Instruments de musique

La Présidente de la communauté « Musique à cœur ouvert », « Frambie en live », a dit : « Alors voilà : Vous jouez, auriez aimé, ou aimeriez jouer d’un instrument, ou bien tout simplement tel instrument plus particulièrement vous « accroche ». » Dites-moi quel artiste, morceau ou chanson, vous a donné le « déclic », l’envie, le goût de cet instrument. »

Madame la Présidente, je vous rends ma copie en temps et en heure, en espérant qu’elle vous plaira et que les autres membres de la communauté apprécieront. En tous les cas, moi, je me suis fait plaisir à ressortir quelques souvenirs.

Je ne joue d’aucun instrument. Jadis, j’ai rêvé de piano, puis dans les années 1970 de guitare, mais j’avais toujours mieux à faire que « faire de la musique ». On ne peut être partout et la apprendre la musique me paraissait bien compliqué. Il faut dire qu’à l’école primaire, j’ai été persécutée par une vieille fille, Mademoiselle Faure, qui venait avec son harmonium nous faire faire des vocalises « Eu, A, Eé, Ou, A, Eé, Ou« , ça ne vous rappelle rien ? Moi un cauchemar… Ensuite, c’était leçon de pipeau ; ma sœur, quelques années plus tard, a eu droit à la flute. Pas mieux à mes yeux. Au collège, le drame a été la dictée musicale. J’avais beau chanter dans la chorale, je n’entendais rien à la musique et tout a été fait pour me décourager.

Alors la musique, j’écoute et c’est tout. J’aimerais bien pourtant m’essayer à jouer, mais de quel instrument ? Les possibilités ne manquent pas.

La guitare ? Guitare espagnole, peut-être, par atavisme ? C’est très beau, non ? Moi j’aime bien ces morceaux-là,  comme j’aime le flamenco.

 

Influencée par les îles, les Caraïbes, je pense  aux steel-drums (percussions mélodiques au son étonnant, cristallin, fabriqués à partir de bidons de pétrole (génie du peuple antillais). En France métropolitaine, ça se pratique, il y a les Balseuses, deux Toulousaines dont je n’arrive pas à intégrer les vidéos sur mon blog et plus nombreux « Les Allumés du Bidon ».

.

A la Réunion, un instrument simple à manipuler : le kayamb, instrument provenant d’Afrique, qui joue un rôle important dans la rythmique du maloya qui se contente d’un mouvement latéral avec les deux bras . Je devrais pouvoir m’en sortir, avec celui-là.

Voulez-vous voir un kayamb?

C’est ça, à côté.

 

Faciles  les cuillères du Québec ou d’ailleurs ? Je ne crois pas, ce sont soit de vraies cuillères, soit des cuillères de bois ou de métal fabriquées pour la musique, reliées deux par deux par le manche.

Un autre instrument qui peut paraître facile à utiliser : le didgeridoo. Facile ? Que nenni !  Essayez un jour de faire sortir un son d’un tube de bois creux.

Le didgeridoo en Australie a piégé plus d’un touriste.  Il peut être de taille imposante et devenir une œuvre d’art selon les décorations qui le recouvrent. Regardez ces quelques modèles.Quant à ses origines, je vous livre une des légendes.

Au commencement, tout était froid et sombre. Un homme était en train de préparer du bois pour le feu qui allait apporter protection, chaleur et lumière à sa famille. Il ajoutait du bois dans le feu lorsqu’il remarqua qu’une bûche était creuse et qu’une famille de termites était occupée à grignoter le bois tendre du cœur. Comme il ne voulait pas blesser les termites, l’homme porta le morceau de bois creux à sa bouche et souffla. Les termites furent projetés dans le ciel nocturne, formèrent les étoiles, la Voie Lactée et illuminèrent le paysage. Pour la première fois un didgeridoo émit un son vibrant pour l’éternité, bénissant la Terre, la protégeant, elle, ainsi que tous les esprits du « temps du rêve ».

Je reste en Australie, au didgeridoo, un aborigène qui ne tape pas sur des bambous mais souffle dans un gros bambou devenu didgeridoo.

22 réflexions au sujet de « Instruments de musique »

  1. J’aime aussi le flammenco et pour les autres instruments je les admire mais je ne suis pas connaisseuse ! Bisous

  2. Bonjour Françoise,
    En fait, je ne saurais choisir, j’aime toutes les musiques généralement, pourvu qu’elles soient bonnes, comme dit Jean-Jacques Goldman !
    Un de mes petits-fils apprend le saxo et je dois dire que j’aime particulièrement et son père joue de la batterie.
    Bon séjour à Paris et profite bien de tous les bonheurs que tu as.
    Bisous.

  3. Heureusement qu’il n’y a pas besoin de s’y connaître pour aimer ! Tu vois un peu le boulot pour quelqu’un qui aime conduire (une voiture, ou un train, tiens ou un avion) s’il devait TOUT en connaître ! je te dis pas !
    « S’y connaître » ? moi je dis que c’est un « tue l’amour » !
    regarde avec les bonshommes !

  4. La légende que tu raconte au sujet du didgeridoo me fait penser aux CONTES D’HUMAHUACA de Bernard GIRAUD (‘en parle dans mon blog) . Son premier conte est « Le Fou du Vent », la légende de la naissance de la flûte indienne :
    Je suis le fou du vent, le sorcier des oiseaux ! Superbe légende aussi .
    Steel Drum, j’en parlais chez Gé qui le cite !
    L’ingéniosité des hommes pour donner vie, et traduire ses sentiments, est fabuleuse .
    Trouverai-je sur les blogs aujourd’hui ce qu’ils peuvent sortir uniquement en jouant sur les sons venus du corps ?
    Et tu as entendu parler de ces gens du nord qui font un orchestre rien qu’avec des légumes frais qu’ils sculptent pour chaque concert ?
    Génial !
    Merci pour ce partage musical Françoise !

  5. je ne joue qu’avec la vie.. mais tes choix sont de qualité

  6. Moi j’aime…le violon, le violoncelle…la harpe, le piano…la guitare aussi ! en un mot, j’aime la musique dans son ensemble ! Je me souviens à l’école primaire de la prof de chant et son harmonium … ! Je n’aimais pas du tout…et je bavardais (étonnant non ?), alors punitions à la clé….
    Bonne journée Françoise.

  7. Bonjour Françoise
    Merci de me faire découvrir cet instrument et de nous raconter sa légende
    Je reste découvrir son son dans la vidéo
    Bisous et douce journée
    Frieda

  8. on voyage avec toi!!! merci pour le conte,les explications et les videos qui nous transportent dans un autre monde..la derniere video est impressionnante.l’avant derniere montre un beau pays et une culture meconnue (de moi) .Le flamenco bien sur!! et les cuilleres font toujours autant d’effet! Dans la sonorité elles rappellent un peu le son des claquettes.,non?
    Et le flamenco bien sur!
    Bonne journée à toi Françoise

  9. j’ aime musique et rythmes
    mes rêves, savoir siffler, chanter, et jouer de tous les instruments de musique !
    résultat, je suis un piètre pianiste, mais un bon auditeur, à l’ écoute de tout, sauf !!! le rapp, et la musique atonale de Boulez !
    bonne journée
    bisous

  10. Des sonorités bien diverses.
    Tout est bon dans la musique, elle n’est que vent qui se libère en chantant.

    J’ai adoré la légende.

    Merci de ce partage

  11. J’ai un petit faible pour ton choix numéro 1 (et pour l’Espagne en général…), mais ce que j’apprécie aujourd’hui, c’est d’avoir découvert des instruments de musique dont j’ignorais TOUT! belle journée que celle où j’apprends quelque chose! Merci et bon après-midi.

  12. Ce n’est pas qu’un article sur la musique le tien….c’est ce que l’on appelle de l’anthropologie!!!!!;o) J’ai choisi moi aussi un instrument aux caractéristiques très « ethniques »!!!!!!! mais ce qui rassemble tous ces gens (dont nous faisons partie) c’est l’amour du son..quoiqu’il soit!!
    Bonne fin de journée

  13. Bonsoir Françoise,
    J’aime particulièrement le piano.
    La guitare ce n’est pas mal non plus.
    Le violon, surtout quand sa musique est triste.
    Tous les instruments sont nécessaires pour faire un bon orchestre !
    J’aime la musique.
    Bonne soirée, bisous.

  14. Bonjour , que du bon choix , le morceau de Manuel super , je viens de l’entendre par Narsico Yepes , marant les cuillères , les chaudrons … originale avec le bambou ! et bravo merci A+

  15. Bonsoir ma très chère Françoise
    Manuel Gonzales m’a séduite par le pureté des ons qu’il sort de sa guitare
    Merci pour ce concert d’instruments peu connus !
    je te souhaite une bonne soirée
    gros bisous
    Méline

  16. Toi aussi, traumatisme avec la dictée musicale, dès le 2° cours de musique de la 6° !… je la haïssais… et en même temps, entrée à l’Harmonie, solfège et toc, 1° en tête jusqu’en philo; la vieille vache de vieille fille m’en a voulu jusqu’aux bacs, elle m’avait même saquée en épreuve de musique ! la supériorité du piano bourgeois et ennuyant sur les prolos de l’Harmonie, oui j’exagère, je sais ! mais sur un super blog que je t’indiquerai si tu veux, la question « la musique classique est-elle morte ? » : à cause de toutes ces ségrégations dans les instruments; alors les instruments ethniques, quel dédain et pourtant quelle beauté ! bon, bisous…

  17. Bonjour, j’aime bien voir les instruments de musique. Je pense que cette femme était psychopate et je suppose que ses enfants l’aimaient. Bisous

  18. Merci Françoise du partage…j’aime tout ce qui est agréable à l’oreille ..une petite préférence pour le violon que j’ai pratiqué pendant des années, à présent j’aime encore pianoter !
    Te souhaite un agréable jeudi !

  19. J’adore le son des cuillères du Québec. Ca me fait penser à la planche à laver (washboard) qu’on peut entendre jouer à La Nouvelle-Orléans. Bises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *