraiment en rêve!
    Alors….???
    Bon week-end A+

  12. C’est à vos commentaires que je vais répondre de manière globale. Je vois que tous nous rêvons ou cauchemardons selon les moments.
    Rêver d’honnêteté, de pureté et de bonne gestion, voilà qui paraît sensé et qui devrait aboutir à plus ou moins long terme à une révolution (sanglante ?).

    La liberté d’expression qui existe et la facilité des communications, possibles grâce à internet, n’aboutissent pas vraiment au changement des hommes politiques. Ils ont beau « facebooker », « twitter », avoir un ou des blogs, ils sont sclérosés. Ils veulent faire « djeunes », ouverts, mais surtout ils ne veulent pas lâcher leur(s) poste(s) et leurs avantages. Comment pouvons-nous accepter de continuer à voter pour ce qui nous semble « le moins pire » ? Un vote devrait être l’expression d’une volonté positive et non l’expression d’un refus.

    Et si nous manifestions pour la reconnaissance et la prise en compte du vote blanc ? Pourquoi ne pas compter ces votes comme l’expression du ras-le-bol et la demande d’un retour vers une véritable démocratie. Ejectons les professionnels profiteurs de la vie électorale. Nous nous rendons compte que des dynasties s’installent dans les villes, départements, régions. A la Réunion, nous avons les Vergès, mais chez vous, est-ce que ça n’existe pas ?

    Quant à la vérité sur la dette publique, ce que je retiens, c’est que personne n’en parle clairement en désignant les erreurs et les véritables malversations.

    Augmenter les impôts des plus hauts salaires n’est pas la véritable solution. A quel niveau devient-on haut salaire ? Voyez ce qui se passe en Grèce, la diminution des salaires, comme dans plusieurs pays, on tape sur les travailleurs. Demandez autour de vous, ce qui est considéré comme le niveau du haut salaire. Moi j’ai été surprise. Encore plus quand j’ai appris qu’en banlieue parisienne, deux jeunes ingénieurs gagnant aux environs de 28 000 € chacun, payant un loyer de 1 500€ mensuel, travaillant de 8h à 20h sont considérés comme des riches. Quand on fait le calcul : revenus – charges diverses, je ne vois pas l’opulence.
    Que chacun cotise au prorata de ses revenus soit, mais de manière juste, équitable, prenant en considération le travail fourni, les responsabilités, les compétences, le niveau d’études….

    Ce qu’il faut taxer, ce sont les opérations financières et le revenu des opérations financières
    , pas le capital productif, juste la finance : les banques et les entreprises qui profitent des spéculations sur les matières premières et les emprunts.

    Une autre face de la dette, ce sont les dépenses publiques : à réduire, pas en rognant sur le personnel, en nombre et/ou en salaires, mais en diminuant les frais plus ou moins somptuaires, je vais dire « bling-bling » : frais de réception, de missions, cocktails…, logements gratuits, véhicules de fonction, parutions diverses (magazines, cartes de voeux…), cadeaux divers faits aux états étrangers ou à leurs représentants, et en apprenant à ne pas se montrer dépensier ou trop généreux.

    Quand on n’a pas les moyens, on compte et on se limite. Qui vote des budgets déséquilibrés depuis une trentaine d’années ? Une bonne maitresse de maison gère correctement son budget, non ? C’était le minimum qu’un femme devait savoir faire ? Nos élus sont-ils devenus si incompétents ?

  13. coucou Francoise, me gonflent ces politiques à se chamailler et ils comptent nous gouverner , y a de quoi s’inquiéter, bises et à bientôt

  14. Bonsoir Françoise,
    Il y a bien trop longtemps que je n’atis passé..un vrai plaisir de te lire..Dans peu de temps je reprends l’activité de mon blog…Un billet musical…faut encore choisir les chansons et mettre en forme..
    En te lisant….J’ai toujours peur du bruit du bling-bling qui recommence à nous seriner aux oreilles…et le F.Haine qui me donne de l’ulcère…
    A chaque jour son lot de calomnies…J’ai vu et lu qu’en ce moment ça bouillonne…
    je t’embrasse
    Patrick

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *