Que dire ?

Ras-le-bol du je m’en foutisme et de l’absence de respect. Je vais vous proposer une sélection d’entreprises qui se foutent de leurs clients : ceux dont j’ai fait les frais mais vous avez aussi des exemples, entreprises et/ou administrations.

Au passage une petite leçon de français : faire les frais signifie supporter le coût de quelque chose et par extension : être la victime, subir.

On peut dire par exemple que le peuple va toujours faire les frais des erreurs du gouvernement. Le peuple le sent principalement du côté des impôts mais aussi dans le sang, les enfants du peuple sont de la chair à canons. Ce qui est le plus grave, c’est que les jeunes vont longtemps faire les frais des dérapages de « l’élite »si rien ne change.

Je reviens à la première entreprise qui m’embête en ce moment : Fermob.

Connaissez-vous Fermob ?

Voilà ce qu’on vous raconte :

Fermob est partenaire de l’Ameublement français pour défendre les métiers et les savoir-faire locaux et s’engage dans la campagne #meublezvousfrançais qui donne l’occasion aux consommateurs de découvrir et d’acheter une production de qualité et engagée pour l’emploi et l’environnement sur le territoire national.
Une belle initiative qui met en valeur les produits français ainsi que leurs impacts sociétal & environnemental positifs !

Alors j’ai acheté français et un peu cher espérant des produits durables comme Fermob le promet mais ô déception !

Je vais vous montrer l’état d’un des trois bancs que j’ai achetés alors que deux sont en bon état, le troisième est tout abîmé, peinture cloquée et décollée, support rouillé, mais Fermob ne veut rien savoir, le banc n’est plus sous garantie ! Dur, dur quand on vous a dit :

Tests de résistance et de solidité tel que le test sur l’assise de 50 000 coups à 100 kg correspondant à 23 ans d’utilisation intensive. Contrôles qualités effectués à différentes étapes de la fabrication jusqu’à l’emballage et à l’expédition.

 Mon « mobilier » a moins de 5 ans, il est gardé sous abri. « Allez chez un carrossier le faire repeindre ! » m’a-t-on répondu. J’aime cette réponse très commerciale. En résumé, les défauts de fabrication on s’en fout chez Fermob une fois que le produit est chez vous.

Voilà l’état dudit banc, juste pour que vous vous fassiez une idée.

Treize articles achetés quasi en même temps et un seul avec problème. C’est bien un défaut de fabrication, non ?

Et Fermob s’en fout.

Que dire de plus ?

Tout le monde (ou presque) se fout de tout.

Share

1 réflexion sur « Que dire ? »

  1. Je me suis souvent dit, que la dégradation fut continue depuis mai 68, avec une morale défaillante, faisant du pognon le seul but dans la vie, peu importe les moyens !
    La fausse publicité est pourtant interdite, mais si on y prête attention, la plupart des pubs sont mensongères, ne serait ce que par les pourcentages farfelus annoncés !
    Je me suis fait avoir par « Baumaux  » qui vend par correspondance tout ce qui concerne jardin et potager, et je me suis juré de ne plus acheter que là où je pouvais me rendre !
    Bonne journée Françoise
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *